CGT CATERPILLAR

Bienvenue sur notre blog

  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2010

3 décembre, 2010

Cgt – Medef La rencontre

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 18:15

image1.gif

vendredi 3 décembre 2010

Après avoir reçu les 4 autres confédérations représentatives, le Medef a rencontré une délégation de la Cgt conduite par son secrétaire général, le vendredi 3 décembre. Laurence Parisot a évoqué l’éventualité d’un agenda social pour les deux prochaines années.

En préalable, Bernard Thibault a dénoncé les multiples situations de répression antisyndicale, qui dans de nombreuses entreprises semblent constituer la seule réponse patronale aux actions revendicatives parties prenantes du mouvement de ces derniers mois.

La Cgt a pointé la nécessité que des négociations s’ouvrent sur les attentes exprimées par les salariés dans le mouvement social actuel :

- le partage équitable des richesses créées dans les entreprises, face à des politiques salariales atones ;

- la réduction du chômage et de la précarité par le développement de la qualité du travail ;

- les réponses à la dégradation de la relation des salariés à leur travail ;

- la reconnaissance de la pénibilité, sujet récurrent et non traité dans la réforme des retraites ;

- la réduction des inégalités entre les femmes et les hommes.

Pour la Cgt, l’absence de réponses à ces préoccupations forme un cocktail explosif dans les entreprises, ce que le Medef n’a pas démenti.

Tout au long de la réunion, Laurence Parisot s’est efforcée de rechercher des thèmes de discussion qui esquivent les questions de fond posées, mais qui puissent afficher un climat de « dialogue social ».

Elle a notamment tenté d’ouvrir une piste de travail sur le financement de la protection sociale, avec l’objectif d’accroître la fiscalité pour réduire les cotisations sur les salaires.

Devant les divergences sur l’ensemble des sujets, la présidente du Medef a dit devoir prendre le temps de la réflexion pour effectuer la synthèse des réunions avec les confédérations et leur proposer des thèmes de discussion.

Pour la Cgt, la pression sur le patronat doit se poursuivre, dans les entreprises et dans les mobilisations nationales unitaires. La journée d’action du 15 décembre en est la prochaine importante étape.

Montreuil, le 3 décembre 2010

2 décembre, 2010

Mouvement social, la page est loin d’être tournée – CF 235

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 20:04

Mouvement social, la page est loin d’être tournée - CF 235 dans Actualité arton1400-749a5

Publié le jeudi 2 décembre 2010 dans Le Courrier Fédéral

arton1512-9b8c9 dans Actualité

 

Sommaire

- Editorial, mouvement social, la page est loin d’être tournée,
- Luttes et succès,
- Vie syndicale, un nouvel outil, « Je revendique, je lutte, je me syndique »
- 39e congrès, 1000 assemblées générales et congrès, Astrium Toulouse
- Publicité.

Encarts

Dossier négociations obligatoires à l’entreprise

Brochure Vie syndiale

Discrimination syndicale: Alcatel-Lucent devra verser 730 000 euros à six salariés

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 18:41

Alcatel-Lucent a été condamné récemment à verser un total de 730.000 euros à six salariés, ex-salariés ou ayants droit syndiqués à la CGT pour discrimination syndicale, des jugements contre lesquels l’équipementier télécoms s’est pourvu en cassation.Comme l’indique jeudi le quotidien L’Humanité, la cour d’appel de Paris a rendu le 28 septembre dernier six arrêts donnant gain de cause aux salariés, dont l’AFP a eu copie.
Alcatel-Lucent a formé «un pourvoi en cassation à titre conservatoire», a déclaré une porte-parole de la société à l’AFP.

Les six salariés, embauchés entre 1970 et 1980, – comme soudeuse, dessinateur industriel ou encore technicien -, ont touché chacun entre 20.000 et 250.000 euros, pour avoir subi des discriminations en matière de salaire, classification ou évolution de carrière du fait de leur appartenance à la CGT.

L’inspection du travail était intervenue dans plusieurs dossiers, avant que ces salariés ne recourent aux prud’hommes en référé il y a huit ans. En 2009, des jugements sur le fond avaient été rendus par le conseil de prud’hommes de Paris leur donnant tort. La cour d’appel a infirmé ces jugements.

