CGT CATERPILLAR

Bienvenue sur notre blog

  • Accueil
  • > Recherche : grille salaire caterpillar

7 février, 2010

Un an plus tard… Caterpillar Bis

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 18:31

GRE news.com

Un an plus tard… Caterpillar

Un an plus tard... Caterpillar Bis dans Actualité

Ils ont fait la Une pendant six mois. En lutte contre les 600 suppressions de postes voulues par la multinationale, ceux qu’on a appelés les « Cater » ont eu la vie dure. Un an après, ils reparlent de ce qu’il s’est passé.

Souvenez-vous, c’était la crise. Licenciements à tours de bras, chômage, perte d’emplois. On n’entendait que ça. Surtout à Caterpillar, d’ailleurs. Implanté dans l’agglo, le groupe voulait supprimer 733 postes. Après deux référendums internes et contre une réorganisation du temps de travail, 133 furent sauvés. Un prix très dur, malgré six mois de bataille pour « les Cater ». Implacable crise, en effet, à mettre un peu en relief quand même avec l’annonce des 895 millions de dollars de profits réalisés par le groupe, dans le monde en 2009. Mais avant c’était plus. Précisément quatre fois plus.
Pour les salariés Cater qui restent, le travail a repris il y a bien longtemps. Très très difficilement. « Beaucoup de dégoût », dit un salarié du site échirollois. Et Nicolas Benoit (CGT) complète : « On a pris un gros coup de bambou derrière les oreilles. Certains licenciés ne s’y attendaient pas du tout. Et aujourd’hui, on ne se sent pas bien . On n’est pas écouté ». Si la vie à Cater a changé, ce n’est pas qu’une question d’état d’esprit. Car le 2e référendum (en septembre) a entériné une réorganisation du temps de travail.

La pendule dans la tête
Sans surprise, les salariés y perdent : « On vient plus tôt. Au bout d’un moment, ça pèse. On perd des primes donc les salaires sont plus bas. On a tout le temps la pendule dans la tête », continue Nicolas Benoit. Les pointeuses ont, paraît-il, été rapprochées des machines pour que les temps de déplacements internes (jusqu’à la cantine, par exemple) soient décomptés. « Aujourd’hui, on demande le rétablissement d’un dialogue social de qualité », explique aussi l’emblématique Alexis Mazza, autre cégétiste qui a fait l’objet d’un traitement particulier. Lui aussi revient sur l’an passé : « On n’a pas honte de ce qu’on a fait. On n’a pas à rougir. On a commis des erreurs, ça s’est sûr. Mais c’était la première fois qu’il y avait un tel plan de licenciement. On ne savait pas. Néanmoins on a beaucoup appris. Les salariés se sont aperçus à l’usine que quand il y a eu les licenciements, tout le monde a été touché, du plus vaillant au plus mange-quenelle. Les salariés s’en souviennent ». Dur de rester, donc. Mais dur de partir aussi : « Nos noms sont grillés », commente Nicolas Benoit ». « Rien ne dit que c’est mieux ailleurs », conclut enfin Alexis Mazza. Avant de rappeler l’ultime devise du travailleur : « L’essentiel, c’est de remplir son frigo… »

Affaires (re)classées
Alors qu’une partie des congés de reclassement se termine fin janvier, le constructeur d’engins de chantier fait le point sur la situation des licenciés.
Six-cents personnes avaient donc été touchées par le plan. Si 120 ont quitté l’entreprise avec une procédure de départ volontaire, les autres ont elles reçu le courrier qui fait mal…
Et parmi elles, 417 salariés, nous apprend Cater, ont “adhéré à l’antenne emploi (gérée par le cabinet BPI, Meylan) pour bénéficier d’un accompagnement et d’un suivi personnalisé”, tandis que “273 solutions de reclassement sont assurées”, avec “35 % de CDI, 40 % de CDD de plus de six mois, 21 % de créations-reprises d’entreprise”. Enfin, “239 projets de formation ont été validés dans le cadre d’une enveloppe totale de 784000 euros payée par Caterpill
ar France”

1 février, 2010

NAO les salariés ont la parole !!! bis

Classé dans : Actu. NAO — cgtcaterpillar @ 20:40

http://cgtcaterpillar.unblog.fr/files/2009/11/image1.jpg

 

Négociations Annuelles Obligatoires 2010.

(Art. L2242-1 du Code du travail)

 

Art. L2242-5 : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes :

Réduction des écarts de salaires entre les hommes et les femmes dans tous les échelons et tous les niveaux.

Afin de respecter la parité dans tous les services, lors de recrutement ou de promotion interne une attention particulière devra être apportée pour permettre une égalité, un équilibre dans la répartition des postes à pourvoir.

