CGT CATERPILLAR

Bienvenue sur notre blog

  • Accueil
  • > Archives pour le Mardi 2 mars 2010

2 mars, 2010

Des salariés retiennent deux cadres de Siemens à Saint-Chamond

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 16:09

L‘intersyndicale du groupe allemand Siemens a réclamé, mardi matin 2 mars, un « interlocuteur valable pour négocier » avec la direction après avoir retenu toute la nuit deux cadres dans les locaux de l’entreprise à Saint-Chamond (Loire). « Pour que les négociations reprennent, il faut que Siemens nomme un nouvel interlocuteur », a déclaré à l’AFP Jean-Jacques Servanton, délégué CFDT, joint par téléphone.

Des salariés de Siemens retenaient depuis lundi soir deux cadres du groupe allemand pour les contraindre à poursuivre les négociations sur le plan de sauvegarde lié à la fermeture du site. Christian Paris et Annie Bobinet, respectivement directeur administratif et financier et directrice des ressources humaines de l’entreprise d’ingénierie métallurgique Siemens VAI MT, sont retenus depuis 16 heures lundi par des salariés affirmant être « mandatés par l’ensemble du personnel » face au « blocage des négociations ».

http://www.dailymotion.com/video/xcf27t

« On leur a apporté de la nourriture et des boissons », a assuré Jean-Jacques Servanton, selon lequel les deux cadres « s’attendaient à ce qui allait se passer car depuis quelques mois nous dénonçons le blocage des négociations ». « Il n’y a pas eu réellement de négociations lors de la réunion de clôture aujourd’hui car le président Bernhard Fonseka, qui a toujours présidé les réunions, n’était pas présent », a déploré le syndicaliste.

« Les discussions sont en cours, on comprend l’émotion que ce projet peut susciter et on veut maintenir le dialogue », soulignait lundi soir la direction de Siemens VAI MT. « L’idée de renforcer le site de Montbrison (Loire) est de réaffirmer notre activité industrielle en France », ajoutait-on. « Nous avons interdiction de sortir de la salle pour répondre à des revendications précises du personnel », avait déclaré dans l’après-midi Mme Bobinet, jointe par téléphone. Les discussions reprises sous la contrainte étaient de nouveau interrompues vers 18 h 30.

Les deux cadres ont reçu dans la soirée la visite du maire de Saint-Chamond, Philippe Kizirian (PS), et du député François Rochebloine (Nouveau Centre), en contact avec la préfecture de la Loire et le ministère de l’industrie. Les salariés exigent notamment que les effectifs ne descendent pas sous la barre des 476, que le site de Saint-Chamond ne soit pas fermé et qu’il n’y ait pas de nouveau plan social pendant cinq ans.

Ordre du jour

Classé dans : Actu. DP — cgtcaterpillar @ 12:34

http://cgtcaterpillar.unblog.fr/files/2009/11/image1.jpg

GRENOBLE, le 25.02.2010

 

ORDRE DU JOUR DES DELEGUES DU PERSONNEL 2e COLLEGE,

MOIS DE FEVRIER 2010

 

1/ PREVISION DE PRODUCTION POUR LES MOIS A VENIR :

2/ EFFECTIF DANS L’ENTREPRISE sur les 2 bâtiments et dans tous les horaires :

3/ CONDITIONS DE TRAVAIL DANS L’ENTREPRISE :

Changement d’horaire, perte de salaire, changement de poste de travail, chômage partiel, horaire décalée, suppression d’une ligne de bus, réorganisation du travail, perte de l’intégration…Tout ce qui a été mis en place par l’employeur, depuis le plan de licenciement, pour enrichir encore plus les actionnaires au détriment des salariés, génère du mal être et détruit la vie des salariés.

Nous devons tout sacrifier, vie de famille, conditions de travail, salaires pour le plus grand bonheur de la direction et des gros actionnaires. Ces dispositions ne pourront pas perdurer dans le temps. Quelles solutions l’employeur propose-t-il pour améliorer les conditions de travail des salariés.

4/ DISCRIMINATION ET DIFFERENCE DE TRAITEMENT :

Preuve à l’appui, la discrimination et les différences de traitements est le sport préféré de notre direction. Des différences de traitements existent entre différentes catégories sociales professionnelles et entre salariés, suivant leur opinions et appartenances syndicales entre autre. Nous désirons des explications et connaître les dispositions que la direction va mettre en place pour ne plus retomber dans ces délits.

5/ ABSENCE INJUSTIFIEE :

Rappel de la règle pour éviter qu’une certaine hiérarchie n’abuse de mettre en absences injustifiées les salariés qui préviennent leur hiérarchie de leur absence.

6/ CAFETERIA ET LES 10 MN EN RABE :

Quand des salariés travaillent sur un secteur éloigné de la cafétéria, ils sont toujours éloignés de la même distance de la cafeteria, mais ne peuvent pas toujours prendre les 10 minutes de pause supplémentaires. Quand on est loin de la cafeteria c’est tout le temps et pas de temps en temps. Explication de la logique de la direction sur ce sujet

7/ DIVERS :

 

Barhama Kaolack |
Cgt Sagem DS |
Urbanisme - Aménagement - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dust of infinity and ink blood
| BLOG Trésor 38 CGT
| PLANETE ON-LINE