CGT CATERPILLAR

Bienvenue sur notre blog

  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 4 février 2011

4 février, 2011

NAO 2011: Motivé-es,oui! Mais pas sans contrepartie!

Classé dans : * Flash info / Affichage — cgtcaterpillar @ 19:02

cat.bmp

 

NAO 2011:

 

Motivé-es,oui!

Mais pas sans contrepartie!

 

La seconde réunion de négociation portant sur les NAO 2011 (Négociations Annuelles Obligatoires) qui s’est déroulée mercredi 26 janvier 2011 n’a pas été à la hauteur des attentes des salarié-es de Caterpillar France.

En effet, malgré le discours teinté de bienséance de notre nouveau Président, M. Lépine, vantant les vertus du dialogue social, c’est sur le ton du chantage que s’est amorcé la discussion.

Le ton est donné aux salarié-es vis-à-vis de leur élu-e-s :  » si vous continuez à réclamer votre dû, vous n’aurez pas d’augmentation !!!  » Cela faisant bien évidemment référence aux différentes procédures en cours conduites par la CGT, la CFDT et la CFTC.

La direction prépare-t-elle le terrain pour de nouveau réduire à peau de chagrin nos augmentations en prétextant ne pas avoir de budget si les procédures ne sont pas levés ?

Nous répondons que les efforts, les salarié-es de l’entreprise en ont suffisamment fait (suppression de 600 postes, accord d’entreprise néfaste conditionné à un chantage à l’emploi, gel des salaires, etc …)c’est maintenant au tour de la direction d’en faire, particulièrement cette année, où le groupe se donne pour objectifs d’augmenter la profitabilité de toutes les produits fabriqués en Europe, investit pour être encore plus compétitif et trouve  les financements nécessaires pour acheter de nouvelles usines dans le monde.

Rappelons juste que les actionnaires se sont encore gavés avec les bénéfices de 2009 et 2010 alors que nous subissons toujours les effets de leur crise (+96% au 3° trimestre, +62% au 4° trimestre 2010, soit un bénéfice net de 968 millions de dollars. L’objectif attendu pour le chiffre d’affaire 2011 est de 50 Mds $ avec un bénéfice net de 6%, autant qu’en 2008 avec moins de salarié-es)

Concernant les recours en justice présentés par les organisations syndicales de CFSAS, la direction peut à tout moment y mettre un terme en se mettant en conformité avec législation et en honorant les accords qu’elle a elle-même signés !

La requête sur le paiement de l’intéressement de 2009-2010 : la CGT a laissé une porte de sortie à la direction en tentant de négocier une indemnisation sous forme de prime pour ces deux années là. Malheureusement la direction, jusqu’au-boutiste, a préféré se voir assigner en justice plutôt que de concèder une prime exceptionnelle à l’ensemble du personnel. Pour l’intéressement 2011-2012-2013, la direction s’est engagée en 2010 à renégocier un accord triennal. La direction et l’ensemble des organisations se sont accordés avant les élections pour négocier ce point après NAO.

Mutuelle d’entreprise : nous avons fourni à la direction le 19 octobre un projet chiffré pour changer de mutuelle et l’étendre aux coefficients inférieur à 270 points. Bien évidemment, ce projet, s’il voit le jour, ne pourrait pas être mis en place avant le 1° janvier 2012, vu la lourdeur des transferts, et, contrairement à ce qui est avancé par FO, cela ne pénalisera en aucun cas le budget prévu par la direction en 2011. Sur ce sujet,la CGT engagera sous peu une démarche de consultation-information par le biais d’un questionnaire.

