CGT CATERPILLAR

Bienvenue sur notre blog

29 avril, 2011

CONTINUONS !!!

Classé dans : * Flash info / Affichage — cgtcaterpillar @ 17:25

cgtcater2.jpgGRENOBLE, le 29.04.2011    

 

 

CONTINUONS !!! 

POUR LES SALAIRES, L’EMPLOI, LES CLASSIFICATIONS, LA PENIBILITE, LES CONDITIONS DE TRAVAIL…

L’ensemble du personnel de l’entreprise est invité à poursuivre l’arrêt collectif de travail sur les revendications liées aux salaires, aux classifications, à la pénibilité du travail, aux conditions de travail, … en se déclarant en grève 5 minutes avant chaque fin de poste, ce vendredi 29.04.2011et jusqu’au lundi 02.05.2011 à la prise de poste.

Nous vous conseillons d’informer votre hiérarchie par politesse et de badger également lors de votre départ 5 minutes avant la fin de poste.

Nous devons continuer à exprimer tous ensemble notre fort mécontentement  à l’encontre de notre employeur qui manque de considération pour l’ensemble de son personnel.

Seule une action massive et durable pourra faire aboutir nos revendications !!!

POUR LES SALAIRES, L’EMPLOI, LES CLASSIFICATIONS, LA PENIBILITE, LES CONDITIONS DE TRAVAIL…

5 minutes de grève avant chaque fin de poste et jusqu’au lundi, prise de poste,que nous ayons des HS ou pas à faire et que nous voulions les faire ou pas.

Les élus Cgt Caterpillar

1er MAI 2011 Manifestation à 10h Gare Sncf à Grenoble

Classé dans : * Flash info / Affichage — cgtcaterpillar @ 17:20

1er MAI 2011 Manifestation à 10h Gare Sncf à Grenoble

1er MAI 2011 Manifestation à 10h Gare Sncf à Grenoble dans * Flash info / Affichage pdf appel isere 01 mai 11

Caterpillar quintuple ses profits à 1,23 milliard

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 16:40

vic2.bmp

Publié le 29 avril 2011 à 09h08 | Mis à jour à 09h08

Caterpillar, dont le siège social est situé à... (Photo: AP)

Photo: AP

Caterpillar,
dont le siège social est situé à Peoria, en Illinois, est le plus gros
fabricant d’équipement de construction et d’extraction minière du monde.

Agence France-Presse

New York

Le premier constructeur mondial d’engins de chantier, l’américain Caterpillar (CAT),
a publié vendredi un bénéfice trimestriel «record», plus que quintuplé
sur un an à 1,225 milliard de dollars, et relevé ses prévisions
annuelles, avec une demande et des marges améliorées.

Rapporté
au nombre d’actions, le bénéfice du premier trimestre revient à 1,84
dollar, au-delà du 1,31 dollar attendu par les analystes.

Le chiffre d’affaires a pour sa part progressé de 57% à 12,95 milliards de dollars.

«Je suis très satisfait de nos résultats du premier trimestre: la
demande a continué à s’améliorer, nous avons augmenté la production, le
contrôle des coûts a été excellent, et notre marge d’exploitation s’est
améliorée», s’est réjoui le PDG Doug Oberhelman, cité dans un
communiqué.

Le groupe a porté sa prévision de chiffre d’affaires annuel à une
fourchette de 52 à 54 milliards de dollars, contre une estimation
précédente autour de 50 milliards de dollars, et des prévisions
d’analystes de 51,82 milliards de dollars. Le bénéfice par action annuel
est attendu entre 6,25 et 6,75 dollars, contre près de 6 dollars il y a
trois mois, et une attente de 6,25 dollars chez les analystes.

Ces prévisions n’incluent pas les rachats de Bucyrus et Motoren-Werke
Mannheim Holding GmbH (MWM) qui ne sont pas encore finalisés.

«Même si les perspectives pour 2011 se sont améliorées, l’augmentation
aurait été plus marquée s’il n’y avait pas eu l’impact du désastre au
Japon», a souligné le groupe.

Chevron a évoqué des «perturbations sporadiques» dans sa production en
raison des dommages subis par ses fournisseurs japonais, qui devraient
surtout se faire sentir au deuxième trimestre. Le manque à gagner côté
ventes est estimé à environ 300 millions de dollars pour l’année, et à
100 millions de dollars côté bénéfices.

L’action prenait 2,58% à 115,55 dollars dans les échanges électroniques avant l’ouverture de la Bourse de New York.

