CGT CATERPILLAR

Bienvenue sur notre blog

31 mai, 2011

Comité de pilotage des régimes de retraite 1ère réunion sous tension

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 20:21

image1.gif

mardi 31 mai 2011

La première réunion du Comité de pilotage des régimes de retraite s’est tenue ce mardi 31 mai. Après une introduction du ministre Xavier Bertrand, en charge de la présidence du Comité, chaque organisation syndicale a présenté une déclaration (déclaration CGT ci-jointe).

A l’exception de la CFE-CGC, toutes les organisations ont réaffirmé leur hostilité à une réforme injuste et inefficace.

Côté patronal, le Medef a exprimé sa satisfaction quant à la mise en œuvre d’une réforme qu’il appelait de ses vœux. Il a rendu hommage au courage du gouvernement…

Une discussion s’est ensuite engagée sur l’adoption d’un avis, conformément à la loi, portant sur la situation financière des régimes et sur la réalisation de l’objectif d’équilibre en 2018.

Visiblement, le ministre chargé de la Sécurité sociale escomptait un accord unanime sur le projet d’avis présenté. La CGT a fait savoir qu’elle se prononcerait contre ainsi que la CFDT.

Le Directeur de la Sécurité sociale, prenant le relais de Xavier Bertrand, appelé à d’autres occupations, renonçait finalement à faire adopter l’avis et indiquait que faute ce celui-ci, un communiqué du ministre serait envoyé à la presse.

Représentants CGT  : Eric Aubin, Gérard Rodriguez

Montreuil, le 31 mai 2011

Word - 36.5 ko
Déclaration du Comité de pilotage COPILOR

30 mai, 2011

Mardi 31 mai, journée d’action dans la fonction publique pour les salaires

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 19:53

image1.gif

Mardi 31 mai, journée d'action dans la fonction publique pour les salaires

Mardi 31 mai, journée d’action dans la fonction  publique pour les salaires

De nombreux rassemblements à l’appel à la mobilisation des fonctionnaires mardi 31 mai pour dénoncer « la politique d’austérité salariale » Les huit syndicats de la fonction publique (CGT, CFDT, FO, FSU, Unsa, Solidaires, CFTC et CGC) ont lancé un appel commun à la suite de l’annonce par le gouvernement mi-avril du gel du point d’indice, qui sert à calculer leur salaire pour la seconde année consécutive en 2012.

27 mai, 2011

PRIME D’ANCIENNETE Barème à revoir !

Classé dans : * Flash info / Affichage — cgtcaterpillar @ 20:42

cat.bmp                            

 

PRIME D’ANCIENNETE

Barème à revoir !

 

A l’initiative de la Fédération nationale de la métallurgie C.G.T, relayée par les unions syndicales des travailleurs de la métallurgie (U.S.T.M – C.G.T) de chaque département et par chaque organisation syndicale C.G.T dans chaque entreprise. Des discussions sont en cours pour revoir le barème de la prime d’ancienneté.

De quoi parlons-nous ? La prime d’ancienneté instaurée par accord national du 10 juillet 1970 modifié par différents avenants prévoyait à compter du 1e janvier 1976 que le barème de la prime d’ancienneté serait de 3% après 3 ans d’ancienneté puis 1% chaque année jusqu’à 15% après 15 ans d’ancienneté.

Selon les dispositions prévues dans la convention collective de la métallurgie de l’Isère/Hautes-Alpes du 1er octobre 2001, l’article 16 de cette convention prévoit que la majoration de la prime d’ancienneté sera fixée tous les 3, 6, 9, 12 et 15 ans.

Alors que selon l’accord national visé plus haut, la prime d’ancienneté doit, et ce depuis le 1er janvier 1976 être de 3% après 3 ans d’ancienneté puis 1% par année jusqu’à 15 ans.

Ainsi :

            - Prenant en considération la hiérarchie des normes et le principe de

              faveur dans le droit français,

            - Prenant en considération que la dérogation d’un texte conventionnel

              territorial par rapport à un autre texte de périmètre plus large, en

              l’occurrence national, n’est autorisée que depuis le 8 mai 2004, si

              ce dernier ne fixe pas un impératif,

Une dérogation du texte conventionnel territoriale aurait dû s’appliquer depuis le début de l’année 1976.

L’ensemble des instances C.G.T ont entamé des discussions avec les acteurs locaux des chambres patronales U.D.I.M.E.C (Union Des Industries Métallurgiques, Electriques et Connexes) mais également avec les directions d’entreprises de la métallurgie.

