CGT CATERPILLAR

Bienvenue sur notre blog

  • Accueil
  • > Archives pour le Lundi 17 septembre 2012

17 septembre, 2012

Réponses aux questions formulees par les delegues du personnel de Grenoble

Classé dans : Actu. DP — cgtcaterpillar @ 17:46

Réponses aux questions formulees par les delegues du personnel de Grenoble dans Actu. DP cat

 

GRENOBLE, le 06.09.2012

COMPTE RENDU de la réunion des DELEGUES DU PERSONNEL 1er COLLEGE, GRENOBLE,

 Mois de SEPTEMBRE 2012

1/ CDD non embauchés:

De nombreux CDD ne seront pas reconduits en octobre. Ils ne pourront pas prétendre à la prime de gratification.

Ne peut-on pas caler les dates des contrats, à l’avenir, pour que ces salariés puissent toucher cette prime?

Réponse: les salariés concernés doit faire partie de l’effectif au 1 novembre est être présent au 31 octobre suivant afin de prétendre celle-ci . Sinon l’idée du prorata pour obtenir cette gratification est une revendication à développer. A suivre…

2/ Coefficients aux track group:

Des évolutions doivent intervenir: les monteurs doivent évoluer à 215 points et les peintres doivent évoluer à 245 points. A quand ces évolutions?

Réponse: une étude est en cours sur cette évolution. Réponse d’ici fin octobre. A suivre…

3/ Porte à adapter:

Une adaptation de la porte au niveau des RH devait être réalisée pour le personnel handicapé. Cette adaptation devait se faire au mois d’aout et rien n’a été fait. Quand cette réalisation sera effective?

Réponse: les travaux prévus sont en train de s’effectuer le jour même de cette réunion. Il en est de même pour l’ accès à la cantine coté bureau, des travaux seront par la suite  réalisés. A suivre…

4/ Fontaine d’eau:

Ne pourrait-on pas déplacer la fontaine située près de la ligne des joints glace et de la ligne des track group (à coté des WC)?

Effectivement des odeurs nauséabondes gênent les salariés quand ils vont s’hydrater.

Réponse: La direction va faire une demande auprès des Travaux Neufs, qui donnera son aval pour déplacer cette fontaine. Affaire à suivre….

5/ Equipe nuit:

Secteur PIN et Busching: les équipes nuit vont-elles être arrêtées?

Si arrêt de ces horaires: cela est pour combien de temps et quel reclassement sera     proposé au personnel concerné? Resteront-ils en nuit?

Réponse: D’après la direction seulement deux personnes seraient concernées provisoirement pour être  déplacées dans un autre secteur et sans date de retour. Ils seront prioritaires lors du redémarrage de la ligne.

6/ Intitulé de poste:

De nombreux salariés n’ont pas leur intitulé de poste à jour. Quand seront-ils mis à jour?

Réponse: La personne qui s’occupe de changer les intitulés de poste est rentrée de congés maternité ce jour. Cela devrait avancer prochainement ( toujours à suivre).

7/ Questions diverses:

  • Le chômage partiel à 75 % est en cours d’une signature pour une durée de 5 mois. le chômage partiel débute pour le personnel d’Echirolles dès ce vendredi.
  • Cabine ARC-AIR: nous ne savons pas encore si cette cabine sera déplacée à Echirolles. A suivre.
  • Douche Soudeurs: la direction s’en remet à la négociation sur la pénibilité qui aura lieu d’ici fin 2012. A suivre.
  • Boisson Soudeurs: la direction s’y oppose.
  • Pichets d’eau à la cantine: Voir pour changer les pots d’eau qui sont jaunâtres.

Prud’hommes de Cannes:Une maître d’hôtel qui retrouve le sourire…

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 16:55

Décès de Raymond Aubrac,la CGT salue un homme d’exception dans Actualité CGT10

lundi 17 septembre 2012 , par Sabine Ferry

Licenciée par son employeur (Sofitel Méditerranée) pour défaut de sourire, une femme maître d’hôtel a obtenu réparation après une longue bataille juridique.

Nadine Freville est remerciée en 2004 en raison de son « manque d’amabilité » avec les clients. Cette maitre d’hôtel d’un Sofitel cannois saisit aussitôt la justice. Un an avant les faits, elle avait été élue au comité d’entreprise et désignée déléguée CGT. Elle aurait aussitôt eu des démêlés avec son employeur, au point de déposer plainte contre lui pour harcèlement moral. Et très rapidement celui-ci invoquait son attitude désobligeante vis-à-vis de la clientèle !

Durant huit ans, Nadine Freville a ainsi été plusieurs fois entendue par la justice. Le tribunal de Nice puis la cour administrative de Marseille ont jugé qu’« une attitude négative dans la restauration » ne constituait pas un motif de licenciement conséquent. Statuant à l’issue de ces deux décisions, les prud’hommes de Cannes ont alors considéré, le 26 juillet dernier, d’une part que la salariée avait été victime de harcèlement moral et d’autre part que son licenciement était « sans cause réelle et sérieuse ». L’hôtel, condamné à verser 115 000 euros d’indemnités à son ancienne employée, n’a pas fait appel.

 

Barhama Kaolack |
Cgt Sagem DS |
Urbanisme - Aménagement - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dust of infinity and ink blood
| BLOG Trésor 38 CGT
| PLANETE ON-LINE