CGT CATERPILLAR

Bienvenue sur notre blog

  • Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 14 janvier 2010

14 janvier, 2010

Urgence Haïti , appel à la solidarité

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 20:35

image1.gif

Publié le jeudi 14 janvier 2010
Urgence Haïti

Appel à la solidarité

Communiqué de la Cgt et de l’Avenir Social

La CGT avec L’Avenir social lance un appel urgent à la solidarité de ses organisations, de ses adhérents, des salariés envers le peuple d’Haïti, victime d’un terrible tremblement de terre qui a détruit la plus grande partie de Port au Prince, la capitale.

La détresse chronique des Haïtiens est immense : à l’extrême pauvreté, qui affecte 80% de la population, ayant moins de deux dollars par jour pour vivre, s’ajoutent les destructions dues aux cyclones et inondations de l’an dernier, qui avaient fait un million de sans abris.

La destruction des infrastructures et des activités économiques, que la sortie de l’instabilité politique avait permis de construire ou relancer au prix de grands sacrifices de la population, et les pertes en vies humaines ont déjà des conséquences dramatiques pour ce pays, le plus pauvre des Amériques.

Face à cette tragédie, Haïti a besoin d’une aide internationale à la hauteur non seulement des besoins humanitaires immédiats, mais aussi pour reconstruire le pays et le sortir de la pauvreté chronique.

La CGT, avec L’Avenir Social comptent sur une réaction rapide et massive à cet appel à la solidarité que nous lançons.
Adressez vos dons par chèque à l’ordre de :
  

« L’Avenir social – solidarité Haïti »

263, rue de Paris – case 419

93514 Montreuil CEDEX

75% de votre don sont déductibles des impôts, un reçu vous sera adressé.

Montreuil, 14 janvier 2010

De la prison avec sursis requise contre six « Conti »

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 20:04

Saccage d’une sous-préfecture : de la prison avec sursis requise contre six « Conti »

Des peines de deux à cinq mois de prison avec sursis, quasi équivalentes à celles prononcées en première instance, ont été requises mercredi en appel contre six ouvriers de Continental poursuivis pour le saccage de la sous-préfecture de Compiègne (Oise) en avril 2009.

« Je vous demande un verdict d’indulgence », de « compréhension », a déclaré l’avocat général Pierre Avignon, en soulignant qu’une relaxe, réclamée de toutes parts par les soutiens des prévenus, « serait la porte ouverte à l’impunité ». L’arrêt de la cour d’appel d’Amiens devait être mis en délibéré à une date ultérieure.

Le 21 avril dernier, quelque deux cents ouvriers de l’usine de Clairoix, dont la fermeture avait été annoncée le 11 mars, avaient mis à sac des locaux de la sous-préfecture de Compiègne après avoir appris que la justice avait refusé d’annuler le plan social.Mercredi, de nombreux responsables politiques de gauche – Marie-George Buffet (PCF), Nathalie Arthaud (LO), Olivier Besancenot (NPA), Cécile Duflot (Verts), Benoît Hamon (PS) et Jean-Luc Mélenchon (Parti de gauche) – se sont succédé à la barre en tant que « témoins de moralité ». En fin de matinée, entre 750 (selon la police) et 1 500 (selon la CGT) manifestants ont rallié la gare d’Amiens à la cour d’appel en demandant la relaxe pour les six prévenus, parmi lesquels figure le délégué CGT Xavier Mathieu, figure de la lutte des « Conti ».

En première instance, six ouvriers avaient été condamnés le 1er septembre par le tribunal correctionnel de Compiègne à des peines allant de trois à cinq mois de prison avec sursis, tandis qu’un septième avait été relaxé. Les six condamnés avaient fait appel.

Molex : Un redémarrage qui ne demande qu’à s’amplifier

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 16:45

Molex : Un redémarrage qui ne demande qu’à s’amplifier dans Actualité arton674-bcbd2

Molex : Un redémarrage qui ne demande qu’à s’amplifier

Syndicat CGT Molex, FTM-CGT, UD 31

Publié le jeudi 14 janvier 2010 dans Groupes et Industries

arton1086-999e4 dans Actualité

Si la reprise de la production sur le site de Villemur sur Tarn (ex Molex) a été récemment confirmée par le ministre de l’industrie avec 13 millions d’euros d’apport, les incertitudes sur l’avenir pèsent toujours. Vingt deux emplois en ce début 2010, on est bien loin des 283 salariés du site avant le plan de licenciement.

