CGT CATERPILLAR

Bienvenue sur notre blog

  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2012

27 septembre, 2012

Emplois d’avenir.La loi doit garantir la qualification et l’accès au CDI

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 21:45

Décès de Raymond Aubrac,la CGT salue un homme d’exception dans Actualité CGT10

jeudi 27 septembre 2012

Le Sénat a adopté cette nuit le projet de loi sur les emplois d’avenir. La CGT et l’UGICT –CGT attendaient beaucoup du débat parlementaire pour améliorer le projet de loi et garantir au jeune en emploi d’avenir une formation qualifiante ainsi qu’un emploi stable.

C’est pour cela que nous avons exigé que ces emplois réservés aux jeunes peu ou pas qualifiés soient bâtis autour de trois conditions indispensables :

- l’accès à une formation qualifiante,
- un accompagnement et un suivi dans l’emploi par le service public de l’emploi,
- un tutorat sur le lieu de travail.

Nous avons aussi demandé que les contrats d’avenir ne puissent pas être utilisé pour des contrats saisonniers.

Les propositions de la CGT et de l’UGICT-CGT ont, sur certains points étés repris par le législateur ce qui a permis d’améliorer la copie gouvernementale.

Ainsi, les sénateurs ont fait le choix de supprimer la possibilité de recruter un CDD saisonnier en emploi d’avenir. Ils ont également amélioré le dispositif de formation et introduit la priorité d’embauche à l’issue du contrat.

Nous souhaitons que la Commission Mixte Paritaire du Parlement préserve ces dispositions.

Nous rappelons que la création de nouveaux emplois subventionnés ne se justifie qu’à deux conditions : qu’ils assurent au jeune une formation qualifiante, pivot d’une sécurité sociale professionnelle, et qu’ils lui garantissent l’accès à un emploi durable en enclenchant une dynamique de création de nouveaux emplois. À défaut, cette mesure ne ferait que s’ajouter à la longue liste des dispositifs d’exception qui ont démontré leur inefficacité depuis trente ans.

À cet égard, la CGT regrette que la proposition visant à moduler le montant de l’aide publique selon que l’embauche soit en CDI ou en CDD n’ait pas été adoptée par les sénateurs.

L’adoption des dispositions garantissant la qualification et l’accès au CDI détermineront fondamentalement la position de la CGT et l’UGICT-CGT sur la loi.

Montreuil, le 27 septembre 2012

Psa Saint-Ouen et Valenciennes.La CGT dénonce des tentatives de licenciements individuels

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 21:36

Décès de Raymond Aubrac,la CGT salue un homme d’exception dans Actualité CGT10

jeudi 27 septembre 2012 , par F. Dayan

La presse s’est récemment fait l’écho de la tentative de licenciement d’une salariée de l’usine PSA de Valenciennes pour deux raclettes de ménage dans un sac d’une valeur de 3,07 €. Devant cette mauvaise publicité, PSA a renoncé à la licencier. Mais la CGT de PSA dénonce de nouvelles tentatives de licenciements.

Ainsi, à l’usine de Saint-Ouen (650 salariés, 2ème site PSA du 93 avec Aulnay-sous-bois), c’est sur un rapport de la direction a adressé à la société Derichebourg qu’Ousmane, salarié du nettoyage employé de cette société sur le site depuis des années a été mis à pied à titre conservatoire le 31 août puis licencié par son employeur pour une « tentative de vol » portant sur des chaussures de sécurité usagées qui étaient destinées à la poubelle. Ces chaussures ne sont jamais sorties du site et sont parties à la poubelle. Ce salarié est père de 6 enfants. 307 salariés de Saint-Ouen ont signé une pétition contre son licenciement.

Dans la foulée, sur un deuxième rapport de la direction PSA de Saint-Ouen à la société FACEO, filiale de VINCI, un salarié du gardiennage, employé de cette société sur le site, a été convoqué par son employeur pour un entretien préalable à licenciement ce mercredi 26 septembre. Il serait accusé d’avoir été surpris en train de dormir à son poste alors qu’il consultait son téléphone portable. Ce salarié a déjà été retiré du site et remplacé par un collègue qu’il a dû lui-même former !

A l’usine de Mulhouse, Ali, un salarié victime d’un accident du travail en juillet 2010, remis à des postes de plus en plus durs depuis sa reprise, qui est actuellement en longue maladie est menacé de licenciement. Entre temps, il a subi des pressions pour lui « conseiller » de démissionner. Avant tous ces soucis de santé, il était considéré comme un « bon élément », surnommé « Speedy Gonzales ». Maintenant, il est menacé de licenciement.

Toujours à Mulhouse, Daniel, un salarié qui a été victime d’un malaise au travail en mars 2012 et qui est suivi depuis pour des soucis cardiaques et d’hypertension, a été convoqué pour une sanction pouvant aller jusqu’au licenciement parce qu’il n’aurait pas justifié de 17 jours d’arrêts-maladie. « Ce qui est faux », affirme le syndicat CGT.

