CGT CATERPILLAR

Bienvenue sur notre blog

13 décembre, 2012

Hager-Atral (Isère).Les salariés grévistes tiennent bon depuis 16 jours

Classé dans : * Flash info / Affichage — cgtcaterpillar @ 21:42

Décès de Raymond Aubrac,la CGT salue un homme d’exception dans Actualité CGT10

jeudi 13 décembre 2012 , par Isabelle Chasserant

Une cinquantaine des 430 salariés de l’entreprise Hager-Atral, à Crolles, (spécialisée dans les systèmes d’alarme pour les particuliers et les enseignes du bricolage) est en grève depuis le 28 novembre.

En effet, les Négociations annuelles obligatoires (NAO) entamées début novembre sont dans l’impasse, la direction ayant proposé une augmentation de l’enveloppe salariale de 0,5 % pour le premier collège uniquement, évoquant le contexte économique incertain.

Pourtant, d’après les syndicats, l’entreprise se porte bien et fait partie du groupe Hager, qui compte 11 400 travailleurs dans le monde avec un chiffre d’affaires de 1,55 milliard d’euros en 2011.

Les salariés, eux, pour leur grande majorité perçoivent le SMIC, mais il s’agit aussi de dignité, comme l’explique Linda Bensalla, salariée d’Atral et secrétaire générale de l’Union départementale CGT de l’Isère :

Les grévistes demandent 80 euros d’augmentation mensuelle, le versement intégral du salaire pendant trois ans en cas de longue maladie (ce qui est réservé jusque-là aux cadres) et une prime de 400 euros.

Au 16eme jour de lutte, leur détermination reste intacte et les piquets de grève sont tenus jour et nuit malgré des conditions difficiles. Ils ont reçu le soutien amical et financier de salariés non grévistes d’Atral et d’autres travailleurs de la région, et des commerçants leur ont offert une aide sous forme de denrées.

12 décembre, 2012

Commission Nationale de la Négociation Collective.Il faut consolider les garanties du SMIC !

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 17:40

Décès de Raymond Aubrac,la CGT salue un homme d’exception dans Actualité CGT10

mercredi 12 décembre 2012

Suite à la Conférence sociale, le gouvernement a engagé dans le cadre de la Commission Nationale de la Négociation Collective une concertation sur l’évolution des règles de revalorisation du SMIC. Pour la CGT l’urgence à traiter concernant le SMIC, c’est sa revalorisation en fonction des besoins actuels.

La CGT estime que le SMIC doit être porté immédiatement à 1700 euros brut (hors éléments extérieurs au salaire de base) et demande la répercussion de cette augmentation sur les grilles et les salaires. Une revalorisation significative du SMIC est de nature à favoriser la sortie rapide de la crise. Nous proposons que la réunion plénière de la CNNC (Commission Nationale de la Négociation Collective) prévue le 17 décembre, où se discutera la revalorisation du SMIC au 1er janvier 2013, soit l’occasion pour le gouvernement de procéder à une revalorisation significative du SMIC en le portant à 1700 € brut.

Notons que la revalorisation du SMIC à 2 % du 1er juillet (1,4 au titre de l’inflation et 0,6 au titre du coup de pouce) a été jugée insuffisante par plus de 80 % de la population. Pour la CGT, l’examen des règles actuelles de la revalorisation du SMIC ne peut se concevoir que dans l’objectif d’améliorer et de consolider les garanties du salaire minimum et d’assurer un juste paiement de la force de travail.

Concernant la première règle, à savoir l’indexation du SMIC sur l’indice des prix à la consommation, hors tabac, des ménages, la CGT propose d’ajuster la hausse annuelle du SMIC à la hausse réelle du coût de la vie et aux évolutions des modes de vie. Il est nécessaire d’améliorer la qualité de l’indice des prix pour une meilleure prise en compte des dépenses réelles. Nous proposons que le déclenchement de l’augmentation automatique se fasse non plus à hauteur de 2 % d’inflation, mais dès que l’inflation atteint 1 %.

Sur la deuxième règle, à savoir l’indexation sur les gains de pouvoir d’achat du salaire horaire de base ouvrier pour moitié, il faut maintenir ce 2ème mécanisme en renforçant son niveau. Pour la CGT, la prise en compte de l’évolution des salaires est nécessaire. Elle propose de renforcer ce deuxième mécanisme en indexant le SMIC sur l’évolution du salaire moyen.

