CGT CATERPILLAR

Bienvenue sur notre blog

  • Accueil
  • > Archives pour février 2011

28 février, 2011

Déclaration de la Cgt A l’issue de la rencontre avec le Président de la République

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 16:12

image1.gif

lundi 28 février 2011

A la demande du président de la République, une délégation de la CGT* a été reçue lundi 28 février.

Cette rencontre s’inscrit dans une volonté de Nicolas Sarkozy d’afficher « une reprise de contact » avec les syndicats après leur opposition unanime contre la réforme des retraites et la mobilisation persévérante de millions de salariés durant le dernier semestre de 2011.

Pourtant demandeur de cet entretien, le Chef de l’Etat n’a pas davantage laissé entendre qu’il était plus réceptif qu’auparavant aux revendications et aspirations exprimées par la CGT.

Qu’il s’agisse de la situation de l’emploi, du pouvoir d’achat, l’entretien confirme de réelles divergences d’appréciation tant sur la situation actuelle que sur les réponses à y apporter. Le président de la République minore largement la responsabilité des entreprises dans la situation sociale actuelle.

La délégation a concentré ses interventions sur :
- Notre rejet d’un pacte dit de « compétitivité » que nous qualifions de pacte d’austérité, susceptible d’être adopté par les gouvernements en Europe et qui vise partout a faire payer les conséquences de la crise aux salariés en s’attaquant à leurs droits en matière de retraite, de salaires, de temps de travail, de budget public … La CGT a redit sa détermination à combattre cette politique avec les autres syndicats d’Europe, notamment par l’euro manifestation du 9 avril à Budapest organisée par la CES. La France est d’autant plus malvenue à culpabiliser les salariés sur leur compétitivité que les employeurs du CAC 40 sont les mieux rémunérés de tous les européens, que les dividendes annoncés pour les actionnaires s’annoncent en record pour cette année alors que parallèlement l’austérité salariale et la précarité se généralisent.

- Notre mécontentement sur la situation de l’industrie qui fait désormais apparaître la France dans les derniers pays européens. La CGT a protesté contre le choix du gouvernement de relayer officiellement les thèses du Medef (au travers de la Conférence nationale de l’Industrie) qui s’efforce de justifier les fermetures d’entreprises par un coût du travail qui serait trop élevé au regard des autres pays, et notamment de l’Allemagne. La CGT a rappelé qu’à ce jour, aucune suite concrète n’a été donnée à notre proposition de créer une nouvelle filière industrielle pour la déconstruction des navires pourtant relayée par le Grenelle de la Mer. …/…

- Le projet « dépendance ». la CGT a redit la nécessité d’inscrire la réflexion et les futures mesures au sein de la sécurité sociale et, selon ses principes fondateurs aussi bien pour les prestations que pour ses règles de financement, la CGT considère que l’ensemble des personnes « en perte d’autonomie », et pas seulement les plus âgés, devraient être pris en considération. Si le Président s’est efforcé d’entretenir un certain flou sur les principes de base, il a bien confirmé l’intention de recourir à de nouveaux financements (CSG, assurance …) qui auront des conséquences pour les salariés.

- Le conflit de la SNCM. La CGT a jugé inacceptable que l’Etat, présent pour 25 % du capital, demeure silencieux sur l’avenir de l’entreprise qui suscite une grève de plusieurs semaines. Il y a urgence à organiser la table ronde revendiquée par les personnels et les collectivités territoriales.

Montreuil, le 28 février 2011

* La délégation de la CGT était composée de Bernard THIBAULT, Nadine PRIGENT, Mohammed OUSSEDIK

26 février, 2011

NAO 2011. Prolongation !

Classé dans : * Flash info / Affichage — cgtcaterpillar @ 22:20

cat.bmp

 

Négociations Annuelles Obligatoires 2011.

Prolongation !

D’après le calendrier préétabli par la direction, le jeudi 24 février correspondait à la dernière réunion sur les N.A.O.

A l’issue des débats de cette matinée, la direction a proposé une prolongation, en nous convoquant à une nouvelle rencontre prévue le jeudi 03 mars à 13h30.

Si, à l’origine de nos premiers rendez-vous, le ton des discussions était plutôt courtois, bon enfant, au fil des réunions la tension devenait palpable, le ton était moins cordial, plus provocateur, bref, nos interlocuteurs avaient « muté » !

Sans doute que les nombreux procès engagés par trois des quatre organisations syndicales de salariés mettant une nouvelle fois l’entreprise en cause pour non respect des règles, des accords, des lois … ont fait certes monter sa tension. Mais, si la vérité dérange ! Il ne tient qu’à elle de changer la physionomie des discussions en les respectant, en les appliquant ! Ce que notre organisation syndicale n’a cessé de rappeler à moult reprises !

Ainsi, à l’issue d’une réunion tendue comme un élastique sous le pont de Ponsonnas (103m de Haut) la direction a souhaité faire une suspension de séance. En effet, les annonces successives des différentes organisations syndicales ayant fait « péter » l’élastique de l’enveloppe budgétaire la direction avait besoin de reprendre son souffle !