« Au-delà de ces différents cas choquants, ce sont tous les salariés qui sont visés car chacun se dit : « Cela pourrait m’arriver à moi ». Et c’est sans doute le but visé », dénonce la CGT dans un communiqué. « Il semble que, dans tous les sites, des consignes aient été données pour « resserrer la vis » et faire régner un climat de peur pour faire taire les salariés sur qui pèsent, partout, les menaces de licenciements liées au plan des 8000 suppressions d’emplois.
La CGT n’accepte ni les menaces ni les intimidations.  »

26 septembre, 2012

La Poste.Les cadres veulent travailler autrement

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 19:01

Décès de Raymond Aubrac,la CGT salue un homme d’exception dans Actualité CGT10

mercredi 26 septembre 2012 , par F. Dayan

La Poste.Les cadres veulent travailler autrement dans Actualité Photo_005

Le 18 septembre, une cinquantaine de militants de la fédération CGT des activités postales et de télécommunication (FAPT-CGT) ont manifesté devant le siège de La Poste à Paris. Ils ont obtenu audience auprès d’une direction qui se targue d’un « grand dialogue » dans l’entreprise mais qui fait fi de la plupart des revendications qui s’expriment parmi les personnels, et singulièrement parmi l’encadrement. Ils étaient porteurs de l’analyse des 1400 premiers questionnaires d’une consultation nationale proposée aux cadres de La Poste par la CGT et son Union Fédérale des Cadres. A noter le caractère très représentatif de cette consultation à laquelle 1500 cadres ont répondu. Les premiers enseignements, ont été présentés au cours du point presse devant le siège de l’entreprise, accompagné d’une demande de négociations.

Plusieurs points forts ressortent, comme l’exigence d’une réelle égalité femmes-hommes qui fait l’unanimité des cadres (92 %).
Ils estiment que l’ensemble de leurs tâches ne sont pas reconnues (82%), de même que leur rôle et leurs missions de cadre (75 %).
Le divorce semble profond entre les cadres de La Poste et leur Direction.
Pour la CGT, la nécessaire transformation dans l’entreprise passe par la prise en compte des éléments amenés par les réponses des cadres. L’organisation syndicale interpelle le gouvernement sur sa responsabilité quant au statut, mais exige aussi l’abandon définitif du projet d’actionnariat salarié, une opinion partagée par près de 2/3 des cadres de La Poste.

Papeteries de Saint-Girons.Mobilisation locale pour défendre l’emploi industriel

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 18:55

Décès de Raymond Aubrac,la CGT salue un homme d’exception dans Actualité CGT10

mercredi 26 septembre 2012 , par F. Dayan

Hier mardi, dans les rues de Saint Girons dans l’Ariège quelques 800 personnes ont manifesté à l’appel de la CGT, pour exiger des investissements dans l’usine de papier à cigarettes de la ville qui emploie 300 salariés.

Depuis le rachat de cette fabrique JOB par groupe américain Schweitzer-Mauduit en 1998 le nouveau propriétaire n’a pas fait les investissements. « La direction s’était engagée à investir dans de nouvelles machines en début d’année mais on n’a rien vu venir », a expliqué le secrétaire de l’union départementale CGT Christophe Couderc. Au contraire, « les salariés subissent des arrêts de production et on risque d’en venir au chômage technique ».
La CGT a fait réaliser une expertise par le cabinet Secafi car, explique le secrétaire de l’UD, « nous ne voulons pas attendre un plan social sans intervenir ». L’étude conclut « qu’à défaut d’investissement l’avenir de l’usine sera hypothéqué ». La CGT réclame de nouvelles machines « plus rapides, qui permettent de sortir le nouveau papier lip, qui ne se consume pas spontanément et qui sera bientôt obligatoire ».

3 millions de demandeurs d’emplois.Plus qu’un cap symbolique, une urgence sociale !

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 18:49

Décès de Raymond Aubrac,la CGT salue un homme d’exception dans Actualité CGT10

Publié le mercredi 26 septembre 2012

Présenté volontiers comme « un cap symbolique », le seuil des trois millions de demandeurs d’emploi sans aucune activité en métropole a en réalité été franchi en août. C’est ce qu’a confirmé ce mercredi matin le ministre du Travail Michel Sapin, tandis que statistiques officielles sont attendue dans la soirée.
Avec la révélation des multiples plans sociaux soigneusement conservés sous le coude par les entreprises pour ne pas gêner la campagne de Nicolas Sarkozy et avec l’approfondissement de la crise, l’explosion des chiffres du chômage en juillet augurait ces mauvais chiffres attendus. Avec 41.300 inscrits de plus à Pôle emploi dans la catégorie A (sans aucune activité), le nombre frôlait déjà les trois millions en métropole à 2,987 millions.
Mais en réalité et selon les statistiques officielles, si l’on inclut les demandeurs d’emploi exerçant une activité réduite, quelquefois juste quelques heures dans le mois, ce sont en fait 4 733 000 de personnes qui étaient fin juillet en quête d’un emploi.
A ces très mauvais chiffres, il conviendrait aussi d’ajouter les milliers de travailleurs pauvres, notamment de très nombreuses femmes, n’exerçant que des emplois à temps partiel contraint.

Au cours de la conférence sociale des 9 et 10 juillet, la CGT a réaffirmé l’urgence de prendre de nouvelles dispositions pour protéger les salariés au travers d’une véritable politique de création d’emplois, tant dans le public que dans le privé, pour contrer ce qui ressemble de plus en plus à une offensive patronale organisée de dégradation de l’emploi dans tout le pays.
Parmi les pistes envisagées par le gouvernement, le contrat de génération répond à de louables ambitions, mais la CGT veillera à ce que toutes les conditions soient créées pour que le contrat de génération atteigne bien les objectifs fixés et soit facteur de création d’emplois stables et pérennes pour les jeunes.

123456
 

Barhama Kaolack |
Cgt Sagem DS |
Urbanisme - Aménagement - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dust of infinity and ink blood
| BLOG Trésor 38 CGT
| PLANETE ON-LINE