28 avril, 2011

Des patrons qui veulent changer le management

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 18:55

Les Echos

26/04/11 | 07:00 | Laurance N’kaoua

Un autre management est possible… et c’est le Medef qui le dit : « Nous nous engageons à promouvoir un management moderne et distinctif, qui mette en lumière l’importance des contributions individuelles et collectives dans le développement de la croissance et de l’emploi. » Cette lettre d’intention figure en introduction du « Manifeste pour un nouveau management » rédigé par une vingtaine de dirigeants, mais aussi de sociologues, dans le cadre de la Commission respect de l’homme du Medef. Le texte, présenté mi-avril au conseil exécutif de l’institution, a vocation à être diffusé à la fois dans les antennes territoriales du Medef et dans les fédérations professionnelles, et devrait s’enrichir au fil de l’eau.

Trois grands principes

Ce court document est le fruit de six mois de réflexion, menée sous la houlette de Philippe Vivien, DRH d’Areva, et de Jean-Luc Placet, PDG de la société de conseil IDRH, qui préside la commission. « Le malheur du management est qu’il ne suffit pas d’être patron pour s’improviser manager, explique Jean-Luc Placet, par ailleurs, président du Groupement des syndicats Syntec des études et du conseil. Nous n’avons pas réinventé la roue, mais nous avons produit un guide simple, compréhensible, qui invite les dirigeants à s’interroger. Le document est adaptable aux grandes entreprises comme aux PME. »

Les pistes évoquées sont bâties autour de trois principes : « Donner du sens et responsabiliser les salariés », « créer un environnement de travail favorable à leur engagement » et « revisiter les modes de rétribution et de reconnaissance ». La lecture des propositions - une trentaine au total -fait miroiter une entreprise idéale, avec un management « attentif et bienveillant » ou « des dirigeants exemplaires qui mettent en cohérence paroles et actes ».

Car sur le terrain, les attentes des salariés sont grandissantes. Selon les derniers chiffres de l’observatoire du travail BVA-BPI-« L’Express », 53 % des Français se déclarent mécontents de leur rémunération, tandis que 52 % d’entre eux s’estiment déçus par leurs perspectives d’évolution.

L. N’K., Les Echos

Chiffres du chômage Malgré les annonces faites, Pôle emploi ne désemplit pas

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 18:41

image1.gif

jeudi 28 avril 2011

Avec 700 000 demandeurs d’emploi de plus qu’avant la crise, le gouvernement a-t-il le droit de crier victoire ?

Certes, certains chiffres du chômage en mars 2011 sont en baisse, mais relativisons les déclarations de nos ministres beaucoup trop prompts à l’autosatisfaction.

En effet, le nombre de chômeurs en catégorie A baisse légèrement sur un mois (0,8 %), alors que sur un an le nombre de salariés privés d’emploi toutes catégories confondues s’est accru de 3,8 %, pour dépasser les 4 millions d’inscrits à Pôle emploi.

La sortie de crise n’est donc pas au rendez-vous, car des tendances inquiétantes subsistent et s’installent. Comme les mois précédents, les chômeurs les plus éloignés de l’emploi sont venus grossir les rangs des demandeurs d’emploi :

- La progression du chômage de longue durée ne se dément pas avec 1 531 000 personnes inscrites depuis plus d’un an, soit 6 000 de plus qu’en février. Cette inertie du chômage de longue durée est très préoccupante, car elle risque d’exclure définitivement du marché du travail toute une partie de la population.

- le chômage des plus de 50 ans continue également sa progression mois après mois. Ils sont aujourd’hui 769 700, soit une progression sur un an de 14,2 % (1,2 % sur un mois). La réforme des retraites ne devait-elle pas encourager les employeurs à maintenir dans l’emploi les seniors ? Tel n’est malheureusement pas le cas et ce n’est pas une surprise pour la CGT.

- le nombre de chômeurs ayant une activité réduite en catégories B et C augmente respectivement de 4,8 % et de 14,7 % sur un an. Ces chiffres confirment l’installation de la précarité des salariés, surtout lorsque l’on sait que seulement une embauche sur dix se fait en CDI.

Alors que Xavier Bertrand prétend qu’une « nouvelle tendance se dessine », la CGT ne peut que constater que la précarité s’installe durablement et que la revendication pour le plein emploi reste plus que jamais d’actualité.

Le 1er mai doit être une des occasions pour porter cette exigence et dénoncer la politique gouvernementale de l’emploi trop éloignée d’une véritable action, pour que toutes et tous bénéficient d’un travail digne de ce nom.

Montreuil, le 28 avril 2011

12345...10
 

Barhama Kaolack |
Cgt Sagem DS |
Urbanisme - Aménagement - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dust of infinity and ink blood
| BLOG Trésor 38 CGT
| PLANETE ON-LINE