Parmi les nombreuses contre-propositions avancées par l’ensemble des organisations syndicales, nous avons proposé 1500€ de prime exceptionnelle et 2% d’augmentation générale en plus (soit 4% au total) pour arrêter la procédure en justice.

La direction qui souhaite réfléchir à cette demande en consultant son Président M. LEPINE, ne propose qu’une augmentation de 0,1% sur l’A.G soit 2% au total et pour le reste rien à changer !

Autre moment fort de nos débats, le STIP faramineux que les membres du groupe de Direction vont toucher cette année pour les résultats de 2010.

Le calcul effectué à partir des données fournies par la direction (rémunération annuelle de base x pourcentage lié au grade x facteur de performance) le montant de ce STIP qui sera versé au mois de mars s’élève en moyenne à 6344 € pour un salaire de 4000 € par mois.

La méthode de calcul n’ayant pas été démentie par notre direction lors de nos discussions, le grand écart opéré entre la proposition de 500 € prime exceptionnelle pour les non cadres et les 6344 € STIP 2010 pour les cadres fait mal aux « adducteurs »

Fin des discussions, prochaine réunion le jeudi 03 mars 2011 !

Bon Week-end à tous !

25 février, 2011

CONTINUONS !!!

Classé dans : * Flash info / Affichage — cgtcaterpillar @ 17:30

cgtcater2.jpgGRENOBLE, le 25.02.2011    

 

 

 

CONTINUONS !!! 

POUR LES SALAIRES, L’EMPLOI, LES CLASSIFICATIONS, LA PENIBILITE, LES CONDITIONS DE TRAVAIL…

L’ensemble du personnel de l’entreprise est invité à poursuivre l’arrêt collectif de travail sur les revendications liées aux salaires, aux classifications, à la pénibilité du travail, aux conditions de travail, … en se déclarant en grève 5 minutes avant chaque fin de poste, ce vendredi 25.02.2011et jusqu’au lundi 28.02.2011 à la prise de poste.

Nous vous conseillons d’informer votre hiérarchie par politesse et de badger également lors de votre départ 5 minutes avant la fin de poste.

Nous devons continuer à exprimer tous ensemble notre fort mécontentement  à l’encontre de notre employeur qui manque de considération pour l’ensemble de son personnel.

Seule une action massive et durable pourra faire aboutir nos revendications !!!

POUR LES SALAIRES, L’EMPLOI, LES CLASSIFICATIONS, LA PENIBILITE, LES CONDITIONS DE TRAVAIL…

5 minutes de grève avant chaque fin de poste et jusqu’au lundi, prise de poste,que nous ayons des HS ou pas à faire et que nous voulions les faire ou pas.

Les élus Cgt Caterpillar

Assystem (sous-traitance Airbus) Ingénieurs en grève pour les salaires

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 17:25

image1.gif

vendredi 25 février 2011, par Frédéric Dayan

C’est devant la porte de leur principal donneur d’ordre que 200 salariés de cette société de services en ingénierie informatique ont mené hier jeudi leur première action de grève avec un distribution de tracts à l’appel de leurs syndicats, dont la CGT. Voilà 5 ans qu’ils n’ont eu aucun augmentation générale et cette année leur direction n’entend leur proposer que 2 % pour 50 % des salariés.

Les grévistes dénoncent des négociations annuelles obligatoires au rabais et revendiquent une augmentation générale de 4 %, une prime de 500 euros, l’adaptation des coefficients à la réalité des postes et la mise en place d’un entretien annuel sur les salaires.
Ces salariés, ingénieurs pour beaucoup, déplorent l’absence de déroulement de carrière et de reconnaissance de leurs qualifications qui génèrent un turn-over important. Pour Gilles Laffont, délégué CGT, « le turnover est un vrai problème. Il a été jusqu’à 22 % en 2008 ».
Autre sujet d’inquiétude : les rumeurs persistantes de délocalisation et de transferts de technologie, vers l’Inde notamment.

24 février, 2011

Liebherr à Colmar Grève pour les salaires

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 17:31

image1.gif

jeudi 24 février 2011, par Frédéric Dayan

Depuis le 22 février, les deux sites de production de l’entreprise Liebherr-France spécialisée dans la construction d’engins de terrassement à Colmar sont bloqués par les salariés en grève qui veulent faire pression sur les négociations salariales.

Voir en ligne : Le site des dernières nouvelles d’Alsace

Les syndicats qui appellent à manifester aujourd’hui dans les rues de Colmar réclament 120 euros d’augmentation fixe pour tous, la direction propose 2,7% de revalorisation, soit 1,6% de hausse générale, 0,8% d’augmentation individuelle, et 0,3% d’incidence de l’ancienneté.

123456
 

Barhama Kaolack |
Cgt Sagem DS |
Urbanisme - Aménagement - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dust of infinity and ink blood
| BLOG Trésor 38 CGT
| PLANETE ON-LINE