CGT CATERPILLAR

Bienvenue sur notre blog

  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2012

17 octobre, 2012

Grève à la SNCF le 25 octobre Unité syndicale pour l’emploi et les salaires

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 17:54

Décès de Raymond Aubrac,la CGT salue un homme d’exception dans Actualité CGT10

mercredi 17 octobre 2012 , par F. Dayan

Les fédérations de cheminots CGT, CFDT, UNSA et Sud préparent une grève nationale à la SNCF pour le 25 octobre. Cette journée a été précédée, comme c’est la règle, par le dépôt d’une demande de concertation immédiate auprès de la direction sur les questions d’emploi et de salaires.

Sur l’emploi, les chiffres annoncés publiquement par la direction de la SNCF interpellent fortement les syndicats. En effet, l’ambition affichée par la direction de procéder à 10 000 recrutements en 2012 et au total à 40 000 d’ici à 2017 se fera à l’échelle du groupe et non pas exclusivement dans l’EPIC SNCF. Les organisations syndicales « s’interrogent sur l’objectif d’une telle annonce, bien éloigné des réalités d’aujourd’hui. En effet, l’annonce de la stabilité des effectifs au sein de l’EPIC SNCF pour 2012 est une contre vérité puisque à ce jour 5 500 cheminots sont prévus d’être recrutés cette année pour 6 900 départs, soit une suppression de 1400 emplois. « 

Sur les salaires, les propositions de la direction de la SNCF, faites lors de la table ronde du 08 octobre dernier demeurent bien en deçà des attentes exprimées par les cheminots. De plus, sur la forme, l’attitude méprisante de la direction lors de cette rencontre renforce l’insatisfaction des organisations syndicales qui demandent « la poursuite des négociations salariales avec l’exigence d’un autre niveau d’augmentation générale des salaires permettant de répondre à l’explosion du coût de la vie qui dégrade le pouvoir d’achat des cheminots actifs et retraités. « 

Ils nous parlent du coût du travail.Et si on parlait coût du capital ?

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 17:48

Décès de Raymond Aubrac,la CGT salue un homme d’exception dans Actualité CGT10

Publié le mercredi 17 octobre 2012

Ils nous parlent du coût du travail.Et si on parlait coût du capital ? dans Actualité video

16 octobre, 2012

17 octobre Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 16:57

Décès de Raymond Aubrac,la CGT salue un homme d’exception dans Actualité CGT10

mardi 16 octobre 2012

Une mobilisation internationale qui appelle des politiques ambitieuses

 » Mettre fin à la violence de l’extrême pauvreté : s’appuyer sur les capacités de tous pour bâtir la paix », une vision du monde portée par les organisateurs de la Journée mondiale du refus de la misère. Comme chaque année, la CGT sera présente dans les initiatives nationales et territoriales ; participation qui correspond à sa conception du développement humain durable.

La CGT fait le choix d’un développement des sociétés fondé sur le respect des droits de l’Homme, où chaque personne a accès aux droits humains fondamentaux. Elle fait le choix d’une société solidaire refusant la méfiance, la culpabilisation, la stigmatisation.

Pour la CGT, les situations de pauvreté ne sont en rien la conséquence d’une fatalité mais résultent de choix politiques – économiques et sociaux – bien identifiés : la réduction du coût du travail, les mises en concurrence, la rentabilité du capital… Aujourd’hui, même travailler « n’immunise » plus contre la pauvreté, l’exclusion. Tous les chiffres le confirment : la crise économique et sociale, la précarité dans l’emploi, la faiblesse des salaires, accroît le nombre de familles, d’enfants, de salariés – actifs, sans emplois, retraités, jeunes – frappé par la misère, la pauvreté et l’exclusion. L’augmentation continue du chômage et l’absence de créations d’emplois concoure à cette augmentation tout comme les politiques favorisant les intérêts financiers au détriment de l’intérêt général.

En Europe, alors que des millions d’euros ont été distribués pour tenter de faire face à la crise bancaire, une menace pèse sur la poursuite des financements de l’aide alimentaire organisée par les Associations ! La CGT n’accepte pas cette hésitation et exige du Gouvernement une position ferme pour obtenir la reconduction pérenne de ces indispensables financements publics.

En France, le Gouvernement organise la phase préparatoire à la Conférence Nationale de lutte contre la pauvreté des 10 et 11 décembre. L’objectif affiché est de dessiner le plan quinquennal pour l’égalité, la dignité et pour la lutte contre la pauvreté et les exclusions annoncé par le Président de la République. Quelles sont les ambitions gouvernementales ? Quels seront les leviers d’action privilégiés pour, dans un même mouvement, répondre aux exigences sociales et tracer des perspectives appropriées pour s’attaquer aux causes de la pauvreté.

