CGT CATERPILLAR

Bienvenue sur notre blog

  • Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 7 septembre 2011

7 septembre, 2011

Pour sortir de la crise,les 10 exigences de la CGT

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 18:49

image1.gif

Publié le mercredi 7 septembre 2011 

1 Revaloriser les salaires, les pensions et les minima sociaux

- Dans le privé, ouverture des négociations annuelles obligatoires par anticipation sur 2012 ;
- dans le public rouvrir la négociation salariale ;
- porter le Smic à 1 700 euros brut par mois ;
- résorber les inégalités de traitement entre les femmes et les hommes.

1 salarié sur 2 gagne moins de 1 500 euros par mois ; l’écart salarial demeure de 25 % entre les hommes et les femmes ; 8,2 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté avec moins de 954 euros par mois et la moitié avec moins de 773 euros ; les salaires ont eu la plus faible progression les dix dernières années ; pour la première fois depuis 1945, la masse des salaires versés en 2009 dans le privé a été inférieure à celle de 2008.

2 Contrôler les aides publiques aux entreprises

- Respect des critères de création d’emplois ;
- conditionner aux politiques salariales ;
- donner des moyens d’intervention aux représentants des salariés sur le bien fondé et l’usage de ces aides.

Montant des exonérations fiscales et sociales et autres aides publiques aux entreprises : 170 milliards d’euros = 9 millions de Smic annuels (cotisations sociales comprises).

3 Contraindre les entreprises à des alternatives aux licenciements

- Majorer les cotisations chômage employeur sur les emplois précaires ;
- élargir l’assiette des cotisations et contributions sociales aux primes, stock-options, intéressement. (1,3 milliard d’euros de recettes) ;
- élargir les pouvoirs d’intervention des salariés et de leurs représentants dans leur entreprise, leur groupe, voire leur filière d’activité ;
- reconnaitre la pénibilité des métiers ouvrant droit à un départ anticipé en retraite.

Le système d’indemnisation du chômage ne bénéficie qu’à moins d’un chômeur sur deux. Le chômage des plus de 50 ans touche 810 000 personnes, soit 300 000 de plus qu’en 2008. Mesure spécifique pour les chômeurs en fin de droits, condamnés au RSA après une carrière complète du fait de la réforme des retraites.

4 Suppression des exonérations fiscales et sociales sur les heures supplémentaires

- Privilégier les créations d’emplois et l’augmentation des salaires.

186 millions d’heures supplémentaires au 2e trimestre 2011. équivaut à 400 000 emplois en rythme annuel. 3 milliards d’euros de perte de recettes pour la Sécurité sociale.

5 Stopper les suppressions d’emplois

- Orienter les investissements dans le développement industriel, la recherche et la préservation de l’environnement et créer les emplois nécessaires.
- Stopper la suppression d’un fonctionnaire sur deux et créer de nouveaux postes dans la fonction publique et les services publics, outils de cohésion sociale et d’efficacité économique et sociale.

6 Développer les politiques publiques et les moyens des services publics

- Education,
- santé,
- recherche,
- infrastructures…

7 Réformer la fiscalité en profondeur

- Accroître la progressivité de l’impôt sur le revenu et créer de nouvelles tranches pour les hauts revenus,
- augmenter l’impôt sur la fortune (ISF),
- supprimer les niches fiscales inutiles selon leur impact économique et social,
- soumettre à cotisation tous les revenus sans distinction,
- alléger les impôts indirects (TVA) qui pèsent proportionnellement plus sur les plus modestes,
- réformer l’impôt sur les sociétés en pénalisant le versement de dividendes et la spéculation pour favoriser l’investissement, l’emploi et les salaires,
- revoir la fiscalité locale afin de réduire les impôts et taxes sur les ménages à revenu modeste,
- réformer le financement de la protection sociale.

8 Créer un pôle financier public et établir un mécanisme de crédits à taux réduits pour :

- Financer l’investissement productif : l’emploi, la formation, la recherche, les équipements.

En Europe et dans le monde.

9 Taxer les mouvements spéculatifs de capitaux et éradiquer les paradis fiscaux.

10 Mettre en place un fond européen de solidarité sociale et de développement économique :

- Création par les états d’un fond, avec le concours de la Banque Centrale Européenne (BCE) pour financer le développement social et économique et réduire les inégalités.

Les états ont su créer un fonds de 750 milliards d’euros pour sauver les financiers.

