CGT CATERPILLAR

Bienvenue sur notre blog

  • Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 17 mars 2010

17 mars, 2010

Les mineurs manifestent à Paris contre la suppression de certains avantages

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 20:25

 Les mineurs manifestent à Paris contre la suppression de certains avantages dans Actualité 575x385_1512192_0_551d_ill-1320669-9185-mines

MONDE.FR avec AFP | 17.03.10 | 17h19  •  Mis à jour le 17.03.10 | 18h04

AFP/MEHDI FEDOUACH

« Touche pas au régime minier », « Régime minier, promesses bafouées », pouvait-on notamment lire sur les banderoles.

Des anciens mineurs, leurs familles et des employés du régime spécial des mines ont manifesté, mercredi 17 mars, à Paris contre la suppression de certains avantages dans la prise en charge de leurs soins, jugeant les avoir mérités compte tenu de la pénibilité du travail à la mine.

Entre quinze cents et deux mille personnes, souvent âgées, ont défilé depuis la Caisse nationale des mines (XVe arrondissement),jusqu’au ministère de la santé, quelques centaines de mètres plus loin, à l’appel d’une intersyndicale. Devant le ministère ils ont entonné La Marseillaise, puis « Petit Papa Noël« , et agité leurs banderoles, où l’on pouvait notamment lire : « Touche pas au régime minier », « Régime minier, promesses bafouées ».

Leur principale revendication est l’annulation d’un décret du 31 décembre 2009 qui met fin à la prise en charge par leur régime de certaines dépenses comme les transports en ambulance vers un professionnel de santé, dépenses non prises en charge pour le commun des assurés. Ce texte met fin également à la prise en charge des frais de déplacement et d’hébergement liés aux cures. Sont aussi visées des dépenses en médicaments en dehors des soixante-trois pharmacies minières – la plupart sont situées dans le Nord-Pas-de-Calais –, pour lesquelles les affiliés du régime en assurance maladie ne bénéficieront plus systématiquement de la gratuité.

« MOI, JE SUIS DESCENDU DANS LA MINE À 14 ANS »

Pour le directeur général du régime des mines, Erik Rance, « la gratuité des soins des mineurs n’est pas du tout remise en cause, puisque les assurés du régime continueront pour toutes leurs autres dépenses de santé à avoir une prise en charge totale », sans ticket modérateur. Il souligne par ailleurs que sur cent quatre-vingt mille affiliés au régime d’assurance maladie des mines, « soixante-huit mille sont classés en affections longue durée et quatre-vingt-quinze mille en maladies professionnelles, et ils ne sont donc pas concernés par les changements ».

« Les avantages qu’on avait en plus, c’était pour compenser la dureté du travail dans la mine, on ne les avait pas volés », estime Michel Pylip, 63 ans, « né dans les corons ». « Le régime va s’éteindre tout doucement, ce n’était pas la peine de faire ce coup-là », a-t-il ajouté, rappelant que les cotisations des mineurs étaient supérieures à celles du régime général.

Jean Lepczynski, 73 ans, a travaillé dans la mine d’Arenberg (Nord), où a été tourné au début des années 1990 le film Germinal, adapté du roman de Zola.« Quand on est arrivés de Pologne, les moins productifs étaient renvoyés chez eux avec leur baluchon. Moi, je suis descendu dans la mine à 14 ans et quand une mine fermait, on me mettait dans une autre, et là on veut nous croquer nos petits avantages à nous et à nos veuves », s’est-il ému. Les manifestants ont aussi demandé une revalorisation des retraites minières. Ils veulent par ailleurs que les personnels du régime minier ne perdent pas leur garantie d’emploi.

LE « SOUTIEN » DE MARINE LE PEN

Une délégation a été reçue à la mi-journée au ministère de la santé, où a notamment été évoquée la possibilité de renforcer le fonds d’action sociale du régime des mineurs. La vice-présidente du Front national, Marine Le Pen, a apporté « son soutien » aux mineurs et demandé au gouvernement de supprimer « l’ignoble décret » qu’ils contestent. Le régime minier, créé en 1946, ne compte plus qu’environ sept mille actifs, des employés du régime pour la plupart. Il n’y a plus que quelques centaines de mineurs actifs, selon la Caisse nationale des mines.

FM Logistic (Isère) Débrayage pour de vrais reclassements

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 20:03

image1.gif

mercredi 17 mars 2010, par Frédéric Dayan

A l’appel de la CGT, 40 des 100 salariés de FM Logistic ont observé hier mardi 16 mars, un débrayage avec piquet de grève interdisant l’accès du site aux camions. Ils protestent contre neuf suppressions de postes.

« Les propositions de reclassement qui ont été proposées sont inacceptables. Nous sommes prêts à négocier mais sur des bases légales. Pour l’instant, les procédures n’ont pas été respectées », assure le syndicat CGT. L’un des neuf salariés concernés explique : « On me propose un reclassement au service transports alors que j’étais chef d’équipe au service entrepôt depuis 20 ans. Si j’accepte ce poste, je vais perdre plus de 300 € par mois. C’est donc hors de question. »

Panorama de Presse CGT

Classé dans : Panorama Presse CGT — cgtcaterpillar @ 18:26

image1.gif

Panorama de Presse CGT dans Panorama Presse CGT pdf Panorama de presse CGT du 17 03 2010

Le 23 mars donnons plus de force à nos aspirations !

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 18:19

Publié le 17 mars 2010

Le 23 mars donnons plus de force à nos aspirations ! dans Actualité LOGO_UFICT_2009_COULEUR

pdf dans ActualitéJournee mobilisation 23mars 2010 tract ugict cgt

 

Barhama Kaolack |
Cgt Sagem DS |
Urbanisme - Aménagement - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dust of infinity and ink blood
| BLOG Trésor 38 CGT
| PLANETE ON-LINE