CGT CATERPILLAR

Bienvenue sur notre blog

16 juin, 2011

Spie : les salariés veulent une meilleure répartition des richesses

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 20:28

Le Dauphiné Libéré

les salariés veulent une meilleure répartition des richesses

Répondant à un appel national lancé par la CGT, plus d’une centaine de salariés en grève du groupe Spie Sud-Est (Société parisienne d’industrie …

par la rédaction du DL le 16/06/2011 à 11:08

France Télévisions.La CGT conforte sa place de premier syndicat

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 19:56

image1.gif

jeudi 16 juin 2011, par Alessandro Vitagliano Les premières élections dans le cadre de l’entreprise unique fixent la nouvelle photographie de la représentativité à France télévisions (hors les stations de RFO situées dans les TOM où la Loi du 20 août 2008 ne s’applique pas). Ces scrutins confortent la première place de la CGT avec 37% des voix.
Désormais seuls les syndicats dépassant 10% des voix pourront négocier les accords d’entreprise, entre autres la convention collective.

Syndicat 2011 2009 Evolution
CGT  37% 35,20% 1,8
     
CFDT  20,80% 23,60% -2,8
SNJ  11,70% 11% 0,7
FO  10,8 7,90% 2,9
CGC  7,20% 9,20% -2
CFTC  5,40% 5,50% -0,1
SUD  3,90% 4% -0,1

Ce résultat ainsi que la progression constatée depuis les dernières élections, dans un contexte de concurrence syndicale exacerbée, est « un immense encouragement » pour la CGT. « C’est une marque de confiance et de soutien des salariés pour le syndicalisme que nous pratiquons, qui conjugue de façon crédible la contestation et la proposition. »

Les enjeux sont cruciaux dans un contexte d’incertitude sur l’avenir, de restructuration violente et de mise à mal du modèle économique du groupe. « Face à une vision purement gestionnaire, la CGT proposera des alternatives pour garantir la place du service public dans un paysage audiovisuel en pleine transformation.
Ces enjeux impliquent une forte mobilisation de tous pour faire aboutir les revendications, notamment celles qui touchent à l’emploi, aux métiers, au pouvoir d’achat, aux conventions collectives. « 

15 juin, 2011

La CGT reste hostile à la « prime dividende »

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 16:59

La CGT reste hostile à la

LEMONDE.FR avec AFP | 15.06.11 | 10h55  •  Mis à jour le 15.06.11 | 11h53

1536294_3_db48_selon-bernard-thibault-cette-annonce-va dans Actualité

Selon Bernard Thibault, cette « annonce va générer beaucoup de déçus par rapport aux attentes et au mécontentement sur le pouvoir d’achat ». AFP/PHILIPPE DESMAZES

Bernard Thibault, secrétaire général de la CGT, a redit mercredi son opposition à la « prime dividende », qu’il a qualifiée d’« hypothétique », dans les entreprises de plus de cinquante salariés. « Plutôt que de revaloriser les salaires (…), on répond aux questions de pouvoir d’achat par une hypothétique prime qui est loin de correspondre aux nécessités », a déclaré sur RTL M. Thibault, qui propose d’en « reparler à la fin de l’année ».

Le numéro un de la CGT a souligné qu’il n’y avait pas de « somme de référence » pour cette prime et qu’elle n’était « pas pour tout le monde ». « Personne, pas plus le gouvernement que les employeurs ou les représentants des organisations syndicales, ne peut dire au stade actuel combien de salariés sont susceptibles d’être concernés par l’affaire de cette prime », a-t-il dit.

LE PROJET EXAMINÉ À L’ASSEMBLÉE NATIONALE

Selon Bernard Thibault, cette « annonce va générer beaucoup de déçus par rapport aux attentes et au mécontentement sur le pouvoir d’achat ». Il a rappelé qu’« un salarié sur deux touche moins de 1 500 euros » mensuels.

L’examen de la création de la prime, annoncée mi-avril dans une certaine confusion sous l’appellation de « prime à 1 000 euros », a démarré mardi soir à l’Assemblée nationale dans le cadre d’un projet de loi de financement rectificative sur la Sécurité sociale. Cette prime sera obligatoire pour les entreprises de plus de cinquante salariés ayant versé des dividendes en hausse.

