CGT CATERPILLAR

Bienvenue sur notre blog

10 septembre, 2009

Prime d’Intéressement cour d’appel

Classé dans : * Flash info / Affichage — cgtcaterpillar @ 13:45

Prime d’Intéressement

La Cour d’Appel de Grenoble confirme

le premier jugement.

« Caterpillar doit payer à l’ensemble de ses salariés la prime d’intéressement de l’exercice 2008. »

Hier après-midi, la Cour d’appel de Grenoble a rendu sa décision au profit des salariés de Caterpillar. Grâce à l’action conjointe de la CFDT et de la CGT initiatrices de la procédure, l’arrêt ainsi rédigé par la Cour est très clair, Caterpillar doit payer à ses salariés la prime qu’ils attendent depuis bientôt un an.

Comment pouvait-il en être autrement ? Qui aujourd’hui peut croire et faire encore confiance à la Direction. C’est un désaveu de plus que la Justice française rend à la Direction de Caterpillar France.

Devant une telle sanction, il est plus que temps de changer d’équipe dirigeante. Son incapacité, son  inaptitude à avoir un vrai dialogue social respectueux des valeurs de notre démocratie doit renforcer la décision de remplacer une bonne fois pour toute notre équipe dirigeante du moment.

Particulièrement cette année, Caterpillar aura montré au monde entier son incapacité à dialoguer avec les organisations syndicales à travers le Plan de sauvegarde de l’emploi (PSE).

Cette façon de procéder qui consiste à interpréter comme bon lui semble les règles du droit français, à ne pas respecter de bonne foi  les conventions, les accords d’entreprise conduisent inévitablement à des procédures judicaires et à la condamnation de Caterpillar France.

Il aura fallu la pugnacité, la volonté de notre organisation syndicale pour faire tomber une nouvelle fois à travers cette nouvelle condamnation le  « masque » du mensonge, de la mystification.

Une fois de plus, nous nous sommes investi comme jamais pour que la Justice sociale soit victorieuse, pour que tous les salariés de Caterpillar France puissent toucher leur prime d’intéressement largement méritée et au combien nécessaire au vu des circonstances.

Cette victoire qui est à mettre au seul mérite de la CFDT et de la CGT, est un véritable camouflet pour le syndicat FO qui est à l’origine de cette bévue !

Pour autant, si cette victoire nous fait du bien et tombe à point nommé ; cette victoire est aussi la votre parce que vous avez su nous faire confiance jusqu’au bout, merci à vous !

8 septembre, 2009

Journée de rentrée de l’Union Départementale Cgt

Classé dans : * Flash info / Affichage — cgtcaterpillar @ 14:08

Journée de rentrée de l’Union Départementale Cgt dans * Flash info / Affichage pdf intervention ag de la rentre 1.pdf

1 septembre, 2009

35000 SUPPRESSIONS DE POSTE POUR 2,50$ PAR ACTION

Classé dans : * Flash info / Affichage — cgtcaterpillar @ 19:51

35000 SUPPRESSIONS DE POSTE POUR 2,50$ PAR ACTION dans * Flash info / Affichage pdf flash info 2009 09 01.pdf

28 août, 2009

Organisation et aménagement du temps de travail

Classé dans : * Flash info / Affichage — cgtcaterpillar @ 13:18

 

Organisation et aménagement du temps de travail

Nos acquis sociaux sont en grand danger !

 

Flexibilité, plus de flexibilité, encore plus de flexibilité, toujours plus de flexibilité.

 

C’est le leitmotiv de la Direction en cette rentrée sociale.  Qu’on se le dise ! Pour obtenir cette flexibilité qui lui tient à cœur la Direction envisage de renier de nombreux acquis sociaux.

Dans le cadre des discussions sur l’organisation et l’aménagement du temps de travail. Profitant d’un accord cadre signé par trois organisations syndicales (CFDT, FO, CFTC) la Direction a restreint toutes discussions autour de cet accord, en rejetant toutes propositions mêmes fussent-elles salutaires pour le bien être des salariés qui œuvre pour leur entreprise.

