CGT CATERPILLAR

Bienvenue sur notre blog

  • Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 20 janvier 2010

20 janvier, 2010

Etats Généraux de l’industrie , rassemblement -2 Fevrier 2010

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 20:30

Etats Généraux de l'industrie , rassemblement -2 Fevrier 2010 dans Actualité logo_cgtmoz-screenshot-53 dans Actualitémoz-screenshot-52

pdf La CGT Rhône Alpes.pdf

 

L’interdiction des licenciements Bis

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 20:09

Appel pour le 12 Fevrier.

L'interdiction des licenciements Bis dans Actualité pdf 12 Fevrier .pdf

Les syndicats sont contraints de se positionner plus vite que prévu

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 18:19

Les syndicats sont contraints de se positionner plus vite que prévu

La pression augmente et les syndicats n’aiment pas ça. Aux déclarations répétées de l’Elysée et du gouvernement sur la « nécessité » d’allonger la durée du travail pour répondre aux enjeux démographiques et à la crise du système de retraite s’ajoutent désormais les propos de la première secrétaire du PS. Avant la présentation par le chef de l’Etat de l’agenda social 2010, le 15 février, avant les rapports du Conseil d’orientation des retraites sur l’avenir du système, le débat se cristallise sur la nécessité de repousser à 61-62 ans l’âge légal de départ, actuellement à 60 ans.François Chérèque rêve, lui d’un consensus. « Ce serait intelligent, la France n’a pas besoin d’un conflit sur cette question », estime le secrétaire général de la CFDT. Pour autant, le problème ne se résume pas à l’âge légal de départ, repère hautement symbolique. « S’il s’agit de dire, tout le monde part à 62 ans, précise M. Chérèque, cela ne fonctionnera pas. » Le projet de résolution pour le 47e congrès de la CFDT, qui se tiendra du 7 au 11 juin à Tours, insiste sur la notion de liberté de choix, « permettre à chaque salarié de construire sa retraite ».

D’accord pour ne pas bloquer sur les 60 ans, le président de la CFE-CGC, Bernard Van Craeneyste, explique qu’« en entrant dans la vie active à 22 ou 23 ans, et en cotisant 41 ans, pour l’instant, on est déjà à 63 ou 64 ans ». Pour les cadres qu’il représente, ce scénario est fréquent. Il estime, lui aussi, qu’il faut individualiser les solutions. Pour les carrières longues, ceux qui travaillent dès 16 ou 17 ans, il faut pouvoir partir à 57 ou 58 ans. Il faut régler aussi le problème de l’emploi des seniors.

« Très négatif »

A l’opposé, ceux qui veulent conserver l’âge légal à 60 ans ne goûtent pas l’intervention de Martine Aubry. « Si c’est la position du PS, dit ainsi Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO, nous avons un désaccord : si on repousse l’âge légal à 61- 62 ans, cela n’aura qu’un effet, baisser le niveau des pensions. »

« Chacun peut s’exprimer comme il l’entend, explique de son côté Bernard Thibault, mais la CGT réaffirme le maintien du droit au départ à 60 ans. » D’autant, fait valoir le patron de la CGT, que l’âge moyen de cessation d’activité est de 58 ans. « Beaucoup de ceux qui s’expriment sur ce sujet montrent qu’ils ne sont pas en phase avec la réalité du travail et le fait que l’aspiration à partir tôt est de plus en plus forte », estime-t-il.

« Entrer dans le débat de cette manière est très négatif, dit Jacques Voisin, le président de la CFTC. Les 60 ans, il ne faut pas y toucher tant que l’on n’a pas posé la question des ressources. » Pour lui, « le seul consensus, c’est qu’il faut faire quelque chose pour sauver, réformer le système des retraites ». Dans ce cadre, une autre bombe pourrait exploser : le rapprochement des régimes du public et du privé. La CFDT se dit prête à plus ou moins longue échéance à une telle « unification ». Un casus belli probable avec FO et la CGT, qui y verraient « la remise en cause du statut du fonctionnaire », selon les mots de M. Mailly.

Rémi Barroux

 

Barhama Kaolack |
Cgt Sagem DS |
Urbanisme - Aménagement - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dust of infinity and ink blood
| BLOG Trésor 38 CGT
| PLANETE ON-LINE