Retraite ,les apprentis sanctionnés par le gouvernement

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 18:43

image1.gif

mercredi 7 septembre 2011

Au moment où le gouvernement et le Président de la République poussent très fort l’ambition d’atteindre l’objectif d’un million de contrats en alternance (apprentissage et professionnalisation), ils trouvent le moyen de publier l’arrêté (étudié en janvier 2010) modifiant le calcul des cotisations de retraite des apprentis.

- Pour une économie d’environ 70 millions d’euros, c’est une perte de droit à retraite pour 30 % de jeunes dont la moitié perdrait 2 trimestres et l’autre moitié, 1 trimestre.

- Cette décision est profondément scandaleuse quant on connaît la difficulté des jeunes à rentrer sur le marché du travail, à être reconnus et à avoir de justes rémunérations.

Cette attaque en règle sur les plus fragilisés est paradoxale quand on prétend vouloir régler les problèmes d’insertion.

Une fois de plus, le gouvernement fait fi de la démocratie sociale : le Conseil d’administration de la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse, à une grande majorité des délégations syndicales de salariés et patronales, avait voté en janvier 2010 contre ce projet de texte et demandé un réexamen du dossier. Au lieu de cela, les arrêtés en date du 3 août (en période de vacances) sont publiés à la rentrée.

La CGT exige que les validations de trimestres de retraite pour toute la période d’apprentissage soient prises en compte dans le PLFSS (projet de loi de financement de la Sécurité Sociale) qui doit être présenté à la fin de septembre.

Montreuil, le 7 septembre 2011

Plan d’austérité Le Gouvernement doit renoncer à taxer les mutuelles

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 18:40

image1.gif

mercredi 7 septembre 2011

La CGT exige le retour à l’exonération des contrats « solidaires et responsables ».

Dans le cadre de son plan d’austérité, le Gouvernement veut doubler la taxe que payent les mutuelles et institutions de prévoyance sur les contrats « solidaires et responsables » en faisant passer son taux de 3,5% à 7%.

Cette mesure se traduira inéluctablement par une nouvelle augmentation des cotisations que payent les assurés sociaux pour leur mutuelle, alors que la politique de maîtrise comptable des dépenses d’assurance maladie se traduit par un transfert croissant des dépenses de l’assurance maladie vers les mutuelles. Cette nouvelle augmentation risque d’empêcher de nombreux salariés et retraités modestes d’adhérer à une mutuelle, ou les conduira à recourir à une protection minimale

Ce projet doit être abandonné. La CGT exige le retour à l’exonération totale de la taxe spéciale sur les conventions d’assurances qui existait jusqu’à fin 2010.

Elle sera disponible pour engager toute action pour obtenir l’abandon de cette mesure inique.

Elle invite ses organisations à porter cette exigence dans le cadre de la journée nationale interprofessionnelle du 11 octobre prochain.

Au-delà, la CGT qui a élaboré des propositions précises en ce sens, entend porter sur le débat la nécessité d’une meilleure organisation de notre système de santé, en lien avec l’indispensable réforme du financement de la Sécurité sociale.

A Montreuil, le 7 septembre 2011

ORDRE DU JOUR DES DELEGUES DU PERSONNEL 1er COLLEGE, MOIS DE SEPTEMBRE 2011

Classé dans : Actu. DP — essai38 @ 10:43

cat.bmp

GRENOBLE, le 01.09.2011

Ordre du jour des DP 1er collège Grenoble

 

1/ Embauches des salariés précaires : 

Des embauches en CDI sont-elles encore prévues?  Combien et dans quels secteurs ?  Il y a un fort manque de personnel dans tous les secteurs? Les HS faites par l’ensemble du personnel, le prouvent. 

2/ Prime de dividende : 

Est ce que les salariés de Caterpillar y auront droit ?

 3/ Nouvelle station d’huile : 

L’accès à la nouvelle station d’huile est dangereux: bordures, pentes sont présentes. Il est difficile de rentrer dans l’atelier avec des bidons de 200 litres . Chutes et renversements d’huile sont à prévoir. Comment ferons les salariés en hivers?

Les pompes à huiles ne sont pas équipées d’un indicateur de quantités, ce qui ne facilite pas le remplissage des bidons.

Est ce que des modifications vont être apportées?

4/ Fortes chaleurs  en soudure : 

Serait-il possible d’avoir des boissons (comme le personnel travaillant sur les fours), pendant l’été ? 

5/ Règlement des BRTI: 

Combien de BRTI, au maximum, pouvons nous nous faire payer en février? 

6/ Questions diverses : 

 

Barhama Kaolack |
Cgt Sagem DS |
Urbanisme - Aménagement - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dust of infinity and ink blood
| BLOG Trésor 38 CGT
| PLANETE ON-LINE