CGT CATERPILLAR

Bienvenue sur notre blog

  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2010

17 novembre, 2010

Election des délégué-es du personnel – Grenoble

Classé dans : Election 2010-2014 — cgtcaterpillar @ 20:20

cgtcater2.jpg

Election des délégué-es du personnel – Grenoble

Mandat 2010-2014

 

Election des délégué-es du personnel - Grenoble   dans Election 2010-2014 pdf Election DP Grenoble

Election des représentant-es au comité d’Entreprise

Classé dans : Election 2010-2014 — cgtcaterpillar @ 20:04

cgtcater2.jpg

Election des représentant-es au comité d’Entreprise

Mandat 2010-2014

 

Election des représentant-es au comité d'Entreprise dans Election 2010-2014 pdf Election C.E

16 novembre, 2010

Le SMIC horaire devrait atteindre les 9 euros bruts le 1 er janvier

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 21:29

16/11/10 | 11:30 | mis à jour à 18:44

La publication mardi par le ministère du Travail des données provisoires relatives à l’évolution du salaire horaire de base ouvrier permet d’estimer la valeur légale de la hausse du SMIC au 1 er janvier prochain d’au moins 1,6 %.

Le SMIC horaire devrait atteindre les 9 euros bruts le 1 er janvier dans Actualité 020934984112_web

On ne connaîtra précisément l’évolution minimale du SMIC au 1er janvier que mi-décembre, lorsque seront connus les données définitives servant à calculer la formule inscrite dans le code du Travail. Mais on peut d’ores et déjà en avoir une idée.  Au vu des données déjà disponibles, la hausse du SMIC au 1er janvier devrait se situer autour de 1,6 % à 1,7 % en l’absence de coup de pouce du gouvernement. De 8,86 euros l’heure actuellement, il passera donc le seuil des 9 euros bruts.

En effet, selon les statistiques provisoires publiées mardi par la Direction de l’animation de la recherche et de la statistique du ministère du Travail (Dares), le salaire horaire de base ouvrier (SHBO) a augmenté de 0,3 % au troisième trimestre de cette année. Par rapport au troisième trimestre de 2009, l’augmentation a été de 1,7 %.

La formule légale

Le code du Travail précise que la hausse du SMIC au 1er janvier ne peut être inférieure à l’évolution annuelle de l’indice des prix pour un ménage ouvrier ou employé (IPCO) plus la moitié du gain de pouvoir d’achat du salaire horaire de base ouvrier (SHBO). La formule mathématique est la suivante : IPCO + (SHBO -IPCO) / 2

En novembre, l’évolution de l’inflation pour les ménages urbains dont le chef est ouvrier ou employé, l’autre indicateur nécessaire au calcul du SMIC, ne sera connue que le 14 décembre, au lendemain de la publication du SHBO définitif. Mais on dispose déjà de la hausse des prix ouvriers sur octobre, qui a été de 1,5 % sur un an et l’on sait que novembre ne devrait donner lieu ni à un gros coup de frein ni à un gros coup d’accélérateur. Le calcul de la formule légale du SMIC à partir du SHBO provisoire et de l’inflation d’octobre donne une hausse minimale de 1,6 %.

Deux explications

Cela représente plus de trois fois la hausse du salaire minimum intervenue le 1er janvier dernier. Cet écart a deux explications. D’une part, en 2009, l’inflation était restée contenue. D’autre part, 2010 était la première année d’application de la réforme qui fait intervenir les hausses légales du SMIC en début et non plus en milieu d’année. L’augmentation du 1er janvier dernier faisait donc suite à une augmentation, au 1er juillet 2009, de 1,3 %.

15 novembre, 2010

Caterpillar : 8,6 milliards de dollars pour renforcer son pôle Matériel minier

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 19:00

15/11/10 | 14:20 | mis à jour à 15:07 | Les Echos

Le champion mondial des engins de chantiers veut mettre la main sur son compatriote Bucyrus. Il compte procéder à une augmentation de capital pouvant atteindre 2 milliards.