Les horaires de travail : l’accord signé par 3 organisations syndicales ne fait qu’accroître le malaise général dans cette entreprise : les salarié-es qui subissent les contraintes de l’accord sont de plus en plus fatigués par les samedis imposés et les heures supplémentaires. De plus, rien n’est fait pour prendre en compte les difficultés qu’ils rencontrent avec les nouveaux horaires et/ou les samedis collectifs (problèmes de garde d’enfants, de bus, de fatigue, de stress, …)

Nous trouvons légitime par ailleurs que de nouvelles embauches en CDI soient réalisées au vu du manque d’effectif chronique que subit cette entreprise.Le nombre dHS demandées en est la preuve.

M Lépine, si vous souhaitez rétablir un dialogue social sérieux dans cette entreprise, si vous souhaitez remonter le moral du personnel et honorer les challenges pour lesquels vous vous êtes engagé, il va falloir changer de méthodes, apprendre à négocier avec les organisations syndicales de cette entreprise et à écouter les salarié-es qui font la fortune de la corporation.

CONTINUONS !!!

Classé dans : * Flash info / Affichage — cgtcaterpillar @ 18:33

cgtcater2.jpgGRENOBLE, le 04.02.2011    

 

 

 

CONTINUONS !!! 

POUR LES SALAIRES, L’EMPLOI, LES CLASSIFICATIONS, LA PENIBILITE, LES CONDITIONS DE TRAVAIL…

L’ensemble du personnel de l’entreprise est invité à poursuivre l’arrêt collectif de travail sur les revendications liées aux salaires, aux classifications, à la pénibilité du travail, aux conditions de travail, … en se déclarant en grève 5 minutes avant chaque fin de poste, ce vendredi 04.02.2011et jusqu’au lundi 07.02.2011 à la prise de poste.

Nous vous conseillons d’informer votre hiérarchie par politesse et de badger également lors de votre départ 5 minutes avant la fin de poste.

Nous devons continuer à exprimer tous ensemble notre fort mécontentement  à l’encontre de notre employeur qui manque de considération pour l’ensemble de son personnel.

Seule une action massive et durable pourra faire aboutir nos revendications !!!

POUR LES SALAIRES, L’EMPLOI, LES CLASSIFICATIONS, LA PENIBILITE, LES CONDITIONS DE TRAVAIL…

5 minutes de grève avant chaque fin de poste et jusqu’au lundi, prise de poste,que nous ayons des HS ou pas à faire et que nous voulions les faire ou pas.

Les élus Cgt Caterpillar

Ordre du jour

Classé dans : Actu. DP — cgtcaterpillar @ 16:15

cat.bmpGRENOBLE, le 31.01.2011

 

COMPTE RENDU DES DELEGUES DU PERSONNEL 1er COLLEGE GRENOBLE, MOIS de FEVRIER 2011

 

1/CLASSIFICATION USINEURS :

Suite aux noms donnés, qu’elles actions vont être mises en place ?

Y a t il un calendrier de prévu pour les évolutions de classifications ?

Réponse : à voir après les évaluations avec le contremaitre concerné en avril.

2/ Panneaux d’affichages :

Nous désirons la mise en place de panneaux d’affichage dans les secteurs suivants : joints glace et soudure 5541. Les salariés n’ont pas le temps de s’informer avec les panneaux actuels en place.

Réponse : pas de nouveaux panneaux, la direction va étudier la possibilité de les déplacer. Tout le personnel a le droit de consulter les panneaux pendant le temps de travail.

 3/ Classification des polyvalents soudeurs  5541 :

Cet écart de classification doit être provisoire. Combien de temps ce provisoire va durer ?

Réponse : Pas de solution pour le moment dans l’attente de trouver un poste approprié pour les personnes concernées.

4/ EMBAUCHE DES SALARIES PRECAIRES :

Les salariés dont le contrat arrive à terme, seront-ils embauchés ?

Y aura-t-il des embauches ? (cdi)  sur des secteurs en forte augmentation de besoin de production. Pour les salariés licenciés et rappelés, nous demandons à ce qu’ils puissent retrouver leur classification et leurs salaires initiaux.

Réponse : voir en réunion CE.

