CGT CATERPILLAR

Bienvenue sur notre blog

  • Accueil
  • > Archives pour février 2012

22 février, 2012

La TVA sociale Ni plus, ni moins qu’une atteinte à la politique familiale et au pouvoir d’achat

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 20:27

La TVA sociale Ni plus, ni moins qu’une atteinte à la politique familiale et au pouvoir d’achat  dans Actualité CGT10

mercredi 22 février 2012

Faisant suite au vote majoritairement favorable de l’Assemblée nationale, le Sénat examine le projet de TVA DITE « SOCIALE » et l’augmentation de la CSG sur les revenus du patrimoine et de placement, en lieu et place des cotisations sociales finançant la branche famille de la Sécurité sociale depuis 1945.

Cette réforme a pour objectif de changer en profondeur le financement de la Sécurité sociale et la conception des prestations familiales.

On ne dit pas assez que la politique familiale française est l’une des plus performantes au monde. Elle a notamment permis à notre pays d’avoir un taux élevé d’activité des femmes, et a contribué à ce que la France ait aujourd’hui l’un des taux de natalité les plus importants en Europe (avec l’Irlande et l’Islande), assurant aux familles un niveau de revenu nécessaire à la bonne éducation des enfants.

Dans tous les pays d’Europe qui ont transféré le financement de leur protection sociale sur la TVA, le pouvoir d’achat des familles s’est réduit par une augmentation des prix à la consommation et par des coupes sombres dans les prestations sociales.

La légitimité de la Sécurité sociale ne se mesure pas à son coût ou à ses effets supposés sur la compétitivité des entreprises ; elle sert avant tout une politique de justice sociale, de répartition des richesses et d’investissement humain à long terme, nécessaire à la performance économique des entreprises et à la qualité de vie de toute la population d’un pays.

Les prestations familiales en France participent au soutien durable de l’économie, contribuant à l’équilibre financier des régimes de retraite et au relèvement du taux d’emploi des femmes. Elles sont un investissement pour l’avenir auquel les richesses créées dans les entreprises doivent contribuer.

La crise de la zone euro est utilisée pour mettre les systèmes sociaux et fiscaux des différents pays d’Europe en concurrence et les tirer vers le bas. Cette politique européenne de « dumping social et fiscal » pousse les pays à sacrifier leur politique sociale.

Dans toute l’Europe, les salariés avec leurs organisations syndicales se mobilisent pour rejeter les politiques de rigueur et pour exiger une réorientation de la politique économique sur la base d’une Europe Sociale.

La Cgt, avec les syndicats des autres pays européens, appelle les salariés à débattre sans tarder de leur participation à la journée de grèves et de manifestations du 29 février pour empêcher la ratification du nouveau traité européen visant à inscrire la politique de rigueur dans la constitution.

La solidarité des peuples au-delà des frontières est le meilleur moyen de créer le rapport de forces pour la construction d’un monde plus juste.

Montreuil, le 22 février 2012

21 février, 2012

Travail du dimanche Stop ou encore ?

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 20:03

Travail du dimanche Stop ou encore ?  dans Actualité CGT10

mardi 21 février 2012, par F. Dayan

Les fédérations CGT, CFTC, SUD, Unsa du Commerce et le Syndicat des Commerces et Services viennent de réagir à l’annonce par le candidat-Président de sa volonté en cas de réélection, « de poursuivre les assouplissements déjà réalisés en matière d’ouverture dominicale ».

Communiqué

Cette mesure, dans la droite ligne de la loi Mallié de 2009 qui vient de faire l’objet d’un rapport parlementaire des plus nuancés, serait supposée être favorable, à la fois, à la croissance, à l’emploi, au pouvoir d’achat des salariés et à l’attrait touristique de notre pays : excusez du peu et ce alors que les rapports du CESE et du CREDOC ont démontré le contraire !

Cette promesse de campagne faite aux employeurs du commerce démontre, à l’inverse, que ces derniers ne sont pas insensibles aux multiples actions de défense du repos dominical, menées avec succès ces dernières années par nos organisations respectives.

La énième réhabilitation de « la valeur travail » par le Président-candidat devrait plutôt conduire ce dernier à augmenter véritablement le SMIC, ce qu’il s’est toujours refusé à faire depuis qu’il a été élu, et à juguler le temps partiel imposé, majoritaire dans nos profe sions.

Les organisations syndicales du commerce signataires réaffirment leur opposition au travail dominical et leur attachement à ce que les salariés puissent librement mener leur vie familiale, associative, culturelle, sportive etc. y compris le dimanche !

20 février, 2012

Les salariés d’ArcelorMittal : « Aujourd’hui, Florange est à nous ! »

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 20:31

Les salariés d'ArcelorMittal :

Social-Eco -  le 20 Février 2012

Les salariés d'ArcelorMittal : "Aujourd'hui, Florange est à nous !"

Comme prévu lors de l’assemblée générale de jeudi dernier, les sidérurgistes ont investi ce matin dans le calme les locaux de la direction de l’usine ArcelorMittal de Florange (Moselle), bien décidés à défendre leur outil industriel.

« Ce sera le village de la résistance, où les ouvriers pourront venir parler, s’exprimer sur leur lutte et défendre leur outil de travail », explique le responsable de la CGT, Jean Mangin. « L’Etat a sauvé les Lejaby. Il doit intervenir pour nous », a poursuivi le responsable FO, Walter Broccoli.

PSA Aulnay (Seine-Saint-Denis) 2000 manifestants pour sauver l’emploi

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 20:15

PSA Aulnay (Seine-Saint-Denis) 2000 manifestants pour sauver l’emploi dans Actualité CGT10

lundi 20 février 2012, par F. Dayan

Au moins 2000 personnes ont manifesté samedi 18 février à Aulnay-sous-Bois contre un arrêt de l’activité de production de l’usine PSA d’Aulnay, qui marquerait « un tsunami social » .

Depuis la révélation en juin dernier d’une note interne de la direction émettant l’hypothèse d’une fermeture du site qui fabrique la Citroën C3, les syndicats craignent que le déclin de la production se poursuive et aboutisse à terme à un arrêt de l’activité.
« On est convaincus que PSA veut fermer l’usine, mais on se battra jusqu’au bout, pour notre boulot, parce qu’on n’a que ça pour vivre ! », a affirmé Jean-Pierre Mercier, responsable CGT.
Les craintes sont d’autant plus fondées que les effectifs de l’usine ont fondu depuis 2004 et se sont précarisés. Plus de 3.300 salariés travaillent à l’usine PSA, dont plus de 3.000 en CDI et CDD et 300 en intérim. Ils étaient 5.000 en 2004, rappelle la CGT. Le site produisait alors 418.000 véhicules, tandis qu’il n’en a produit que 135.000 en 2011, faisant dire au syndicat CGT que « la direction est en train de vider l’usine ».

Les syndicats ont envoyé une lettre au président de la République, restée sans réponse. Ils comptent poursuivre leur mobilisation, comme le résume Jean-Pierre Mercier : « Tous les candidats à la présidentielle vont entendre parler de PSA ».

Courrier Fédéral n°290

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 20:08

Courrier Fédéral n°290 dans Actualité CGT-metallo2

Paru le samedi, 18 février, 2012

290imagesite dans Actualité

Compte rendu de la réunion du 9 février 2012

En direct du CEF

12345...8
 

Barhama Kaolack |
Cgt Sagem DS |
Urbanisme - Aménagement - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dust of infinity and ink blood
| BLOG Trésor 38 CGT
| PLANETE ON-LINE