Concernant l’horaire de travail :

Au cours de la réunion de jeudi 27 août 2009, la Direction a martelé son discours sur le fait que le changement d’horaire de travail était un point acquis donc non négociable. Chaque membre du personnel de production passera d’une zone de travail type horaire A à une zone de travail type horaire B en fonction des besoins définis par l’entreprise avec un préavis de 15 jours.

Ainsi, l’horaire de travail à compter de janvier 2010 pourrait être :

Type A       Horaire 1 de 05h57 – 14h03

Horaire 2 de 14h 57 – 23h03

Type B       Horaire 1 de 05h57 – 14h03

Horaire 2 de 13h57 – 22h03

Horaire 3 de 21h57 – 06h03

Horaire des services supports liés à l’atelier                9h15 – 17h03

Malgré le fait :

Que la Direction ne nous démontre pas en quoi cette nouvelle organisation nous permet d’être plus compétitifs.

Que cette nouvelle organisation du travail aura des conséquences physiologiques et psychologiques fortes sur la santé des salariés,

Que les conséquences sociales et familiales que ces nouveaux  horaires risquent de faire peser sur de nombreuses familles sont considérables.

La Direction considère que c’est aux salariés de s’adapter au fonctionnement  de l’entreprise, elle n’a que faire des états d’âmes de son personnel.

De plus, concernant les arrêts entre les équipes la Direction envisage de prolonger la journée de travail pour pallier un certain nombre de problème lié à la production (retard, réapprovisionnement, maintenance, qualité, …) en modifiant et adaptant également les horaires des services supports liés à ceux de l’atelier. Ainsi environ 120 personnes des services supports verront leur horaire de travail modifié.

Par ailleurs, pour ceux et celles qui prennent les transports en commun (car de ramassage de l’entreprise) le personnel devant rester plus longtemps devra une fois le retard rattrapé se débrouiller pour rentrer chez lui ou chez elle…. (Nous attendons une réponse définitive de la direction sur ce point)

Concernant les jours de repos supplémentaires :

La Direction considère sans aucune discussion comme un point acquis les 15 et 9 jours de RTT collectifs qui seront à l’avenir pris sur décision de l’entreprise de façon collective par secteur. Avec un préavis qui permettra de définir l’utilisation de ces jours RTT collectif de 7 jours calendaires.

Dans son esprit constructif, c’est-à-dire « on n’a que faire des observations et  propositions des organisations syndicales ». La Direction a souhaité apporter des précisions sur un phénomène lié à la production  et dont le coût engendré par ce phénomène est inacceptable pour l’entreprise.

Ce nom barbare qui a des conséquences financières s’appelle « les aléas »

Un aléa dixit la Direction, c’est une situation que nous subissons, pour laquelle nous n’avons aucune emprise, aucune responsabilité mais dont la seule conséquence et financière pour l’entreprise.

Exemple : un retard important d’un fournisseur dans l’acheminement de pièce. Problème dont la responsabilité seule est celle du fournisseur.

Solution envisagée par la Direction : le personnel de fabrication et des services supports concernés par ce retard devra renter chez lui.

 

« Chouette, super, c’est trop gentil peux ton se dire ! »

« Hop, hop, hop !!! Pas si vite ! »

 

Le bémol c’est que la Direction déduira le temps que ce retard prendra pour rétablir une situation normale sur les jours de RTT.

C’est-à-dire que si le retard pris par le fournisseur représente trois jours, la Direction déduira trois jours de RTT du compteur pour chaque salarié concerné. Si c’est plus ….

En plus, la Direction demande a son personnel en RTT de rester à disposition et de prendre régulièrement contact soit en donnant son numéro personnel pour être appelé par sa hiérarchie, soit en appelant un serveur vocal mise en place par l’entreprise.

