CGT CATERPILLAR

Bienvenue sur notre blog

  • Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 9 novembre 2011

9 novembre, 2011

En grève de la faim suite à la mort de 200 intérimaires

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 21:12

cgtrandstad1.bmp

Le Syndicat CGT Groupe Randstad France est révolté ! PLUS DE 200 MORTS DANS L’INTERIM CA SUFFIT !

cgtrandstad.bmp

PRISE DE PAROLE C.G.T. SAFRAN DU 9 NOVEMBRE 2011

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 21:09

image1.gif

Les Salarié(e)s du Groupe SAFRAN sont mobilisés aujourd’hui 9 Novembre 2011. Cette mobilisation s’inscrit dans le cadre de la dynamique de la bataille pour dire non au démantèlement de la SAGEM, pour dire non à la désindustrialisation de la France.

PRISE DE PAROLE C.G.T. SAFRAN DU 9 NOVEMBRE 2011 dans Actualité pdf prise de parole cgt safran thales du 9 novembre2011

La pérennité des IUT doit être garantie

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 19:44

cadresettechniciennes.bmp

Mercredi, 09 Novembre 2011 18:18 

Depuis leur création, la CGT porte un grand intérêt aux Instituts Universitaires de Technologie (IUT). Leur réseau est un dispositif de formation largement reconnu et apprécié. Aujourd’hui leurs formations et leur avenir sont menacés.

Depuis l’application de la loi « LRU », les universités sont contraintes de répartir des moyens insuffisants à leurs composantes. L’affectation des moyens qui leur sont nécessaires n’est plus assurée.

Alors que la valeur du travail pédagogique des IUT, confortée par un taux de réussite élevé aux diplômes DUT et Licence Pro démontre, si besoin est, la pertinence du « système formation » des IUT. Il repose notamment sur un encadrement et un suivi des étudiants permettant une adaptation des études en fonction de la réalité et des besoins de notre économie et de chacun. Ainsi, au regard de ces éléments de réussite, concrétisés par un taux d’insertion élevé, les pouvoirs publics devraient conforter les moyens à allouer aux IUT au sein de l’université.

La tergiversation du Ministère pour aller au-delà de simples circulaires d’application de textes négociés est intolérable. Les IUT sont aujourd’hui confrontés à être des variables d’ajustement dans les budgets contraints et réduits des universités. La valeur nationale du DUT risque de se perdre en fonction des « négociations » dans chaque université.

À l’heure où le développement de la formation est une condition nécessaire au développement des qualifications, ne pas répondre aux demandes des IUT, c’est créer les conditions de conflits entre les différentes composantes de l’université et c’est mettre ainsi les étudiants en situation difficile, voire d’échec.

L’Ugict-CGT exige donc du gouvernement des garanties sur les moyens alloués aux IUT par leurs tutelles.

L’Ugict-CGT exige que le gouvernement prenne ses responsabilités en faisant évoluer les circulaires en décrets applicables par tous, permettant aux IUT de se voir appliquer les textes sur leur autonomie de gestion.

Elections professionnelles ALTRAN (1er tour)

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 18:43

La CGT en tête dans 4 sites sur 7

image1.gif

mercredi 9 novembre 2011, par Frédéric Dayan

Le premier tour des premières élections professionnelles chez Altran Technologies & Altran CIS vient d’être marqué par une forte percée de la CGT. Au niveau de l’unité économique et social Altran Technologies – Altran CIS (7 500 salariés, cadres et ingénieurs pour l’essentiel), plus d’un électeur sur 5 a voté CGT.

L’organisation syndicale arrive ainsi en tête au premier tour sur les sites suivants :
- Altran CIS-Paris avec 28,21% des suffrages
- Altran Ouest avec 31,84 % des suffrages
- Altran Méditerranée avec 33,08 % des suffrages
- Altran Sud-Ouest avec 28,64% des suffrages.

Des résultats que la CGT Altran et ses militants comptent bien amplifier et conforter au second tour qui se déroule du 14 au 23 novembre.

Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse

Classé dans : Actualité — essai38 @ 14:43

Election du président : la Cgt n’a pas pris part au vote

 mercredi 9 novembre 2011

image1.gif

 Mise en place du nouveau conseil d’administration de la CNAV le 04 novembre 2011

La CGT n’a pas pris part au vote pour l’élection du président du nouveau conseil d’administration mis en place le 4 novembre, en expliquant sa position de façon transparente.

La délégation CGT a rappelé son désaccord avec le mode de scrutin actuel qui s’effectue par tête, collèges des salariés et des employeurs confondus. Le vote par collège devrait être la règle. Nous considérons qu’une présidence revenant aux organisations syndicales de salariés doit être discutée et validée entre elles, sans interférence de la partie patronale, et vice versa, bien évidemment.

Par ailleurs, l’application logique du principe de la représentativité doit amener à une répartition plus équilibrée des responsabilités, cela n’est pas le cas aujourd’hui. La CGT, première organisation syndicale, ne préside aucune caisse. Sa candidature à la présidence de l’ARRCO vient notamment d’être écartée au profit d’un candidat FO.

Concernant la présidence de la CNAV, la CGT a estimé ne pouvoir soutenir ni la candidature présentée par Force Ouvrière dont il faut relever à la fois l’opposition systématique à l’action syndicale commune, en particulier dans la mobilisation sur les retraites et le manque de cohérence des positions vis-à-vis de la retraite, ni celle de la CGC en raison des profondes ambiguïtés de cette organisation concernant le régime général.

La CGT a par ailleurs souligné, à cette occasion, la dégradation de la situation des salariés et des retraités, en raison des effets de la crise qui vient encore aggraver les conséquences des réformes successives des régimes de retraite.

A entendre les prophètes libéraux, la solution à la crise passerait avant tout par une nouvelle étape de diminution tant des pensions actuellement versées que des droits des futurs retraités.

Alors que cette crise résulte justement d’années de recul de la part des salaires dans la valeur ajoutée et de pressions sans précédent sur les activités de production au profit d’une spéculation financière aux effets désastreux, en particulier pour le financement de la protection sociale !

La CGT entend bien prendre toute sa place pour que la Sécurité sociale et la branche retraite, jouent pleinement leur rôle, afin d’assurer une retraite de qualité à toutes et tous et que soit maintenu notre système de retraite solidaire. Elle veillera notamment à ce que le débat en vue d’une réforme systémique ne soit pas tronqué car ce n’est pas seulement un changement de système qui solutionnerait les besoins de financements incontournables de nos régimes. La CGT continuera à apporter sa contribution sur les droits à retraite des jeunes, sur l’égalité femmes / hommes, sur les minima de pension et pour une véritable reconnaissance de l’exposition à la pénibilité.

Montreuil, le 9 novembre 2011

 

Barhama Kaolack |
Cgt Sagem DS |
Urbanisme - Aménagement - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dust of infinity and ink blood
| BLOG Trésor 38 CGT
| PLANETE ON-LINE