CGT CATERPILLAR

Bienvenue sur notre blog

  • Accueil
  • > Recherche : salaire ouvrier caterpillar

12 décembre, 2012

Commission Nationale de la Négociation Collective.Il faut consolider les garanties du SMIC !

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 17:40

Décès de Raymond Aubrac,la CGT salue un homme d’exception dans Actualité CGT10

mercredi 12 décembre 2012

Suite à la Conférence sociale, le gouvernement a engagé dans le cadre de la Commission Nationale de la Négociation Collective une concertation sur l’évolution des règles de revalorisation du SMIC. Pour la CGT l’urgence à traiter concernant le SMIC, c’est sa revalorisation en fonction des besoins actuels.

La CGT estime que le SMIC doit être porté immédiatement à 1700 euros brut (hors éléments extérieurs au salaire de base) et demande la répercussion de cette augmentation sur les grilles et les salaires. Une revalorisation significative du SMIC est de nature à favoriser la sortie rapide de la crise. Nous proposons que la réunion plénière de la CNNC (Commission Nationale de la Négociation Collective) prévue le 17 décembre, où se discutera la revalorisation du SMIC au 1er janvier 2013, soit l’occasion pour le gouvernement de procéder à une revalorisation significative du SMIC en le portant à 1700 € brut.

Notons que la revalorisation du SMIC à 2 % du 1er juillet (1,4 au titre de l’inflation et 0,6 au titre du coup de pouce) a été jugée insuffisante par plus de 80 % de la population. Pour la CGT, l’examen des règles actuelles de la revalorisation du SMIC ne peut se concevoir que dans l’objectif d’améliorer et de consolider les garanties du salaire minimum et d’assurer un juste paiement de la force de travail.

Concernant la première règle, à savoir l’indexation du SMIC sur l’indice des prix à la consommation, hors tabac, des ménages, la CGT propose d’ajuster la hausse annuelle du SMIC à la hausse réelle du coût de la vie et aux évolutions des modes de vie. Il est nécessaire d’améliorer la qualité de l’indice des prix pour une meilleure prise en compte des dépenses réelles. Nous proposons que le déclenchement de l’augmentation automatique se fasse non plus à hauteur de 2 % d’inflation, mais dès que l’inflation atteint 1 %.

Sur la deuxième règle, à savoir l’indexation sur les gains de pouvoir d’achat du salaire horaire de base ouvrier pour moitié, il faut maintenir ce 2ème mécanisme en renforçant son niveau. Pour la CGT, la prise en compte de l’évolution des salaires est nécessaire. Elle propose de renforcer ce deuxième mécanisme en indexant le SMIC sur l’évolution du salaire moyen.

Sur la troisième règle, à savoir le « coup de pouce » ou la revalorisation discrétionnaire, c’est-à-dire la possibilité pour le gouvernement d’augmenter le SMIC par des « coups de pouce », la CGT souligne que d’une façon constante le patronat tente d’effacer juridiquement la possibilité d’intervention du politique, c’est-à-dire la possibilité légale du gouvernement d’intervenir dans la détermination et les augmentations du SMIC. Elle estime indispensable de préserver la possibilité de « coup de pouce », indépendant de toute règle automatique, à discrétion du gouvernement.

Quant au groupe d’experts créé et mis en place par le précédent gouvernement, dans le cadre des aménagements de la législation du SMIC apportés par la loi du 3 décembre 2008, la CGT propose de supprimer ce dispositif et de revitaliser le rôle de la CNNC. Elle demande l’annulation de l’article 24 de la loi du 3 décembre 2008 et la suppression du groupe d’experts. À ce stade, la CGT salue la méthode de la concertation qui a prévalu dans ce dossier permettant un vrai travail de la CNNC.

La CGT veut bien discuter de la revendication des salariés concernant le SMIC tant en ce qui concerne le dispositif technique qu’en ce qui concerne son niveau. Mais elle s’opposera vigoureusement à toute tentative de dévalorisation et d’affaiblissement du SMIC.

Montreuil, le 12 décembre 2012

19 novembre, 2012

Discrimination syndicale.La société Dassault condamnée

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 17:16

Décès de Raymond Aubrac,la CGT salue un homme d’exception dans Actualité CGT10

vendredi 16 novembre 2012 , par Isabelle Chasserant

La société Dassault a été condamnée mi-juin par la cour d’appel de Paris à verser 1,3 million d’euros de dommages et intérêts pour discrimination syndicale à 17 salariés d’une usine de Biarritz spécialisée dans la production d’éléments composites et d’assemblage de fuselage.

