CGT CATERPILLAR

Bienvenue sur notre blog

24 mai, 2012

ISERE Siemens TD : débrayages du personnel

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 16:18

Le Dauphiné Libéré

le 24/05/2012 à 06:01

Depuis une semaine, une partie du personnel de Siemens TD se met régulièrement en grève. Une situation qui découle, selon Lucas Magrini, délégué CGT, …

23 mai, 2012

Fralib Les salariés soutenus par Michel Vauzelle (PS)

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 17:29

Décès de Raymond Aubrac,la CGT salue un homme d’exception dans Actualité CGT10

mercredi 23 mai 2012, par Isabelle Chasserant

Le président de la Région PACA, Michel Vauzelle (PS), a fait savoir qu’il s’était adressé au ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, afin d’organiser « une table ronde dans les meilleurs délais sur l’avenir de Fralib ».

« Les salariés se sont mobilisés pour permettre une reprise de l’activité de l’usine, qui suppose l’établissement d’accords avec Unilever. A cette fin, ils ont sollicité en vain du précédent gouvernement l’organisation d’une table ronde au niveau national », a indiqué Monsieur Vauzelle dans le courrier qu’il a adressé au ministère.

Les salariés de Fralib (Unilever) qui occupent à nouveau leur usine de Gèmenos (lire notre dépêche du 14 mai) doivent la libérer prochainement, le juge des référés du tribunal de grande instance (TGI) de Marseille ayant ordonné le 16 mai leur expulsion à compter du 1er juin.

Interrogé sur les cas de Fralib, Petroplus, ArcelorMittal et Peugeot-Aulnay, Arnaud Montebourg avait affirmé dès le 17 mai : « Nous souhaitons ouvrir une discussion ferme avec les dirigeants de ces groupes, aux côtés des salariés, pour « maintenir l’outil de travail » en France. »

Depuis les salariés en lutte de cette usine disent attendre « un geste fort » du nouveau gouvernement.

22 mai, 2012

Les syndicats de Pétroplus accusent Besson d’avoir laissé un «dossier vide»

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 19:17

L'ancien ministre de l'Industrie Eric Besson visite le site de Petroplus à Petit-Couronne le 30 janvier 2012

La raffinerie de Petit-Couronne est en redressement judiciaire.

Industrie navale:Besoin d’un pilotage public

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 18:58

Décès de Raymond Aubrac,la CGT salue un homme d’exception dans Actualité CGT10

mardi 22 mai 2012, par Sabine Ferry

Quelques heures après la livraison du paquebot MSC Divina, les syndicats des chantiers navals STX appellent à un rassemblement, mercredi 23 mai 2012 à 10 h 30 sur le terre-plein de Penhoët pour poser la question de l’intervention de l’État dans le maintien de l’industrie navale.

L’annulation, le 5 avril dernier, de la commande des deux paquebots pour Viking River Cruises et la reprise de cette même commande par les chantiers italiens, Fincantieri, est l’occasion d’ouvrir le débat de la nationalisation des chantiers navals. « A l’évidence, l’État (actionnaire à 33,3 %) n’a pas pris toutes ses responsabilités pour que le montage financier aboutisse. Il a laissé les mains libres aux banques privées » , dénonce l’intersyndicale. En peu de temps, « l’État italien, propriétaire à 100 % de ces chantiers, a su mobiliser des moyens pour récupérer cette commande ! ». _bLa manifestation de mercredi demandera au nouveau Président de la République et à son gouvernement la réouverture du dossier STX.
« L’État doit nationaliser ou, à défaut, devenir l’actionnaire majoritaire du chantier naval de Saint-Nazaire !  ».
Tous les salariés du secteur privé et du secteur public, ainsi que la population nazairienne, sont invités à participer à cette manifestation. Les commerçants sont également invités à baisser le rideau au moment de l’événement. « Leurs emplois sont indirectement liés aux emplois industriels » rappelle la CGT.

21 mai, 2012

Des travailleurs américains se battent pour leurs retraites et leurs salaires

Classé dans : * Flash info / Affichage — cgtcaterpillar @ 17:01

fiom.bmp

US Machinists est en grève à l’usine Caterpillar en Illinois et chez Lockheed Aeronautics au Texas.

ÉTATS-UNIS: Le 1er mai, juste avant l’expiration du contrat de travail précédent de six ans, 800 membres du syndicat International Association of Machinists and Aerospace Workers (IAM) se sont mis en grève chez Caterpillar Inc. à Joliet, Illinois. L’usine fabrique des systèmes hydrauliques et autres composants pour des équipements lourds, notamment des camions à benne utilisés dans les exploitations minières et que Caterpillar fabrique dans d’autres usines en Illinois et ailleurs.

Au premier trimestre de 2012, Caterpillar qui a enregistré un bénéfice de 1,5 milliard d’USD, a demandé aux membres de la section 851 de l’IAM d’accepter un gel des salaires pendant six ans. Caterpillar cherche également à obtenir une réduction des coûts médicaux en proposant un doublement de la quote-part des frais de santé laissée à la charge du salarié.

Selon l’IAM, le salaire du directeur général de Caterpillar, Douglas Oberhelman, était en 2011 de 16,9 millions d’USD, soit une augmentation de 60 pour cent par rapport à ce qu’il avait touché en 2010, et d’autres cadres supérieurs ont reçu des augmentations salariales du même ordre.

Une autre section locale de l’IAM en est actuellement à sa deuxième semaine de grève chez un important entrepreneur, Lockheed Martin à Fort Worth, Texas, qui travaille pour le ministère américain de la Défense.

Environ 3.600 salariés représentés par l’IAM sont partis en signe de protestation quand leur contrat a pris fin le 22 avril à minuit, pour protéger les prestations de retraite et de maladie des personnes nouvellement embauchées dans les installations de Lockheed Martin au Texas, en Californie et au Maryland. Selon l’IAM, la dernière offre de l’employeur “contenait des arguments visant à interdire la participation des personnes nouvellement embauchées au régime de retraite comportant des prestations précises”. La proposition qui a été rejetée prévoyait une transition pour une majorité de salariés de Lockheed à un régime de soins de santé à coût élevé avec une franchise importante sans plafonnement annuel du montant à la charge du salarié.

“C’est le point zéro du combat mené à l’échelle nationale pour protéger les soins de santé et les prestations de retraite”, a déclaré Bob Martinez, vice-président général du territoire du Sud de l’IAM. “Nous avons hérité des générations précédentes de membres de l’IAM du régime de prestations de retraite chez Lockheed, et nous ne sommes pas prêts à être la génération qui lui tournera le dos”.

Le 22 avril, 94 pour cent des membres de l’IAM ont rejeté la proposition de l’entreprise, après quoi ils ont voté à 93 pour cent en faveur de la grève. L’usine de production aérospatiale de Fort Worth emploie également 10.000 entrepreneurs et du personnel non syndiqué de Lockheed qui continuent de travailler pendant la grève. Au premier trimestre de 2012, les bénéfices chez Lockheed Martin ont augmenté de 20 pour cent par rapport à la même période en 2011, avec un revenu net de 665 millions d’USD.

D’autres renseignements se trouvent dans le rapport de l’ICEM: http://www.icem.org/en/78-ICEM-InBrief/5013-US-Machinists-Strike-Lockheed-Aeronautics-in-Texas-Caterpillar-Plant-in-IllinoisMay 03, 2012 – Alex Ivanou

12345
 

Barhama Kaolack |
Cgt Sagem DS |
Urbanisme - Aménagement - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dust of infinity and ink blood
| BLOG Trésor 38 CGT
| PLANETE ON-LINE