CGT CATERPILLAR

Bienvenue sur notre blog

26 août, 2011

Formation professionnelle,la CGT sera signataire des deux accords

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 13:30

image1.gif

vendredi 26 août 2011

La CGT sera signataire des accords portant renouvellement des textes constitutifs des deux OPCA nationaux interprofessionnels, Agefos Pme et Opcalia

En application des dispositions de la loi du 24 novembre 2009, deux négociations portant sur la révision des textes constitutifs et des statuts des deux OPCA interprofessionnels Agefos Pme et Opcalia se sont déroulées en parallèle entre les cinq confédérations syndicales et les deux organisations patronales, le MEDEF la CGPME.

Le contexte de ces négociations et leur portée

Le Medef et la Cgpme ont attendu la dernière limite pour ouvrir ces deux négociations qui, mises ainsi sous contrainte de temps, n’ont pas permis de traiter toute la dimension de la réforme. Elles nécessiteront en conséquence un prolongement afin d’intégrer notamment les avancées de l’ANI de 2009, et celles de la loi de novembre 2009 concernant les finalités et les moyens de la Formation professionnelle et le rôle des OPCA.

Les principales dispositions des textes

Les accords font évoluer les statuts pour se conformer aux dispositions nouvelles de la loi et permettre l’accueil et l’intégration de nouveaux secteurs professionnels rendu inévitables par la fixation du seuil de 100 millions d’€ de collecte dont la CGT avait contesté le bien fondé. Ils affirment le principe d’unicité de l’OPCA et créent des établissements de gestion délégués sous la responsabilité du siège national pour AGEFOS et des opérateurs délégataires sous la responsabilité du conseil d’administration national pour OPCALIA. Le mode de fonctionnement paritaire est réaffirmé pour AGEFOS PME dont la gestion est paritaire dès l’origine et a été gagné pour les délégations régionales d’OPCALIA. La volonté politique d’aider les TPE PME dans le sens d’un accompagnement à la GPEC et de renforcer le rôle de l’OPCA en matière de contrôle de la qualité de la formation et de la traçabilité de ses effets est réaffirmée. Le renforcement de la démarche de mutualisation, intra et interbranches, est timide mais réel. Enfin l’acceptation par le Medef du paritarisme dans les délégations régionales constitue une réelle avancée. Il va donner plus de lisibilité aux camarades des comités régionaux de la Cgt sur l’action d’Opcalia dans les territoires. Cependant la participation des organisations patronales de branche non adhérentes à la CGPME et au MEDEF à la gouvernance d’AGEFOS PME et d’OPCALIA reste un problème dont la solution n’a été qu’esquissée.

La CGT sera signataire de ces accords

Considérant que les textes, indispensables au dépôt des demandes d’agréments, ont évolué significativement, apportant des précisions et des clarifications sur les missions et l’organisation de ces organismes paritaires qui vont en partie dans le sens des analyses et des principes portées par la confédération sur les regroupements d’OPCA. Prenant acte que ces négociations, qui se sont limités aux seuls textes constitutifs et aux statuts, auront pour chacun des OPCA un prolongement au cours du mois de septembre. La CGT sera donc signataire de ces accords.

Montreuil, le 26 août 2011

25 août, 2011

Don de RTT ,les « bons sentiments » ne font pas les bonnes lois

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 17:06

image1.gif

mercredi 24 août 2011

Il est toujours assez consternant de constater que, quand des députés UMP redécouvrent le terme de solidarité, ce ne soit jamais des plus aisés vers les plus pauvres, mais toujours entre les citoyens les plus défavorisés.

Récemment une centaine de députés UMP ont proposé une loi visant à permettre aux salariés de faire dons de RTT à des collègues qui auraient à s’occuper de leur enfant malade.

La CGT s’oppose fermement à tout dispositif qui dédouanerait l’employeur ou l’État de leurs responsabilités vis-à-vis des salariés. Il n’est pas concevable que le gouvernement ou les entreprises culpabilisent les salariés tout en les privant de leur droit au repos. L’employeur a l’obligation de veiller à la santé et à la sécurité de ses salariés. Le droit au repos et à la santé sont des droits fondamentaux qui doivent être garantis.

Si, sous prétexte de solidarité, une loi remet en cause le droit au repos, une brèche serait ouverte pour la remise en cause de ce droit pour d’autres motifs qui n’auraient plus rien à voir avec l’altruisme. On imagine les pressions qui pourraient être exercées sur les salariés afin qu’ils renoncent « volontairement » à leurs congés pour des motifs beaucoup moins nobles.

Il existe aujourd’hui des dispositions dans le code du travail qui permettent aux salariés de s’absenter pour s’occuper de proches gravement malades… mais ces absences ne sont pas rémunérées. Or pour être effectif un droit doit s’accompagner de véritables moyens, la question est donc : quelle rémunération pour ces absences ?