Bien évidemment, comme l’on ne peut prévoir à l’avance quant se produira un aléa de production, la Direction a prévu un préavis à ½ journée.

Concernant les heures supplémentaires :

La Direction qui considère les samedis collectifs comme non négociable, envisage de faire travailler 15 samedis collectifs par an tout ou partie des secteurs de l’entreprise incluant le personnel des bureaux.

Ces samedis collectifs ne seront plus récupérables les lundis suivant, ils pourront être travaillés toute l’année et consécutivement.

Concernant le temps de pause :

Un temps de pause de 6mn à horaire prédéfini ne faisant pas parti du temps de travail effectif sera imposé aux salariés. Ce temps de pause payé fera l’objet d’un pointage systématique de la part de chaque salarié.

Au cours, de cette pause la Direction vous autorise à faire ce que vous voulez… Tout cela en 6 mn chrono, bien sur ! On s’attend à battre des records !!! (Usen BOLT accroche toi bien à tes records du monde… !)

De plus, pour motiver son personnel la Direction entend :

-         Supprimer définitivement la prime d’intégration.

-         Il n’y a plus de prime d’intéressement pour les années futures,

-         Les augmentations de salaire sont bloquées,

-         …

Cependant, le STIP (anciennement appelé ICP) prime de résultat de l’année 2008 pour les cadres récompensant le résultat initié par tous les salariés, sera reversée aux seuls cadres d’ici la fin de l’année 2009.

 

     Qu’est ce qu’on dit : Merciiiiiiiiiiii Patron !!!!     

10 juillet, 2009

Réception sans petit four

Classé dans : * Flash info / Affichage — cgtcaterpillar @ 13:50

 

Réception sans petit four, ni trompette à Grenoble !

 

Ce matin vendredi 10 juillet à l’annonce de la venue d’une délégation de représentant de Caterpillar Inc dont le n°2 mondial dans les locaux de Cat. France.

Les salariés de l’usine de Grenoble ont souhaité s’inviter à la réception organisée par la direction de Cat. France.

Ainsi, de façon spontanée les salariés ont pour la plupart rejoint le cortège des manifestants.

Dans une ambiance digne des manifestations de ces dernières semaines, le message adressé à M. Chris SCHENA qui est venu au contact des salariés, était très clair.

Ces derniers souhaitaient rappeler :

-         Qu’ils ne sont pas que des numéros que l’on remplace à sa guise,

-         Que la hiérarchie cesse toute pression, intimidation sur les salariés,

-         Que ces méthodes de management sont inhumaines et révolues,

-         Que dans la situation actuelle il est nécessaire de trouver un autre mode de relation de travail et avant tout d’améliorer la communication qui est inexistante dans l’entreprise.

M. SCHENA a déclaré que : « L’on ne lui facilitait pas la vie », mais a répondu avoir entendu et compris le message. Par ailleurs, il s’est engagé personnellement en donnant sa parole pour que cette entreprise continue d’exister.

On demande qu’à le croire mais compte tenu du contexte actuel, permettez-nous d’en douter !

Dans la discussion, un des membres du groupe de Direction nous a expliqué que la venue du n°2 mondial de Cat. Inc à Grenoble était conditionné au fait que le site de Grenoble était en concurrence au profit du marché asiatique. En d’autres termes Cat. Asie est en train de damer le pion à Cat. Grenoble.

En conclusion, après ces annonces peu réjouissantes : nous souhaitons remercier une fois de plus la solidarité des salariés qui a été exemplaire sur le bâtiment de Grenoble. Il n’aura fallu que quelques minutes pour rassembler l’ensemble des personnels de l’atelier pour venir exprimer leur raz le bol sur les pressions et tensions qui règnent dans les ateliers de production.

1...333435363738
 

Barhama Kaolack |
Cgt Sagem DS |
Urbanisme - Aménagement - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dust of infinity and ink blood
| BLOG Trésor 38 CGT
| PLANETE ON-LINE