La cour d’appel a constaté des différences de traitement entre ces 17 salariés CGT, représentants du personnel ou simples militants, portant sur le montant de leur salaire ou celui de leur coefficient dans l’entreprise.

« Des salariés n’ont jamais réussi à devenir cadres et sont restés bloqués au collège ouvrier [et] une enquête de l’Inspection du travail de Bayonne a permis de mettre en lumière des disparités de traitement et des évolutions de carrière différentes » a expliqué Maitre Anne-Marie Mendiboure, avocate des plaignants.

Onze audiences auront été nécessaires entre la saisie du juge des référés dès 2008 et la décision de la cour d’appel de Paris le 14 juin 2012.

Les montants de dommages et intérêts s’étalent de 10.000 à 118.000 euros pour les 17 plaignants.

La société Dassault s’est pourvue en cassation.

7 novembre, 2012

Inégalités en France.Les pauvres sont plus souvent jeunes et peu qualifiés

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 17:33

Décès de Raymond Aubrac,la CGT salue un homme d’exception dans Actualité CGT10

mercredi 7 novembre 2012 , par F. Dayan

Le site de l’Observatoire des Inégalités note le 16 octobre dernier que « la pauvreté touche en premier lieu les enfants, les adolescents et les jeunes adultes dont plus d’un sur dix sont pauvres, contre 3,7 % des plus de 60 ans (les seniors). Parmi les 4,5 millions de pauvres au seuil de 50 % du niveau de vie médian, 1,5 million (plus du tiers du total) sont des enfants et des ados. Mais les enfants pauvres ne sont pas pauvres tout seuls : s’ils sont dans ce cas, c’est que leurs parents disposent de revenus insuffisants notamment du fait du chômage et des bas salaires. »

53% des pauvres sont des femmes

La population pauvre est aussi un peu plus souvent féminine et vit au sein d’une famille monoparentale. Les femmes sont ainsi 2,4 millions à être dans ce cas, soit tout de même 260 000 de plus que les hommes. Elles représentent 53 % des pauvres. Une partie d’entre elles sont des femmes à la tête d’une famille monoparentale.

42,7 % des pauvres n’ont aucun diplôme

Le taux de pauvreté des personnes sans diplôme est de 10,1 %, contre 3,1 % pour les bac+2. Au total, 42,7 % des pauvres n’ont aucun diplôme, alors que 4,6 % disposent au moins du niveau bac+2. 60 % des pauvres vivent dans un ménage dont la personne de référence est ouvrière, employée ou inactive. 9, 8 % des employés, 8,2 % des ouvriers sont pauvres, contre 1,5 % des cadres supérieurs.

Chômage : le niveau de l’indemnisation génère de la pauvreté

Compte tenu des faibles indemnités versées aux demandeurs d’emploi et en particulier aux jeunes et à ceux en fin de droits, le taux de pauvreté atteint 23 % chez les chômeurs. Il est de 16 % chez les inactifs mais aussi de 11,7 % – presque le double du taux moyen (7 %) – chez les indépendants. Inactifs et chômeurs forment à eux seuls la moitié de la population démunie.

5 septembre, 2012

Très Petites Entreprises : 7 salariés sur 10 jugent leur salaire inférieur à ce qu’ils devraient toucher

Classé dans : Actualité — cgtcaterpillar @ 18:31

Décès de Raymond Aubrac,la CGT salue un homme d’exception dans Actualité CGT10

mercredi 5 septembre 2012

69% des salariés des TPE jugent leur salaire inférieur à ce qu’ils devraient toucher, 65 % déclarent ne pas bénéficier de droits sociaux, 86% se déclarent satisfaits de leur métier, mais 54% estiment que leur profession est dévalorisée dans la société française, 90% jugent important d’être bien protégés juridiquement contre les accidents du travail, le harcèlement.

C’est que révèle une enquête Harris Interactive* réalisée entre le 20 et 30 juillet 2012 pour la CGT et disponible sur son site : www.tpe2012.cgt.fr

L’ensemble des réponses apportées lors de cette enquête met en évidence une forte aspiration parmi les plus de 4,6 millions salariés des Très Petites Entreprises, à voir leur travail reconnu et sécurisé au même titre que pour l’ensemble du monde du travail.

