CGT CATERPILLAR

Bienvenue sur notre blog

20 août, 2010

SNCF Quatre syndicats appellent à préparer le 7 septembre

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 16:06

image1.gif

vendredi 20 août 2010, par Frédéric Dayan

Les quatre syndicats représentatifs de la SNCF ont appelé jeudi les cheminots à se « préparer » à la journée d’action du 7 septembre lancée par la totalité des organisations syndicales.

CGT, UNSA, SUD-Rail et CFDT invitent, dans un communiqué commun, les cheminots à se « préparer à intervenir massivement par la grève et les manifestations le 7 septembre prochain ». [...] « Des millions de salariés se positionnent à l’heure actuelle contre un projet de réforme injuste, refusant notamment le report brutal de l’âge de départ en retraite », affirme le communiqué. Par ailleurs, les quatre fédérations rejettent la stratégie de la SNCF en matière de fret et dénoncent l’ »abandon du wagon isolé » et « la fermeture de triages », alors que « les exigences citoyennes s’amplifient pour une autre orientation en matière de transport de marchandise ».

Rentrée scolaire 2010 ,les moyens ne sont pas au rendez-vous pour les familles et leurs enfants

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 16:03

image1.gif

 vendredi 20 août 2010

Une fois de plus une polémique stérile et dégradante a été lancée au sujet de l’allocation de rentrée scolaire (ARS), à propos de son versement en espèces ou en bons d’achat. La CGT tient à rappeler que l’ARS comme toutes les prestations familiales sont un droit garanti par le code de la Sécurité sociale et non une aumône octroyée aux familles. Autre considération constitutionnelle est la gratuité effective de l’école qui n’est pas respectée.

Ce qu’il faut souligner pour cette rentrée est que l’ARS n’a pas été revalorisée, pas plus que l’ensemble des prestations familiales en 2010. Malgré la grave crise économique provoquée par l’incurie des systèmes financiers internationaux, c’est la rigueur qui est donc imposée aux familles de salariés sous des formes multiples. Le conseil d’administration de la CNAF avait d’ailleurs émis un vote défavorable en décembre dernier sur les textes gouvernementaux, de nombreux administrateurs ayant des propositions pour un autre mode de règles d’indexation et de revalorisation des prestations familiales, dont l’ARS.

Pour sa part, la CGT demande une revalorisation significative de l’ARS pour les lycéens et les jeunes scolarisés dans les filières techniques, en rapport avec la contribution financière des parents qui est particulièrement élevée.

Les conditions de ressources imposées sont par ailleurs drastiques pour ouvrir droit à cette prestation. Les couples où père et mère travaillent sont en grande partie exclus de cette prestation, ce qu’ils trouvent pour la plupart d’entre eux parfaitement injuste. La CGT demande que l’ARS soit ouverte pour tous les écoliers et les jeunes scolarisés.

Montreuil le, 20 août 2010

19 août, 2010

NE PAS LAISSER FAIRE et NE PAS SE LAISSER FAIRE

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 15:51

NE PAS LAISSER FAIRE et NE PAS SE LAISSER FAIRE dans Actualité arton674-bcbd2

Publié le jeudi 19 août 2010 dans Direction Federale

L’amorce de la rentrée sociale s’effectue dans une ambiance du tout répressif.

Le système Sarkozy est à l’oeuvre tout azimut avec menaces de prison pour les parents des jeunes ayant des problèmes, lâché de CRS contre les gens du voyage et les Roms, contre les supporters du PSG, et maintenant, réactivation du plan Vigipirate. Tout cela accompagne une campagne patronale anti CGT, avec des articles du FIGARO la désignant comme « ennemie de l’intérieur », le licenciement de militants syndicaux à STX Lorient, à MBDA Le Plessis (92), ou le chantage à la General Motors à Strasbourg.

Ne pas laisser faire nous engage à être de ceux qui vont manifester le 4 septembre, pour exprimer notre indignation et notre exigence de véritables mesures assurant la sécurité des personnes et des biens, ainsi que l’exercice de la démocratie dans notre pays.

La rentrée c’est la mobilisation sur les objectifs revendicatifs. Les gesticulations présidentielles n’ont résolu aucune question sociale : retraites, pouvoir d’achat, avenir industriel, emploi et conditions de travail.

Après le 24 juin, les organisations syndicales, dans l’unité, se sont donné une nouvelle perspective avec le 7 septembre.

Dès maintenant, il nous faut amplifier la préparation de ce rendez-vous de luttes avec grève dans toutes les entreprises et manifestation dans les territoires.