5/ LUBRIFIANT :

Où en est-on du changement du lubrifiant qui pose des problèmes d’irritations ORL ? Nous pensons que notre employeur se fait beaucoup plus de soucis pour les équipements (machines outils) que pour notre santé. Des salariés se sont mis en droit de retrait à cause des gènes occasionnés par le lubrifiant.

Réponse : des tests en cours pour voir les risques encourus.

6/ PENIBILITE AUX CHAINES :

Il s’agit d’un secteur où l’activité est dure. Qu’est ce qui a été fait et qu’est il prévu pour les salariés travaillant sur la presse 4771.

Réponse : mettre en place une réunion avec les personnes du secteur pour trouver une solution pour tourner sur la 4771.

7/ PENIBILITE HORAIRE DE NUIT :

Il s’agit d’avoir une reconnaissance, autre que financière, de la difficulté du travail de nuit.

Réponse : proposition de la direction on baisse la prime de nuit pour donner en contrepartie des jours de repos.

8/ INTEGRATION DES PRIMES D’EQUIPE :

Nous voulons l’intégration à 100% au lieu de 95%.

Réponse : les primes sont déjà assez élever.

 9/ OPPORTUNITE D’EVOLUTIONS :

Pour évoluer, il fallait que les salariés des horaires 2 et 3 passent en équipe jour. Maintenant ceux qui sont en équipe 1 et qui veulent évoluer, la hiérarchie leur fait sous entendre qu’il faut passer en équipe 2 et 3.

Nous avons l’impression d’être un peu mené en bateau.

Réponse : persistance de la direction pour évoluer il faut passer en équipe jour.

10/ Changement d’horaire :

Des salariés sont déplacés dans les horaires, peuvent-ils perdre leur intégration acquise dans un autre horaire ?

Réponse : pas de perte d’intégration pour se qui change d’horaire.

 11/labo en nuit :

Aucun support labo en nuit si problème de qualité.

Réponse : pas de ressources pour ses horaires. (Est-il nécessaire ?)

12/ Manque polyvalent en 2 :

Ou en est-on ?

Réponse : pas de ressources pour ses horaires. (Est-il nécessaire ?)

13/ Manque « back up » en 2 et 3 :

Sur les secteurs CFEI et Mazak. 

Réponse : pas de ressources pour ses horaires. (Est-il nécessaire ?)

Salaires, pouvoir d’achat

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 16:08

image1.gif

Publié le 4 février 2011 

Salaires, pouvoir d’achat

La crise sert de prétexte à une nouvelle offensive du patronat et des gouvernements contre le coût du travail en France et dans les autres pays européens.
Or, cette crise s’explique avant tout par une rémunération du capital disproportionnée et une rémunération du travail toujours plus faible. Le résultat c’est la baisse du pouvoir d’achat des salariés et par conséquent cela devient leur première préoccupation.
En effet, le nombre de travailleurs pauvres augmente, les qualifications sont de moins en moins reconnues et les augmentations de salaires, lorsqu’elles existent, sont non seulement souvent individualisées mais à un niveau tel que c’est un véritable mépris pour les salariés.
Mais devant des attitudes dictées par une idéologie au service de la finance, les salariés se rassemblent, s’organisent et revendiquent le droit à un salaire garantissant les moyens nécessaires à leur existence.
Il n’y aura pas de solution à la crise par l’augmentation de la pauvreté et de la précarité. Pour éviter une récession, il faut une augmentation générale des salaires, traitements, pensions, allocations chômage mais aussi la création d’un revenu d’insertion pour la jeunesse durement touchée par les choix économiques actuels.
D’autres choix sont possibles, de nombreux salariés sont mobilisés depuis plusieurs mois pour des augmentations de salaires et ont gagné.

 

Barhama Kaolack |
Cgt Sagem DS |
Urbanisme - Aménagement - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dust of infinity and ink blood
| BLOG Trésor 38 CGT
| PLANETE ON-LINE