La CGT entend s’investir et faire entendre les exigences sociales dans l’élaboration de ce plan quinquennal. Le contexte inédit de crise sociale et économique, l’extension en nombre et en durée du chômage, la baisse quasi généralisée du pouvoir d’achat, les écueils grandissants à l’accès aux droits fondamentaux et à des services publics de qualité confère une responsabilité importante au syndicalisme. Gagner l’effectivité du droit au travail et l’accès à un emploi de qualité ; vivre de son travail ; préserver et développer les services publics reste les perspectives que défend la CGT. Tous les leviers économiques, sociaux, environnementaux et démocratiques doivent être actionnés pour y parvenir.

La CGT estime indispensable de construire une sécurité sociale professionnelle pour tous les salariés ; une sécurité sociale professionnelle qui articule parcours d’insertion et parcours professionnel.

L’ambition de la CGT est de garantir l’accès aux droits de tous pour tous et de reconnaître « les pauvres » comme des salariés à part entière ; une conception qui s’affronte à une segmentation des salariés entre les « pauvres, les exclus » et les autres.

La création et la répartition des richesses créées, le financement, l’organisation et la gouvernance dans la mise en œuvre des politiques publiques, les Droits de l’Homme sur chaque lieu de travail et dans la cité sont au cœur de cette conférence.

La CGT, comme chaque 17 octobre et au quotidien, reste déterminée à la promotion de politiques et de dispositifs publics visant à l’éradication des causes conduisant à la pauvreté et à l’exclusion.

Montreuil, le 17 octobre 2012

15 octobre, 2012

ARRCO et AGIRC.Le Medef veut imposer de nouvelles mesures régressives

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 16:10

Décès de Raymond Aubrac,la CGT salue un homme d’exception dans Actualité CGT10

lundi 15 octobre 2012

Prétextant d’une situation dégradée des régimes de retraite complémentaire des salariés du privé, le Medef a proposé l’ouverture d’une négociation dont l’objet serait de prendre des mesures conservatoires censées préserver à court terme l’équilibre financier des régimes.

En fait, le Medef veut imposer de nouvelles mesures régressives puisqu’il a précisément écarté par avance toute augmentation des ressources, donc des cotisations, sur le court terme. Les mesures envisagées portent aussi bien sur les pensions liquidées que sur les droits en cours de constitution.

Aucune des mesures n’ayant à elle seule un impact suffisant, on peut aisément imaginer que le Medef tentera d’en imposer plusieurs parmi : une moindre revalorisation, voire un gel des pensions ; une augmentation importante du prix d’achat des points, tant en Arrco qu’en Agirc (la conséquence en étant une baisse du nombre de points à salaire équivalent) ; un durcissement des conditions de réversion (60 ans au lieu de 55 à l’Arrco et 54 % au lieu de 60 % de taux pour les deux régimes)… Un nouveau recul de l’âge (62 à 64 ans) ainsi qu’un nouvel allongement de la durée requise, ces deux dispositions pour une retraite Arrco et Agirc sans abattement, sont également évoqués.

La CGT fera en sorte que la négociation s’engage sur de toutes autres bases, car ce qui doit être à l’ordre du jour, ce ne sont pas de nouvelles dégradations, mais au contraire les améliorations tant attendues par les retraités actuels et futurs.

Elle le fera avec d’autant plus de force qu’elle n’est pas dupe de la manœuvre du Medef qui comme à l’accoutumée tente de peser par avance sur le contenu des discussions qui s’engageront au printemps 2013 sur l’avenir de notre système de retraite.

Montreuil, le 15 octobre 2012

Courrier Fédéral n°320

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 16:06

Courrier Fédéral N°297 dans Actualité CGT-metallo2

Courrier Fédéral n°320 dans Actualité cf320ima

Paru le samedi, 13 octobre, 2012

EDITORIAL
Après la journée de mobilisation du 9 octobre, agissons pour l’industrie

INDUSTRIE
Développer l’industrie, propositions CGT de la Mécanic Vallée pour oser le changement
L’austérité en Espagne, quelle mobilisation syndicale ?

PLUS LOIN QUE NOS DROITS
Refusons le vote électronique

PUBLICITE

12345...7
 

Barhama Kaolack |
Cgt Sagem DS |
Urbanisme - Aménagement - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dust of infinity and ink blood
| BLOG Trésor 38 CGT
| PLANETE ON-LINE