C’est dans ces conditions que notre organisation syndicale a sollicité par courrier le 02 mai 2011, la direction de l’entreprise, dans la perspective d’évoquer le contenu de cet accord et de demander que soit ouvert des négociations sur ce sujet.

Afin d’entendre nos revendications et nous apporter des réponses sur ce point, la direction a souhaité nous rencontrer vendredi 20 mai 11 pour procéder à une analyse approfondie.

Compte tenu de l’importance financière que revêtent ces demandes, compte tenu que des discussions sont en cours au niveau départementale avec la chambre patronale. La direction s’est cependant engagée à regarder à travers ces dispositions légales leurs applications dans l’entreprise.

Nous ne manquerons pas de vous informer des différentes discussions en cours sur ce sujet !

affiché le 27 mai 2011

26 mai, 2011

Prime dividendes La prime ne répond pas au besoin urgent d’augmenter les salaires

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 22:06

image1.gif

jeudi 26 mai 2011

Le gouvernement adopte un texte « prime dividendes » en conseil des ministres qui ne répond en rien à l’urgence d’augmenter véritablement les salaires.

Ce gouvernement prend des initiatives sans aucune forme de concertation et ne répond en rien aux attentes des salariés. Même si la négociation sur la prime est obligatoire, le résultat lui ne l’est pas. En cas d’échec, l’employeur pourra appliquer une décision unilatérale. D’autant que les règles pour attribuer cette prime sont telles que très peu de salariés seront concernés.

Au final, entre l’annonce du gouvernement au départ de la prime 1 000 €, et la réalité de ce qui sera sur la fiche de paye, le mécontentement sera de mise pour le plus grand nombre.

Pour la Cgt, il est plus gagnant d’agir pour de véritables augmentations de salaire dans le public et le privé.

Les entreprises annoncent des profits records, des dividendes en nette hausse, alors oui, il est temps que les salariés puissent en bénéficier.

Montreuil, le 26 mai 2011

25 mai, 2011

Chiffres du chômage Pour une véritable politique de l’emploi

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 18:39

image1.gif

mercredi 25 mai 2011

« Pour le gouvernement, le sous-emploi est une valeur sûre pour la baisse du chômage ! »

Arrêtons de parler de sortie de crise ! Une fois de plus, le gouvernement veut nous faire croire à la baisse du chômage. En avril 2011, le nombre de chômeurs de catégorie A, (les personnes sans emploi et tenues d’en chercher un activement), a en effet baissé le chiffre d’avril (-0,4% sur un mois), pour la quatrième fois consécutive. A l’inverse, personne ne parle des victimes de la crise, qui s’enlisent aujourd’hui dans le chômage de longue durée (+20,8% sur la seule année 2010).

Il se garde bien d’évoquer le nombre de chômeurs en catégorie B, (personnes ayant exercé une activité réduite de 78 heures maximum par mois), qui lui, ne cesse de s’accroître : + 6 000 pour le mois d’avril (+0,9% sur un mois).

En effet, de quels types d’embauches nous parle-t-on ? Des embauches à durée déterminée qui se généralisent et qui recouvrent des contrats de travail de plus en plus courts (9 jours en moyenne en 2010) ? En France, les « miettes d’emploi » deviennent une réalité, l’emploi durable une exception.

Enfin, silence sur les 48 000 radiations !

Les chiffres publiés depuis plusieurs mois montrent que les chômeurs passent d’une recherche d’emploi à un emploi précaire !

Par ailleurs, le chômage des plus de 50 ans continue son inlassable progression. Qu’en est-il du maintien dans l’emploi des seniors ? En dépit des annonces, cette catégorie de chômeurs connaît de plus en plus l’exclusion du marché du travail, la précarité et la pauvreté. Et le recul de l’âge de départ à la retraite ne fera qu’accentuer ce phénomène.

Une part croissante de la population se fragilise et les chômeurs sont naturellement les premiers à tomber durablement dans les trappes de la pauvreté.

La CGT réitère avec force le besoin d’une politique qui permette réellement de créer de l’emploi. Elle suggère de supprimer les heures supplémentaires défiscalisées qui sont un frein à l’embauche. De même, il s’agit de conditionner les milliards d’aides publiques à l’obligation de créer de l’emploi durable. Assez d’exonérations ou d’aides aux patrons sans contrepartie !

Enfin, la CGT continue de penser que revaloriser les salaires permettra de soutenir la consommation, donc l’emploi.

Montreuil, le 25 mai 2011

12345...8
 

Barhama Kaolack |
Cgt Sagem DS |
Urbanisme - Aménagement - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dust of infinity and ink blood
| BLOG Trésor 38 CGT
| PLANETE ON-LINE