Ils auront la possibilité d’exprimer ces attentes lors des élections professionnelles auxquelles ils sont appelés à participer du 28 novembre au 12 décembre 2012. Actuellement privés de tout droit de représentation, ils pourront, pour la première fois, participer à la désignation des organisations syndicales qui les représenteront lors des négociations et concertations sociales à l’échelle nationale.

Pour la CGT, cela confère aux syndicats une responsabilité nouvelle vis-à-vis de ces salariés : être plus proche, plus à leur écoute et s’adapter à leurs situations, à la situation de leur entreprise.

Les 870 unions locales CGT présentes sur tout le territoire prennent toutes les dispositions pour accueillir les ouvriers, techniciens, employés, cadres de ces entreprises pour les entendre et leur apporter l’aide nécessaire à la défense de leurs droits.

Montreuil, le 5 septembre 2012

*Enquête réalisée en ligne du 20 au 30 juillet 2012. Echantillon de 1039 individus représentatifs des salariés de TPE (entreprises ayant moins de 11 salariés), à partir de l’Access panel Harris Interactive. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, secteur d’activité et région de l’interviewé(e).

29 juillet, 2011

BONNES VACANCES A TOUS !

Classé dans : * Flash info / Affichage — essai38 @ 10:29

cat.bmp

 

 

BONNES VACANCES A TOUS ! 

 

 

 Avant de vous souhaiter à toutes et à tous de bonnes vacances, avant de troquer nos tenues de travail contre des vêtements de circonstance pour passer les meilleures vacances possibles avec nos proches. De souhaiter également bon courage à toutes celles et ceux qui vont assurer la permanence pendant cette même période ! Quel bilan peut-on tirer de ce premier semestre ? Que s’est-il donc passé ces 6 derniers mois déjà ! (que le temps passe vite)                                                                                     

Négociations Annuelles Obligatoires 2011 (janvier à avril) : 

 Huit réunions plus de 30 heures de « négociations » un accord signé par une organisation syndicale alors que les trois autres dénoncent le marché de dupe et le chantage de la direction ! Un résultat qui n’est pas à la hauteur des attentes de tous ! Que voulez-vous tant que nous n’aurons pas une forte mobilisation, nous ne pourrons contraindre la direction à de meilleurs sentiments et empêcher le syndicat du patron de signer tout ce qui lui passe sous le stylo !                                                                                             

Rencontre internationale des syndicats de Caterpillar 30-31 mars 2011 : 

Initiée par la CGT et organisée par la FIOM (Fédération Internationale des Ouvriers de la Métallurgie) une deuxième rencontre a eu lieu cette fois à Chicago (Etats-Unis) le 30-31 mars dernier en présence de notre représentant au comité d’entreprise européen pour faire progresser les travaux entrepris l’année dernière en France (27, 28 et 29 avril 2010 à Echirolles). À l’issue des discussions, le réseau a adopté un plan d’action qui porte sur les points suivants : 

  • la création d’un espace sur le site de
    la FIOM consacré au réseau Caterpillar; 
  • la réalisation d’une étude sur la situation de l’emploi dans les établissements Caterpillar à travers le monde; les données recueillies contribueront à la campagne de
    la FIOM contre l’emploi précaire; 
  • un suivi de l’évolution des négociations collectives sur les différents sites;   
  • l’établissement de contacts avec les syndicats de Caterpillar qui ne font pas encore partie du réseau, par exemple en Inde; 
  • un recensement des données concernant la formation et la santé et la sécurité au travail dans les différents pays en vue de formuler des objectifs politiques communs; et 
  • l’ouverture d’un dialogue constructif avec la direction pour obtenir la reconnaissance du réseau. 

Le Comité directeur se réunira une nouvelle fois au début 2012 pour évaluer les progrès accomplis dans la réalisation de ces objectifs et pour adopter des mesures destinées à accroître l’efficacité du réseau et renforcer le pouvoir des syndicats et des salariés de Caterpillar. 

Une date : 31 mai 2011 !  Coïncidence ou pas avec l’organisation de la journée des familles, mais il aura fallu attendre ce 31 mai 2011 pour que nous puissions enfin obtenir la grille des salaires des cadres. Ce document sensé nous être communiqué depuis de très nombreuses années a fini par nous être divulgué par la volonté de notre nouveau Président (merci à lui !) et surtout à notre pugnacité sur cette question récurrente. Enfin !!!  Ainsi, quel secret ! Quel élément confidentiel pouvait bien contenir cette grille des salaires des cadres, pour qu’elle nous soit cachée depuis si longtemps ? Sont-ils vraiment si bien ou trop payés pour que la direction refuse de nous la communiquer ! (Voir nos panneaux d’affichages)  A la lecture dudit document rien de bien « folichon » en somme ! Si ce n’est qu’il n’y a pas de plafond dans la grille pour les cadres classés 28+ IIIC. 