14 juin, 2011

Carrefour condamné à une lourde amende pour non-respect du smic

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 21:21

Carrefour condamné à une lourde amende pour non-respect du smic dans Actualité lemondefr_pet

LEMONDE.FR avec AFP | 14.06.11 | 20h12

Carrefour a annoncé le départ de James McCann, le directeur exécutif France, et le report de son projet de cotation de sa filiale immobilière, Carrefour Property.

Le tribunal de police d’Evry a condamné mardi 14 juin l’enseigne de grande distribution Carrefour à 3,66 millions d’euros d’amendes pour non-respect du…

« REGULER ! »

Classé dans : Actualité — essai38 @ 21:05

USTM CGT ISERE Grenoble, le 8 juin 2011 

« reguler ! » 


Ce mot – fréquemment – employé depuis les crises successives doit être commenté et débattu. Ne veut-il pas dire tout simplement la faillite de la pensée libérale !  En une phrase tirée du Traité Constitutionnel « un marché intérieur où la concurrence est libre et non faussée » ce mot vient contredire la vision et les définitions imposées par nos dirigeants à la pensée libérale !  Face aux critiques, face à la contestation, les tenants de cette pensée corrigent en affirmant que le  libéralisme doit être régulé (un peu !) mais  ils  continuent à imposer – dans tous les lieux de décisions, que ce soit au FMI, à la Banque Mondiale, à l’OCDE, dans le Traité Constitutionnel etc – le choix ultralibéral purement dogmatique. Le témoignage – la semaine dernière encore – de ce syndicaliste agriculteur après l’intervention du même ministère est saisissant ! Interrogé par un journaliste sur les intentions du Ministre d’intervenir contre la spéculation de la paille ! L’agriculteur a répondu « comment faire confiance à un homme qui défend une économie où tout le marché doit être libre !!! ». Sarko en personne, après le feuilleton financier, voulait imposer une régulation et un contrôle en direction des banques ! On sait ce que ses engagements sont devenus ! Face à l’exaspération des peuples soumis à la loi du marché libre et non faussé, les gouvernements tentent une communication qui reste sans effet ! 

Réguler est bien la problématique de nos décideurs ! Commencer à imposer certaines règles aux marchés, aux transactions, aux droits sociaux, c’est concéder la faillite d’une idéologie majoritairement partagée par les dirigeants de ces pays.  Ça craque de tous les cotés ! Entres les atterrés économistes proposant d’autres solutions que celles de la pensée dominante ou comme certains politiques voulant changer les règles de la mondialisation comme le préconise dans son  dernier livre Arnault Montebourg, qui va à l’encontre du programme de son propre parti (PS). A lire aussi la pièce de théâtre réalisée par Frédéric Lordon traitant de la crise des subprimes. A voir les peuples comme celui de l’Islande qui refuse de payer la dette des banques, des Indignés de toute part mais surtout en Espagne qui refusent d’être représentés par deux partis politiques soutenant la même politique libérale, oui ça craque de tous les cotés ! 

Ils ont du mal à faire taire ce que l’on peut appeler la remise en cause du système libéral ! 

Alors à la CGT, osons demander et revendiquer une autre société dans chaque entreprise. 

Oui nous aussi nous devons débattre des choix de demain, pour nous et nos enfants ! La préoccupation écologique en passant par le choix économique ou les conséquences des choix des libéraux, ce sont 7 millions de travailleurs pauvres sans comptés les exclus sans travail.  Nous devons continuer à débattre et à avancer des propositions qui doivent changer cette situation. Certains – déjà – pensent. Doit-on réguler ou changer de système économique et social ! Quoi qu’on en pense, on le changera ensemble et pas « seuls devant la forteresse avec son drapeau rouge » ! Vous avez reconnu ?  

1...345678
 

Barhama Kaolack |
Cgt Sagem DS |
Urbanisme - Aménagement - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dust of infinity and ink blood
| BLOG Trésor 38 CGT
| PLANETE ON-LINE