Art. L2242-8 : Salaire (A) et durée du travail (B).

A. Salaire :

a.       Augmentation générale de 3,6 % pour les non-cadres, correspondant à l’I.P.C (Indice des Prix à la  Consommation) de : 2008 = 2,8 % et 2009 = 0,8 %

b.       Augmentation générale de 0,8 % pour les cadres correspondant à l’I.P.C de 2009.

c.        Salaire mini de 1300€ net.

1.       Prime exceptionnelle de : 1500 €…

2.       Paiement à 100% du chômage partiel pour les non cadres…

3.       Communication de la grille de salaire des cadres…

4.       Stip 2010…

5.       Restitution des véhicules de fonctions, arrêts définitifs des contrats auto pour :

a.       Financer la ligne de car de ramassage de Moirans qui a été supprimée…

b.       Créer un fond de solidarité pour les salariés en grandes difficultés…

6.       Abandon du coefficient 200 au profit du 215…

7.       Maintien du paiement de la prime soir et nuit…

8.       Déplafonnement de la grille des salaires pour les salariés en haut de la grille…

B.      Durée du travail :

1.       Organisation du temps de travail, retour aux anciens horaires…

2.       Temps de pause repas à la cafétéria payé ou … :

o    Supprimer pour aller se restaurer

Ou

o    Pris en compte à partir de la caisse délivrant la facture,

Ou

o    Installer une badgeuse au début et à la sortie de la cafétéria pour comptabiliser ces 30 minutes de pause repas.

3.       Prise en compte du temps de déplacement entre le vestiaire et la pointeuse.

o    Installer au plus près des vestiaires une badgeuse,

Ou

o    Payer le temps de déplacement entre le vestiaire et la pointeuse située au poste de travail selon le temps de déplacement nécessaire à chacun de vos salariés.

4.       Crèche d’entreprise…

5.       Service social…

6.       Paiement de 30 minutes d’informations pour les assemblées générales…

7.       Emploi des séniors…

Art. L2242-11 : Mutuelle d’entreprise :

1.       Mise en place d’un contrat groupe pour la prise en charge des frais de santé des salariés au coefficient < à 270 points :

2.       Contrat frais de santé existant …

Art. L2242-12 : Intéressement, Participation et Epargne salariale…

Art. L2242-13 : Travailleurs handicapés.

Nous demandons que le taux d’emploi des travailleurs handicapés atteigne les 6 % prévu par la loi. Que soit mis en place des équipes spécialisées sur le recrutement des travailleurs handicapés intégrant les membres du CHSCT.

23 décembre, 2009

Revaloriser les salaires des ingénieurs et cadres

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 20:06

Collectif Ingénieurs et Cadres 

Négociation minima IC 2010

Minima IC 2010 – Réunion du 23/12/2009

Publié le 23 décembre 2009

Revaloriser les salaires des ingénieurs et cadres dans Actualité arton1062-e746b

Pour l’UIMM, 2010 sera une nouvelle année difficile. C’est pourquoi elle propose d’augmenter les minima de 1,2% seulement.

Elle souhaite un accord syndical pour montrer une identité de vue patronat et syndicats face à la crise et sur la nécessité de peser sur les coûts salariaux. Pour l’UIMM, un tel accord permettrait de donner un signal pour les futures négociations tant au niveau des entreprises que des chambres territoriales pour les minimas OETAM.

La CGT a rappelé que la situation de crise actuelle était le résultat (était vécue comme telle par les salariés) de plusieurs décennies de pression sur les coûts salariaux. De notre point de vue aucun syndicat ne peut donc signer avec le patronat un accord qui légitimerait la poursuite de cette politique libérale sauf à prendre le risque de se couper des salariés.

A l’heure actuelle, seule la CFDT et FO semblent décidées à parapher ces 1,2% d’augmentation. La CFTC et encore plus la CFE-CGC exigent 1,4%.

L’UIMM a renvoyé au 15 janvier la signature de cet accord.

La délégation CGT rend un avis défavorable à la signature. Elle consulte dès à présent ses syndicats pour définir la position définitive de la fédération.

La CGT appelle les ingénieurs et cadres à s’exprimer à travers la pétition tant sur le rôle des minima que sur les NAO ou la revitalisation des grilles de salaires dans les entreprises.

Vous trouverez ici

- Accord ing cadres 05 02 2009

- Declaration UFICT 23 12 2009

- le tract annonçant la négociation du 23 décembre

- La pétition

- La déclaration CGT du 23/12

123
 

Barhama Kaolack |
Cgt Sagem DS |
Urbanisme - Aménagement - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dust of infinity and ink blood
| BLOG Trésor 38 CGT
| PLANETE ON-LINE