Sur la troisième règle, à savoir le « coup de pouce » ou la revalorisation discrétionnaire, c’est-à-dire la possibilité pour le gouvernement d’augmenter le SMIC par des « coups de pouce », la CGT souligne que d’une façon constante le patronat tente d’effacer juridiquement la possibilité d’intervention du politique, c’est-à-dire la possibilité légale du gouvernement d’intervenir dans la détermination et les augmentations du SMIC. Elle estime indispensable de préserver la possibilité de « coup de pouce », indépendant de toute règle automatique, à discrétion du gouvernement.

Quant au groupe d’experts créé et mis en place par le précédent gouvernement, dans le cadre des aménagements de la législation du SMIC apportés par la loi du 3 décembre 2008, la CGT propose de supprimer ce dispositif et de revitaliser le rôle de la CNNC. Elle demande l’annulation de l’article 24 de la loi du 3 décembre 2008 et la suppression du groupe d’experts. À ce stade, la CGT salue la méthode de la concertation qui a prévalu dans ce dossier permettant un vrai travail de la CNNC.

La CGT veut bien discuter de la revendication des salariés concernant le SMIC tant en ce qui concerne le dispositif technique qu’en ce qui concerne son niveau. Mais elle s’opposera vigoureusement à toute tentative de dévalorisation et d’affaiblissement du SMIC.

Montreuil, le 12 décembre 2012

La précarité, la flexibilité, le chômage,les bas salaires : ça suffit !!!

Classé dans : * Flash info / Affichage — cgtcaterpillar @ 17:33

Réponses aux questions formulees par les delegues du personnel de Grenoble dans Actu. DP cat

TOUS EN GREVE JEUDI 13 DECEMBRE 2012

MANIFESTATION, départ 10h30,

devant le Medef, 66 bd Foch à Grenoble

fichier pdf tract CGT Cat 13 déc12

11 décembre, 2012

La crise, pas pour tout le monde Les patrons du cac 40 continuent de se gaver

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 20:18

Décès de Raymond Aubrac,la CGT salue un homme d’exception dans Actualité CGT10

mardi 11 décembre 2012 , par F. Dayan

La rémunération des grands patrons du CAC 40 (salaire fixe, bonus, actions gratuites, stock options et indemnités de départ versés au dirigeant, hors régimes de retraite supplémentaire), qui s’était déjà envolée en 2010 a continué à progresser en 2011 pour atteindre en moyenne 4,2 millions d’euros l’année dernière contre 4 millions en 2010.

Quatorze dirigeants français ont crevé en 2011 un plafond de 240 Smic annuel soit actuellement 4,6 millions d’euros. Pour la première fois en 2011 le salaire fixe moyen des dirigeants du CAC 40 a franchi le million d’euros.
Les bonus annuels ont pour leur part baissé de 8,6%, mais ils se maintiennent à un niveau élevé (124% du salaire fixe en moyenne).

Chômage.Les femmes plus touchées que les hommes selon l’OIT

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 20:14

Décès de Raymond Aubrac,la CGT salue un homme d’exception dans Actualité CGT10

mardi 11 décembre 2012 , par F. Dayan

Selon le rapport 2012 sur les tendances mondiales de l’emploi des femmes de l’Organisation internationale du travail (OIT), entre 2002 et 2007, le taux de chômage des femmes dans le monde était de 5,8%, contre 5,3% pour les hommes. Plus grave, le rapport n’annonce aucune perspective d’amélioration ces prochaines années.

Dans les économies avancées, le rapport relève aussi que l’emploi des femmes dans l’industrie a été réduit de moitié. 85% des femmes ayant quitté l’industrie se sont repliées dans les services, surtout dans l’enseignement et la santé.

En 2012, un tiers des femmes travaillaient dans l’agriculture, près de la moitié dans les services et 16% environ dans l’industrie. Partout dans le monde, les hommes sont sur-représentés dans des métiers tels que l’artisanat, le commerce, le secteur des machines, et les fonctions de direction.

Par comparaison, les femmes sont sur-représentées dans les emplois de moyenne qualification, comme le secrétariat et les emplois de commerce.

50% des femmes qui travaillent occupent des emplois dits « vulnérables », comme des emplois familiaux, ou des emplois indépendants, sans garantie de salaire. Ce pourcentage n’est que de 48% pour les hommes.

1...45678...332
 

Barhama Kaolack |
Cgt Sagem DS |
Urbanisme - Aménagement - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dust of infinity and ink blood
| BLOG Trésor 38 CGT
| PLANETE ON-LINE