Quoi que l’on pense du fond d’investissement HIG et de l’industriel VMI, une activité industrielle redémarre suite à la lutte du personnel et au soutien de la population. Les salariés de Molex attendent de l’Etat Français et des constructeurs français, qu’ils tiennent leurs engagements pour que l’activité puisse remonter rapidement et réemployer l’ensemble du personnel.

Une table ronde doit se tenir rapidement.

Les communiqués optimistes du Ministre Estrosi ne nous font pas oublier le manque d’engagement réel des constructeurs qui refusent toujours la table ronde demandée par la CGT. Et pourtant le marché automobile 2009 a battu tous les records : + 10.7% des ventes pour le marché français.

La table ronde (Etat, syndicats, constructeurs) permettrait de contractualiser des engagements afin de développer à Villemur sur Tarn une véritable unité de production industrielle avec à minima 283 employés.

Les salariés de Molex, la CGT 31, la fédération CGT de la Métallurgie, réclament de nouveau la tenue de cette table ronde, qui loin des déclarations d’intention, marquerait un véritable engagement de toutes les parties, à faire vivre dans notre département, dans l’hexagone, une véritable politique industrielle.

Les salariés de Molex restent toujours mobilisés et seront présents lors du rassemblement du 19 janvier à la Cité de l’Espace, lors de la réunion publique sur les Etats généraux de l’Industrie.

Montreuil, le 14 janvier 2010

Proposer la syndicalisation et l’adhésion à la CGT

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 16:30

http://www.humanite.fr/local/cache-vignettes/L88xH182/arton1282280.jpg

       

 

cgt.png

L’adhésion à la CGT

Caterpillar: la galère des licenciés

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 16:06

Caterpillar: la galère des licenciés


AFP
13/01/2010 | Mise à jour : 14:00 | Ajouter à ma sélection
Six mois après le plan social de Caterpillar, la majorité des salariés licenciés n’a toujours pas
retrouvé d’emploi tandis que le dur conflit social de 2009 a laissé des traces chez le constructeur d’engins de chantier, qui bénéficie pourtant d’une timide reprise économique.

Sur les 600 personnes visées par le plan social, seules 145 personnes ont trouvé un CDI,un long CDD ou bénéficient d’une promesse d’embauche ferme, précise à l’AFP Thierry Vervoitte, responsable des relations sociales de Caterpillar France, basé à Grenoble. Les autres sont en formation ou ont quitté l’entreprise dans le cadre d’un plan de départs volontaires, ajoute M.
Vervoitte.

« J’ai distribué plus d’un cinquantaine de CV, je cherche toujours, je n’ai encore rien trouvé », déplore Assane Sy, licencié en juillet, qui ne percevra plus son congé de reclassement à la fin
janvier, à l’instar d’une majorité de camarades d’infortune sans emploi.

Dans l’entreprise, filiale d’un groupe américain, implantée sur deux sites à Grenoble et à Echirolles (Isère), le conflit a par ailleurs « laissé des traces de défiance » nuisant au dialogue
social, témoigne un élu CGT, Nicolas Benoît.
Le secrétaire du CE, Robert Gamez (FO) évoque une « ambiance tendue » avec l’instauration
d’une machine à pointer et des crispations liées à la mise en oeuvre d’un accord sur
l’aménagement du temps de travail.

Le dossier d’un élu CGT, Alexis Mazza, licencié par la direction qui l’accuse notamment d’avoir initié la retenue des cadres, est actuellement sur le bureau du ministre du Travail, qui doit se
prononcer d’ici fin janvier.

Seule lueur d’espoir dans ce sombre tableau, un « timide redémarrage de l’activité pour 2010″ pour Caterpillar, sorti d’une année de crise « catastrophique », où le fort ralentissement avait
contraint la direction américaine à supprimer 25.000 emplois dans le monde. « En 2009, on a eu
une chute de 77% de notre activité » en France. « L’activité de 2010 sera deux fois supérieure à
celle de 2009 et on procèdera toujours au chômage partiel mais, assure M. Vervoitte,beaucoup moins que l’année dernière ».

 

Barhama Kaolack |
Cgt Sagem DS |
Urbanisme - Aménagement - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dust of infinity and ink blood
| BLOG Trésor 38 CGT
| PLANETE ON-LINE