Alors pourquoi imposer un plafond salarial pour les autres… ?

Comité d’entreprise européen (15 et 16 juin) :  Les 33 membres du Comité représentant les salariés des usines du premier constructeur mondial de matériels de construction et d’exploitation minière en Allemagne, Belgique, Espagne, France, Italie, Hongrie, Pologne et au Royaume-Uni se sont réunis les 15 et 16 juin dernier à Rantigny près de Paris. En Europe Caterpillar emploie aujourd’hui environ 21500 salariés contre 25000 avant la crise.  En termes d’effectifs, l’usine de Gosselies en Belgique est la plus importante du groupe en dehors des Etats-Unis. Les débats avec la direction ont porté sur les points suivants : 

  • La stratégie de Caterpillar Inc., les résultats financiers 2010 et les prévisions pour 2011 ; 
  • Les acquisitions en Europe et le niveau de l’emploi ; 
  • L’avancée de la démarche Caterpillar Power System (CPS) 
  • Le mode de rémunération dans l’Union Européenne et le « STIP » (Short-term investment plan) 
  • Les plans de retraite 
  • Le système de gestion du personnel « Taleo » 
  • Le service d’aide sociale en Europe 
  • Les ventes et les parts de marché en Europe et dans le monde 

En ce qui concerne les plans de retraite, le Secrétaire du Comité Européen a été chargé de préparer une enquête sur les différents systèmes existant en Europe.  A la demande du Comité la question des concessionnaires a également figuré à l’ordre du jour.  A l’heure actuelle ils sont au nombre de 206 et occupent 126 700 personnes dans le monde.  La liste des dealers est disponible sur le site internet.                                                                                       

Mutuelle santé, Commission protection sociale(mai, juin et juillet,…): 

Commission plébiscitée par l’ensemble des organisations syndicales, la direction et le comité d’entreprise pour mener à bien l’étude, la consultation de nombreux organismes de prévoyance et de santé, l’élaboration d’un cahier des charges (envoyé ce mois si à 11 organismes) dont : Adrea, Apicil, Association ABELA, Gan, Humanis, Macif/AG2R
La Mondiale, Mutuelle Existence, Mutuelle Santé Plus, Novalis Taitbout, Uniprévoyance, Swiss Life. 
Cette commission présidée par
la CGT a permis de faire un travail considérable et reconnu par tous, ces trois derniers mois tant sur la garantie frais de santé que de la prévoyance en cherchant un coût attractif pour le salarié et une réduction tarifaire pour la gestion par l’entreprise. 

Si le premier devrait être en passe d’être atteint suivant les tarifications étudiées, le second n’est plus à l’ordre du jour, la direction a décidé de reconduire le même système qu’auparavant de gestion avec MERCER ce substituant à GRAS et SAVOYE comme courtier (donc coût de gestion supporté entre l’entreprise et les salariés) de façon unilatérale avec l’assentiment de deux syndicats malheureusement. Pour l’heure les rencontres continuent, fin août, nous recevrons les propositions tarifaires des différents organismes consultés, en septembre nous choisirons les trois meilleurs prestataires, après çà dépend de nous tous …. !!! 

Voilà un bref aperçu de notre action syndicale de ces 6 derniers mois, sans compter : 

-          les nombreuses réunions et actions de vos élus au comité d’entreprise (C.E), de vos représentants du personnel (D.P) et de vos représentants au C.H.S.C.T qui ont lieu tous les mois pour le C.E et le D.P et tous les trimestres pour le C.H.S.C.T. 

-          le travail de terrain de l’ensemble de nos élus chaque mois dans les ateliers, les bureaux à votre rencontre pour vous connaître davantage par le dialogue et l’échange afin de mieux appréhender vos attentes. 

Cette chaine humaine, ces valeurs que nous, élus CGT de Caterpillar nous défendons doivent être une force au service de tous. L’actualité ne s’arrêtant pas pendant les vacances, reposez-vous et profitez pleinement de vos vacances ! 

BONNES VACANCES !

123
 

Barhama Kaolack |
Cgt Sagem DS |
Urbanisme - Aménagement - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dust of infinity and ink blood
| BLOG Trésor 38 CGT
| PLANETE ON-LINE