Il serait plus opportun pour l’État et les parlementaires, non de réagir sous le coup d’affaires médiatiques parfois dramatiques, mais d’améliorer en profondeur les conditions de vie des salariés en favorisant l’accès à ces congés

La CGT dénonce une nouvelle fois la logique libérale et malsaine actuelle qui conduit à ce que l’on demande à chaque fois aux plus faibles de se sacrifier davantage.

Montreuil, le 24 août 2011

24 août, 2011

Caterpillar : deux nouvelles usines en Chine.

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 17:08

Cercle Finance le 24/08/2011 à 11:36

(CercleFinance.com) – Caterpillar va poursuivre son extension en Chine avec l’ouverture d’un site de production dédié à l’exploration minière et d’un autre consacré aux grosses chargeuses sur pneus.

‘Il s’agit d’une nouvelle étape importante dans la mesure où Caterpillar continue à investir dans ses activités en Chine afin de soutenir ses clients, qui jouent un rôle essentiel dans la transformation du pays’, a souligné Kevin Thieneman, le patron de Caterpillar en Chine.

Les deux usines, situées à Tongzhou, dans la province de Jiangsu, seront opérationnelles à compter du 3ème trimestre, puis du 4ème trimestre 2012.

23 août, 2011

Entretien avec le Premier ministre,des mesures pour rassurer les marchés

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 18:21

image1.gif

mardi 23 août 2011

A l’issue d’un entretien téléphonique avec le Premier ministre François Fillon, le secrétaire général de la CGT a estimé auprès de l’AFP que le gouvernement se contentait de « mesures pour rassurer les marchés ».

Les mesures envisagées ciblant les grandes entreprises, les établissements financiers et les plus gros revenus, « ne sont pas de nature à modifier la tendance pour que, pourquoi pas dans trois semaines, dans un mois, si les marchés le décrètent on ait un nouveau conseil des ministres exceptionnel avec un même ordre du jour », estime le secrétaire général de la CGT. Le gouvernement cherche à économiser cette année 3 à 4 milliards d’euros et une dizaine de milliards en 2012, selon Bernard Thibault. François Fillon doit rendre publiques les mesures arrêtées mercredi en fin de journée.

Pour la CGT, les mesures envisagées par le gouvernement « ne font qu’amplifier la période d’austérité » dans laquelle se trouver actuellement la France, a dit Bernard Thibault.

Pour l’instant, ces mesures « sont plutôt rassurantes, les salariés ne sont pas ciblés ». Mais, a-t-il dit, « on n’est pas au bout du processus. Cela ne change rien à nos exigences de revalorisation des salaires, de recul de la précarité ».

Aussi, a-t-il ajouté, « pour nous, l’action de la rentrée est d’ores et déjà justifiée ». La CGT a appelé à une mobilisation des salariés fin septembre-début octobre.

22 août, 2011

Travail du dimanche,belle leçon du respect de démocratie !

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 18:40

image1.gif

lundi 22 août 2011

La décision unilatérale du préfet d’Ile et Vilaine dédaignant l’accord du 17 décembre 2010, signé par l’ensemble des acteurs syndicaux et patronaux, et après la consultation des maires concernés du pays de Rennes, prévoyant le respect du repos dominical des employés dans le commerce de détail alimentaire des magasins de plus de 700 m2, démontre honteusement que l’état par l’intermédiaire de son représentant, n’a que faire de la démocratie sociale !

La Cgt ne peut concevoir qu’un représentant de l’état dont le gouvernement se dit de favoriser et respecter le dialogue social puisse ainsi bafouer un accord signé par l’unanimité des partenaires sociaux.

La loi du 10 Août 2009 prévoit dans le cadre des ouvertures des magasins le dimanche que des négociations doivent être engagées avant que des dérogations soient accordées. Cela a bien été le cas dans la région Bretagne, mais l’attitude du préfet de celle-ci, en illustre son mépris !

La Cgt condamne fermement ce déni de démocratie et demande que la volonté affichée par le gouvernement de respecter le dialogue social soit appliquée.

Nous assistons durant cet été 2011 à une contagion de déréglementation au repos dominical dans le commerce, notamment par l’extension de demande de classement en zone touristique comme à Toulon ou encore à Perpignan où le tribunal de grande instance à condamné l’enseigne Auchan à maintenir son magasin fermé.

La Cgt en appelle à la vigilance des salariés et ainsi créer dans une démarche syndicale unitaire, toutes formes d’actions pour le respect du droit du repos dominical.

Montreuil, le 22 août 2011

123
 

Barhama Kaolack |
Cgt Sagem DS |
Urbanisme - Aménagement - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dust of infinity and ink blood
| BLOG Trésor 38 CGT
| PLANETE ON-LINE