Sortir de la crise passe par une amélioration de notre système de retraites, une véritable politique de développement industriel, une augmentation significative du pouvoir d’achat, des salaires et des retraites etc…

NE PAS SE LAISSER FAIRE c’est construire un GRAND, TRÈS GRAND 7 septembre

Dans les jours à venir, dans toutes les entreprises, organisons des AG de syndiqués et de salariés pour, ensemble, créer un séisme social dès les premiers jours de septembre.

Faites parvenir vos dates d’AG à Stéphanie par e mail à stéphanie.guitton@ftm-cgt.fr

Articles récents:

IBM CONDAMNÉE À RÉINTÉGRER UN DÉLÉGUÉ CGT ABUSIVEMENT LICENCIÉ !

Adresse aux syndicats

Dénouement à General Motors
 

18 août, 2010

Inégalités de salaire ,les femmes toujours soupçonnées et pénalisées

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 21:39

image1.gif

mercredi 18 août 2010, par Frédéric Dayan

Qu’elles aient ou pas interrompu leur activité professionnelle pour s’occuper de leurs enfants, les femmes gagnent en moyenne 17% de moins que les hommes . Un écart d’autant plus injuste que dans la tranche d’âge 39-49 ans qui a fait l’objet d’une étude de l’Institut national de la Statistique et des Etudes économiques et de l’Institut national d’Etudes démographiques, les femmes sont en moyenne plus diplômées que les hommes.

En effet, 19% d’entre elles ont obtenu au minimum un baccalauréat plus trois contre 17% ches leurs collègues masculins. « Avoir ou ne pas avoir d’enfants ne paraît pas influencer significativement le salaire horaire », souligne l’étude.« Tout se passe comme si les femmes qui n’ont jamais eu l’intention d’interrompre leur carrière n’ont pas pu envoyer un signal crédible aux employeurs sur leur engagement à long terme », indique l’étude. Une fois embauchées, les femmes sans enfants restent ainsi l’objet d’une « suspicion d’un moindre attachement à leur poste » de la part de leurs employeurs.

Quelles sont les causes de cet écart ?

L’étude pointe que 30% du différentiel de salaire sans interruption de carrière est lié au fait que les hommes occupent « moins souvent des emplois à temps partiel », travaillent dans « des secteurs économiques plus rémunérateurs » ou occupent « des postes plus élevés ». En d’autres termes, 70% de l’écart reste injustifié. A noter que cet écart persistant est une des causes d’une autre inégalité entre femmes et hommes car la faiblesse des rémunérations et la précarité d’emploi tirent à la baisse les niveaux de pensions de retraite des femmes.

Une discrimination pure

Interrogée dans l’Humanité du 17 août, Rachel Silvera (économiste à l’espace Syndicalisme et Société de la CGT, maîtresse de conférences à Paris-X) estime que « cette étude montre qu’il existe une vraie discrimination qui va au-delà de l’écart salarial dû au décrochage tout au long de la carrière pour maternité ou temps partiel. Il y a une discrimination indirecte dans le sens où ce n’est pas seulement au moment des maternités que les femmes subissent des retards de carrière. Il existe une suspicion de la part de l’employeur le conduisant à ne pas confier les mêmes responsabilités aux femmes qu’aux hommes, à ne pas les promouvoir pareillement car il a en tête qu’elles vont avoir des enfants et donc ne vont pas être disponibles. Quand elles sont plus âgées, l’employeur pense d’emblée qu’elles vont s’occuper de leurs parents. Il gardera toujours à l’esprit ce lien même quand il 
n’existe pas ou quand il n’est pas prouvé. C’est vraiment une discrimination pure. [...] On considère encore que le salaire des femmes est un salaire d’appoint, qu’il n’est donc pas dramatique qu’elles soient moins payées que les hommes. La tolérance sociale est d’autant plus vraie lorsqu’il s’agit de femmes défavorisées. On est indifférent au fait que ces personnes puissent avoir des temps de travail très courts et des conditions de travail déplorables. Les négociations dans les entreprises restent très faibles. On parle de menaces de sanctions sans passer à l’acte.

17 août, 2010

Tous mobilises et tous en greve manifestation Mardi 7 Septembre 2010

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 14:08

image1.gif

Tous mobilises et tous en greve manifestation Mardi 7 Septembre 2010 dans Actualité pdf journal UL

1234
 

Barhama Kaolack |
Cgt Sagem DS |
Urbanisme - Aménagement - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dust of infinity and ink blood
| BLOG Trésor 38 CGT
| PLANETE ON-LINE