L’américain Caterpillar -qui est considéré comme un bon indicateur de l’état de santé de l’industrie américaine – va racheter son compatriote Bucyrus International, spécialisé dans le matériel minier, pour 8,6 milliards de dollars, dette comprise. Selon les termes de l’accord approuvé par les conseils d’administration des deux entreprises, les actionnaires de Bucyrus recevront 92 dollars par action, soit un montant global de 7,6 milliards, le tout en numéraire. Une telle offre représente une prime de 32 % par rapport au cours du 12 novembre dernier.

Pour financer cette opération qui s’inscrit dans une stratégie de développement du groupe dans l’équipement pour l’industrie minière et de renforcement de ses positions sur les marchés émergents, le numéro un des engins de chantier compte procéder à une augmentation de capital pouvant atteindre deux milliards de dollars. La transaction doit être finalisée à la mi-2011. Elle entraînera le déplacement du siège social de la division Mines de Caterpillar dans le Wisconsin, au siège de Bucyrus.

« Depuis plusieurs années, nos clients du secteur minier nous réclamaient d’élargir notre gamme de produits et de services dans ce domaine pour répondre à leurs besoins de plus en plus complexes » explique dans un communiqué le CEO Doug Oberhelman. « (…) Nous les avons clairement entendus. L’annonce du jour est un signe fort de notre confiance dans les perspectives du secteur ». L’opération doit déboucher sur plus de 400 millions de dollars de synergies annuelles à partir de 2015.

Cette nouvelle opération de croissance externe semble confirmer que la page de la crise est bien tournée pour Caterpillar. Le mois dernier, le groupe de l’Illinois avait annoncé le rachat, pour 580 millions d’euros, de l’allemand MWM, spécialiste des moteurs appartenant au fonds d’investissement britannique 3i.

Et il y a tout juste un an, Caterpillar avait déjà rassuré la communauté financière en publiant des résultats trimestriels nettement supérieurs aux attentes -le deuxième d’affilée dans le vert après la crise -et en pointant « des signes d’amélioration des conditions économiques presque partout dans le monde ». Le groupe avait d’ailleurs à l’occasion relevé de 25 % ses prévisions de bénéfices pour l’année. Après avoir subi un ralentissement brutal du marché américain de la construction, le groupe est passé par un vaste plan de réductions de coûts, avec gel des embauches et des salaires, forte diminution des heures supplémentaires et suppression de 10.000 postes de salariés et de 15.000 postes d’intérimaires dans le monde.

10 novembre, 2010

Retraites des patrons Après la promulgation… le coup du chapeau

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 16:41

image1.gif

mercredi 10 novembre 2010, par Frédéric Dayan

L’encre du Mont-Blanc présidentiel sur la promulation de la réforme des retraites n’était pas encore sèche mardi soir quand les sénateurs de la majorité ont adopté un amendement au projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2011 qui allège le dispositif de taxation des retraites-chapeau allouées à certains dirigeants d’entreprises.

Lors du passage du texte à l’Assemblée nationale, le gouvernement a fait exonérer les petites rentes (inférieures à 300 euros par mois) de cette contribution. Les rentes inférieures à 300 euros par mois n’y seront pas assujetties et les rentes comprises entre 300 et 500 euros seront taxées à 7%. Le Sénat a voté un amendement réhaussant ces seuils de 300 à 500 euros et celui de 500 euros à 700 euros.

Gonflés à bloc et décomplexés par la perspective d’un remaniement gouvernemental, sans doute ulcérés d’avoir été bousculés par des millions de manifestants contre la réforme des retraites, les sénateurs se sont vengés avec cet amendement qui de l’aveu même de Roselyne Bachelot va coûter 20 millions d’euros.

Aux dernières nouvelles, Laurence Parisot n’a pas encore cru bon de brandir un énième code de bonne conduite pour siffler la fin de la récré…

1...345678
 

Barhama Kaolack |
Cgt Sagem DS |
Urbanisme - Aménagement - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dust of infinity and ink blood
| BLOG Trésor 38 CGT
| PLANETE ON-LINE