(Source AFP)

1 décembre, 2010

Valtimet (Côte d’Or) La grève se poursuit pour les salaires

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 18:49

image1.gif

mercredi 1er décembre 2010, par Frédéric Dayan

Dans cette usine qui fabrique des tubes en acier inoxydable et en titane pour les centrales électriques et les centrales nucléaires, 80% des salariés ont cessé le travail depuis 10 jours afin de peser sur les « Négociations annuelles obligatoires » qui achoppent sur le montant de l’augmentation générale et le principe d’une prime d’objectif.

La grogne a démarré le 16 novembre par des arrêts de travail de 2 heures à chaque fin de poste. Puis, le mouvement s’est durci à partir du 22 novembre. Le mouvement a été lancé par la CGT (majoritaire dans l’entreprise) et la CFDT.
Le fond du conflit porte essentiellement sur l’augmentation générale des salaires. La direction de Valtimet entend la limiter à 1,2 % + 7,50 euros/mois, assortie d’une mesure d’individualisation de 0,8 % et surtout d’une prime dite conditionnelle basée des objectifs en matière de sécurité, de qualité et de production. Non seulement les salariés n’auront pas leur mot à dire sur les critères à atteindre, mais ils craignent justement que cette prime se traduise par une forte pression sur la productivité de leur travail et à terme de substitution aux augmentations générales de salaires. C’est pourquoi, malgré un montant alléchant (1400 euros/an), les salariés en refusent le principe. Ils ont bien compris que le patronat de Valtimet entend avancer à marche forcée sur l’individualisation des salaires, c’est-à-dire le paiement « à la tête du client » où dans les faits tous les salariés seraient perdants.

La dernière proposition de la direction mise sous pression par la grève consiste en une augmentation salariale de 1,6%, assortie d’une prime conditionnelle. Mais les syndicats ne sont pas d’accord. Ils réclament une augmentation générale de salaire plus conséquente, de l’ordre de 2,4%. Pour eux, les primes doivent rester un complément.

Interrogé par France 3, un salarié explique que les actionnaires ayant bénéficié d’une augmentation de leurs actions de…1007 % en 6 ans, l’augmentation des salaires réclamée ne serait que justice.

Valtimet (Côte d’Or) La grève se poursuit pour les salaires dans Actualité dijo_1316326_19_GREVE_VALTIM_M20H0KLH_301120101625_F3-28a82

Voir le sujet diffusé sur France 3

Exclusion En 2010, en France, on meurt encore de froid !

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 18:16

image1.gif

mercredi 1er décembre 2010

Avec l’arrivée du grand froid dans tout le pays revient à la une des médias les questions de la grande pauvreté, des sans-abris et des associations caritatives qui essaient tant bien que mal de faire face.

Au delà des discours de posture des « nouveaux » ministres en charge de ces questions, c’est le bilan sans concession des politiques menées depuis de nombreuses années qui génèrent les situations d’exclusion dramatique que nous connaissons aujourd’hui.

La loi « DALO » » (Droit Aux Logement Opposable) est un échec cuisant et annoncé, l’accès au logement social s’est réduit. La spéculation immobilière n’en a pas été affectée… La construction de nouveaux logements n’est pas à la hauteur, on fait du « soupoudrage », on ne répond pas aux besoins. Plus dramatiques encore, les budgets de l’aide sociale d’Etat qui permettent aux associations de mettre en place un accueil d’urgence des sans-abris ont été drastiquement réduits en 2010 et les perspectives 2011 sont encore plus inquiétantes.

Les structures d’accueil d’urgence sont saturées, les bénévoles et les professionnels des associations se substituent malgré eux aux politiques qui ne remplissent pas leurs missions d’aide et de cohésion sociale, baisse des dotations, des subventions, transferts de compétences vers les collectivités locales qui n’ont pas les moyens de les assumer.

Dans un contexte de chômage massif, de montée de la pauvreté, de réduction de toutes les aides sociales, d’augmentation du surendettement, il est mal venu d’avoir des postures d’apitoiement comme celle de ce gouvernement au moment même des dizaine de milliards d’euros sont à nouveaux engloutis dans le système financier.

Pour la CGT c’est de véritable politique de justice sociale que nous avons besoin !
Afin que chacun ai une vie décente, il faut une meilleure répartition des richesses qui réponde, enfin, aux inégalités grandissantes que connait notre pays et aux drames humains que cela engendre !

Montreuil, le 1er décembre 2010

1...34567
 

Barhama Kaolack |
Cgt Sagem DS |
Urbanisme - Aménagement - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dust of infinity and ink blood
| BLOG Trésor 38 CGT
| PLANETE ON-LINE